AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Thomas DROUART      27 Mars 2014       Ultima V8 Anglaises Années '90

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Ultima... Cela ne vous dit peut-être rien mais derrière ce nom détonnant se cache une firme créée par un homme bien connu dans le domaine automobile !

Décalées, radicales et performances, les Ultima Sports ont su cultiver leur différence. Pas de superflu, chasse aux kilos pour un plaisir maximal... Et si c'était cela, la recette gagnante d'une supercar réussie ?

 

Fiche technique

Modèle Ultima Sports with V8 Rover
Moteur 3.9 V8
Dimensions 3,88 x 1,85 x 1,10 mètre
Commercialisation 1996
Côte moyenne NC €
0 à 100 km/h NC
Vitesse max NC km/h
Consommation NC l/100 km
Date et lieu 7 juillet 2013, Enceinte du Circuit du Mans

 

 

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Avant de nous intéresser en détail à cette belle anglaise, rappelons brièvement comment est née la firme Ultima. L'histoire commence en 1983, quand un certain Lee Noble, déjà fondateur de la firme portant son propre nom crée Ultima. Son premier modèle est l'Ultima Mk1, un modèle sportif dont la ligne s'inspire de prototype ayant couru au Mans. Dotée de freins à disques à l'avant et à l'arrière, d'un chassis tubulaire, elle est motorisée par un V6.

L'année suivante, l'Ultima Mk2 reprend l'intégralité des pièces de la Mk1 mais hérite de freins issus de la Lancia Beta et de nouvelles suspensions.

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Mais bien vite, Ultima dévoile sa philosophie future de manière... accidentelle ! En effet, Ted Marlow, premier client Ultima fait la course avec Lee Noble en personne. Leurs Ultima respectives (rouge n°4) et blanche (n°64) s'entrechoquent à une épingle, sur circuit. Si celle de Noble s'en tire sans trop de dégâts, celle de Marlow nécessite d'être restaurée.

Certes, elle aurait pu être reconstruite telle qu'elle, mais ce ne sera pas le cas. Elle hérite d'un V8 Chevrolet et d'une boîte de vitesse Porsche ! Le début du "à la carte" !

L'aventure continue dès 1989. 13 Ultima Mk2 ont été vendues dans le monde. La Mk3 revêt la forme de l'Ultima Sports que nous connaissons. Elle se pare d'un V6 Renault et de pièces de provenances diverses. Une version Spyder, découvrable voit le jour.

Afin d'homologuer l'Ultima sur route, en 1992, la Sports voit le jour. Tous les composants ont été revus et l'équipement enrichi, avec notamment un essuie-glace, le verouillage des portes ou encore des joints d'étanchéité.

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Lee Noble peut ainsi fournir une supercar pure et dure. Aucun superflu, juste le minimum, une configuration à la carte qui permet à chaque propriétaire de choisir ses propres composants et ainsi de toucher un public plus large.

Le nombre de ventes augmente progressivement pour atteindre 150 en 1997. Revenons-en à cette Ultima Sports. Celle-ci est sortie des ateliers de Lee Noble en 1996, il s'agit donc d'une des dernières Sports produite. Elle affiche une livrée rouge peut répandue ainsi que les stickers latéraux noirs.

Les jantes sont en 15 pouces à l'avant et 17 pouces à l'arrière, donnant l'impression que les disques avant occupent toute l'espace de la jante.

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

En raison du nombre important de modifications réalisables sur une Ultima, il s'avère difficile, voire impossible sans passage au banc de déterminer clairement la puissance d'un modèle. Pour cet exemplaire, il fut motorisé par un 3.9 V8 de chez Rover. La puissance de base oscillerait entre 182 et 190 chevaux. Mais il ne fait aucun doute que cette dernière fut largement augmentée.

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Les Ultima Sports peuvent bénéficier en option de cet imposant aileron. Décoratif mais pas que, il assure l'aérodynamique de la voiture à vitesse élevée.

La ligne des Ultima a toujours fait son effet auprès du public. Un sentiment d'étonnement souvent suivi d'un sourire, mélant curiosité et admiration.

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Il est rare de voir des indications sur la motorisation d'une Ultima ! À noter que la génération d'Ultima suivante, les GTR, peuvent afficher jusqu'à 720 chevaux de série !

Mais là encore, il est possible de repousser cette limite...

AG61 • Ultima Sports with V8 Rover '96

Mais à qui s'adresse une Ultima Sports ? Tout d'abord, ce modèle n'a jamais été importé dans l'hexagone ni dans d'autres pays de l'Union européenne. Très rares, les rares exemplaires importées ne s'échangent pas à moins de 40 000 €.

Ils s'adressent à des puristes, pour qui la passion prime sur la raison. En effet, inutile de chercher la climatisation ou les essuie-glaces à déclenchement automatique. Place au sport avant tout. Mais après tout, n'est-ce pas l'essence même de la voiture plaisir ?

Référence article : AG61 • Version 3.0

 

Portail Ultima

Cette Ultima Sports, présentée au Mans en 2009 lors des 24 Heures du Mans.


Commentaires