BMW Série 2 Active Tourer : un monospace munichois

Thomas DROUART      6 Juillet 2014       Actualité

BMW Série 2 Active Tourer : un monospace munichois

Cela fait maintenant près de 20 que le segment des monospaces est en pleine essor. Plus qu'un phénomène de mode, il s'est imposé comme un passage presque obligé pour les familles. C'est le Renault Scénic I qui fut le premier à populariser la catégorie, très vite rejoint par moultes concurrents.

 

Ce n'est finalement qu'en 2014 que BMW se décide d'investir le secteur. Apanage des modèles français, le monospace Scénic a vite reçu son clone chez Citroën puis chez la majorité des constructeurs, chacun y apportant sa touche personnelle. Fiat s'est essayé à un design "audacieux" pour son Multipla tandis que Opel, par exemple a décliné le concept aux "minispaces", avec le Meriva.

 

Quant aux constructeurs allemands, ils furent longuement réfractaires à ce type de carrosserie, aux antipodes de l'image de la berline allemande de standing distillée par ces marques. Mercedes s'est essayé à l'exercice en 2005 avec la Classe B, en affichant une finition et un équipement supérieur à ses concurrents... Et un prix en adéquation.

BMW Série 2 Active Tourer : un monospace munichois

Pour BMW, le monospace de la gamme se nomme Série 2 Active Tourer. Avec une longueur de 4,34 mètres, il imite le Scénic de troisième génération, toujours au catalogue Renault. Avec un recul de près de 20 ans sur la catégorie, BMW a tenté de tirer parti des propositions de chaque marque pour offrir le meilleur compromis.

 

Le style reste toutefois typiquement BMW. On retrouve une partie supérieure qui rappelle étrangement celle des Série 3 et Série 5 GT, avec un faux-air de Classe B à l'étoile. La ligne de caisse demeure assez haute, favorisant l'aspect familial à celui de la sportivité.

Pour son premier essai dans la catégorie, BMW utilise la toute dernière plateforme et un moteur transversal... Finie la propulsion, cette Série 2 Active Tourer est une traction.

BMW Série 2 Active Tourer : un monospace munichois

L'habitacle bénéficie d'un design sobre et assez classique, à l'image de l'extérieur. La gamme se compose de cinq finitions. Cela commence par l'entrée de gamme Premiere, puis Lounge, Sport, Luxury et M Sport. Quant aux motorisations disponibles, on y trouve la 218i, 1.5 litres 3 cylindres de 136 chevaux, la 220i, en 2.0 litres 4 cylindres de 190 chevaux et enfin la 225i, en boîte auto à 8 rapports, équipée du 2.0 4 cylindres de 231 chevaux, avec en option l'xDrive.

Pour les gros rouleurs, des diesels figurent également au catalogue. La 216d, seule motorisation proposée en finition d'entrée de gamme, affiche 116 chevaux. C'est sans aucun doute la 218d de 150 chevaux qui constituera le gros des ventes, tandis que la 220d de 190 chevaux, en boîte manuelle 6 ou boîte auto 8 rapports, avec xDrive optionnel ne s'adressera qu'à un public plus restreint.

 

La palette de prix s'étend de 28 350 à 44 750 €, soit des tarifs au delà de ceux de la concurrence mais assez similaire à ceux de la Mercedes Classe B. Vous l'aurez compris, cette BMW Série 2 Active Tourer n'a pas pour vocation de révolutionner la catégorie, elle s'intègre juste à un marché, déjà saturé, dans le but d'attirer une clientèle nouvelle. Le pari fonctionnera t-il ?


Commentaires