AG85 • Toyota GT86 '12

Thomas DROUART      22 Janvier 2015       Toyota 4 cylindres Japonaises Années '10

AG85 • Toyota GT86 '12

Spécialiste des technologies hybrides, Toyota s'est forgé une réputation solide dans l'écologie. Pour dépoussiérer cette image, la firme nippone tente, en 2012, d'instaurer un nouveau modèle au sein de sa gamme. On y découvre des gènes découverts dans les Celica mais aussi dans les modèles TS. Mais que vaut concrètement cette GT86 ? N'est-elle qu'une pâle copie de la Subaru BRZ ?

 

Fiche technique

Modèle Toyota GT86
Moteur 2.0 4 cylindres à plat 200 chevaux
Dimensions 4,24 x 1,78 x 1,29 mètre
Commercialisation 2012
Prix du neuf 30 390 €
0 à 100 km/h 7"5
Vitesse max 220 km/h
Consommation 7,8 l/100 km
Date et lieu 20 décembre 2014, Le Mans
AG85 • Toyota GT86 '12

Lier Toyota et sportivité était presque une évidence jusqu'à la fin des années '90. Supra, Celica, Sprinter Trueno et MR-S ont eu leur moment de gloire mais se sont éteintes, sans décendance plus ou moins directe ; la marque japonaise ayant préféré développer la technologie hybride de la Prius. Mais quand la demande fut trop forte, le constructeur a cédé et c'est un revival de la Sprinter Trueno (AE86) qui voit le jour sous le nom de GT86. Développée en parallèle avec Subaru (elle est alors nommée BRZ), elle a également reçu le patronyme de FR-S chez Scion. Les coûts de production sont donc réduits... De quoi afficher un coupé sportif à bas prix ?

AG85 • Toyota GT86 '12

Pour se démarquer de la concurrence, Toyota ne se contente pas d'appliquer une robe de soirée à l'un de ses modèles mais part d'une feuille vierge. Il en découle un coupé à l'allure sportive, dynamique et qui veut se démarquer de ses concurrentes. Concurrentes françaises ou allemandes principalement. Et pour y arriver, cette GT86 demeure une propulsion, tente de réduire sa masse et profite d'un quatre cylindres à plat dont les amateurs de beaux bruits de moteurs ne sauront rester insensibles.

AG85 • Toyota GT86 '12

Esthétique, la GT86 séduit par une ligne de sportive, bien équilibrée et bien desservie par des phares et feux effilés, au design moderne et pas bling-bling. La ligne est donc très fluide, agréable et séduit rapidement. Pour mettre en valeur ces courbes, Toyota a opté pour des teintes originales, à l'image de ce Orange Tangerine, bien peu commun. Stricte deux places, elle vise des acheteurs désireux d'un modèle doté d'une vaie personnalité et témoignant d'un savoir-faire, pas trop cher et décalé. La Toyota GT86 s'affiche en France dans une unique finition... Et dans une unique motorisation.

AG85 • Toyota GT86 '12

Les jantes sont en 17 pouces et mélange le brillant au noir mat, à l'image des jantes des Sprinter Trueno il y a maintenant près de 30 ans. Revenons-en sous le capot. Noys y découvrons un quatre cylindres à plat atmosphérique développant 200 chevaux pour un poids de près de 1,3 tonnes. Si cette GT86 n'affiche pas le rapport poids/puissance de l'année, elle permet largement de se faire plaisir au volant, et c'est là la revendication numéro 1 de la belle. D'ailleurs, si des modèles Toyota sont fabriqués en France à Valencienne, ce n'est pas le cas de ce coupé qui est fabriqué et importé du Japon. Malgré l'unique finition proposée, l'équipement est correct et permet de maintenir un poids correct.

AG85 • Toyota GT86 '12

Nous retrouvons le badge "GT86" sur les ailes avant. Proposée en boîte de vitesse manuelle ou automatique, la GT86 distille de bonnes sensations au volant. Il faut dire que le bloc d'origine Subaru cumules les atoûts. Le 0 à 100 km/h est avalé en 7,6 secondes avec un couple maximal de 205 Nm. Le comportement est joueur et la direction très précise, plutôt sécurisante. Son terrain de jeu favori, le circuit, où toutes aides désactivées, la GT86 dévoile tout son potentiel malgré un creux perceptible entre 3200 et 4800 tr/m pour une consommation inférieure aux 10 litres / 100 km. Et si ses performances ne la classent pas au niveau de sportives de la catégorie supérieure, elle n'en reste pas moins un coupé sportif attachant et suffisant pour se faire plaisir... sans se ruiner.

AG85 • Toyota GT86 '12

Pour accentuer les sensations sans succomber à la sempiternelle course à la puissance, Toyota a abaissé le centre de gravité, donnant une sensation d'être collé à la route qui contribue largement aux sensations, avec une assise confortable et parfaitement adaptée. La marque japonaise s'est inspirée des productions passées pour offrir aux passionnés de la marque un modèle qui ne renie par ses prédecesseurs. Le soucis du détail aura été de conférer aux sorties d'échappement un diamètre de... 86 millimètres. Un nombre pas anodin. Les puristes remarqueront les ailes élargies qui rappelent les galbes de la 2000 GT de la fin des années '60.

AG85 • Toyota GT86 '12

Look travaillé, propulsion, moteur atmosphérique, centre de gravité bas et poids correct... La recette est alléchante et il n'y a pas de réelle mauvaise surprise à attendre. Le modèle a été développé conjointement avec Subaru puis par Scion. Le travail effectué fut sérieux et la Toyota GT86 est bien née. Affichée à près de 31 000 €, elle constitue un compromis intéressant, notamment par rapport à l'Audi TT qui nécessite un investissement plus conséquent. La GT86 conviendra d'autant plus aux amateurs de "vieilles" Toyota dont l'essence fut reprise et améliorée pour donner naissance à un modèle réussi.

AG85 • Toyota GT86 '12

Malgré d'indiscutables qualités, la GT86 souffre d'un freinage pas assez endurant malgré quatre freins à disque ventilés et du creux entre 3200 et 4800 tr/m. Les pneus d'origine ne sont pas des exemples non plus d'efficacité et montreront vite leur limite. Et bien que la sellerie cuir-alcantara figure au catalogue des options, c'est surtout l'absence d'une version plus puissance et radicale qui déçoit les puristes et amateur de la marque. C'est certain, elle supporterait largement une poignée de chevaux supplémentaire... Malgré déjà 100 chevaux par litre !

AG85 • Toyota GT86 '12

La Toyota GT86 s'adresse donc aux personnes recherchant un modèle sportif, pouvant s'aventurer sur circuit... Les plus aguerris attendront probablement une version évoluée à la puissance supérieure. Car malgré ses qualités, la belle peut laisser sur sa faim. Mais à moins de 31 000 €, une telle usine à sensations est rare et on lui pardonne volontiers ses quelques défauts. Le compromis qu'elle présente mérite toute votre attention.
 

Référence article : AG85 • Version 3.0


Commentaires