A3, Golf : pourquoi ont-elles tant la côte ?

Thomas DROUART      5 Avril 2015       Conso Guide d'achat

A3, Golf : pourquoi ont-elles tant la côte ?

C'est un fait, il y a des modèles dont la décôte est réellement faible. C'est le cas notamment des Volkswagen Golf et Audi A3. Nous nous intéresserons à ces compactes premium dont l'attrait est toujours aussi fort. Mais qu'ont-elles en vraiment en plus ? Leur surcôte est-elle méritée ?

En période de crise, les modèles les plus répandus ont tendance à décôter plus rapidement, la faute à une demande moins importante. Mais pour d'autres, c'est l'inverse ; la côte stagne, voire augmente. C'est le cas de modèles rares (ou se raréfiant à l'image des Peugeot 205 GTI), en série limitée ou encore des modèles "à la mode". C'est autour de cette troisième catégorie que nous analyserons deux modèles du quotidien mais dont l'image se bonifie avec le temps. De grands crus ?


Les modèles

Dans un premier temps, nous verrons les deux modèles à l'étude, à savoir l'Audi A3 de première génération (8L) ainsi que la Volkswagen Golf IV. Après une brève présentation, nous avons repris quelques informations essentielles à savoir dans un tableau afin de comparer les deux cousines. Enfin, nous procéderons à l'étude de notre problématique.

A3, Golf : pourquoi ont-elles tant la côte ?

L'Audi A3 8L

La première génération d'Audi A3 a clairement donné un nouveau souffle à la marque aux anneaux, s'ouvrant à une nouvelle clientèle, plus large... Et moins fortunée ! Produite à partir de 1996, elle est proposée en 8 motorisations et 4 finitions qui permettaient d'avoir des exemplaires très disparates. La carrosserie cinq portes (ne l'appelez pas Sportback) n'est apparue qu'en 1999.

A3, Golf : pourquoi ont-elles tant la côte ?

Volkswagen Golf 4

La quatrième Golf jouit d'une réputation inébranlable. Née en 1997, elle a repris bon nombre de composants de l'A3 pour améliorer sa qualité générale. 4 carrosseries, 18 motorisations et pas moins d'une douzaine de finitions caractérisent cette Golf qui se décline à l'infini. Le modèle phare de Volkswagen ne s'est jamais aussi bien porté, en témoigne son important tirage et l'offre disponible sur le marché de l'occasion.

  Audi A3 8L
Volkswagen Golf IV
Production 1996 - 2003 1997 - 2004
Carrosseries 3 portes
5 portes
3 portes
5 portes
Break
Cabriolet
Moteurs essence 1.6 8V 102 chevaux
1.8 16V 125 chevaux
1.8T 16V 150/180 chevaux
1.4 16V 75 chevaux
1.6 100/105 chevaux
1.8 8V 90 chevaux
1.8 20V 125 chevaux
1.8T 16V 150/180 chevaux
2.0 8V 115 chevaux
2.3 V5 - 150/170 chevaux
2.8 V6 24V - 204 chevaux
Moteurs diesel 1.9 TDI 90/100 chevaux
1.9 TDI 110/130 chevaux
1.9 SDI - 68 chevaux
1.9 TDI - 90/100 chevaux
1.9 TDI - 110/115 chevaux
1.9 TDI - 130/150 chevaux
Côte moyenne en TDI 110 3 500 € 3 000 €

 

Sont-elles si fiables ?

Produites chacune durant sept ans, les Audi A3 8L et Volkswagen Golf IV ont globalement connu une carrière
sans soucis majeur. L'image premium vendue et propagée par ces modèles est sauve. Mais quelques soucis persistent et dans certains cas, ces problèmes peuvent vite devenir très coûteux. Les moteurs étant communs, les deux modèles souffrent des mêmes maux. Les TDI 110 et 130 ont des risques d'encrassement au niveau du débitmètre, faussant bon nombre d'informations à bord. Ensuite, tous les TDI sont concernés par des problèmes de turbo pouvant casser, dus à la géométrie variable. Le 1.8T essence n'est pas épargné et souffre également d'un turbo fragile... Les diesel ont aussi des soucis de vanne EGR et de sonde de température qui touche le ralenti. L'habitacle quant à lui est assez épargné hormis quelques défaillances des lève-vitres.

Fiables ? Oui et non. Ces deux modèles ne vérifient pas la qualité allemande vantée par les amateurs de ces modèles. Les diesel en particulier, bien plus répandus que les versions essence, peuvent souffrir de nombreux soucis et vieillissent mal... Pourtant, la côte de ces derniers ne cesse d'augmenter !

Toujours dans le coup ?

À leur sortie, les Golf et A3 font sensation et les superlatifs n'attendent pas pour tomber. La finition est correcte, voire bonne sur l'A3 mais est un peu austère. Aujourd'hui, il serait mentir de dire qu'elles n'ont pas pris une ride.
Elles surfent et cultivent l'image de modèles "à la mode" surtout grâce à leur logo, qui rassure et donne cette image jugée positive. Ces modèles ont été déclinés dans des versions sportives (Audi S3 et Volkswagen Golf R32), qui leur confèrent un aspect sportif. Même si la plupart des modèles vendus sont bien plus raisonnablement motorisés. Les versions TDI ont une réputation intacte grâce au couple fourni très vite... mais qui s'essoufle très vite aussi ! C'est à cause de ce phénomène que l'on entend des phrases du style : "C'est un TDI 110 mais en fait il en fait 125".

Démodées ? Un peu... La finition ne répond plus aux standards actuels et le design accuse le poids des ans.

Surcôtées ?

Quant à la surcôte des Audi A3 et Volkswagen Golf 4, elle est réelle. Et concerne majoritairement les versions diesel ; les plus demandées.
Des exemplaires âgés d'une quinzaine d'années et de près de 300 000 km ont toujours de la valeur et bien plus que pourrait en avoir un modèle concurrent de la même période. Ces deux modèles témoignent de l'importance du logo sur la calandre. Car pour le prix de ces compactes diesel allemandes, il serait possible d'avoir un modèle tiers plus récent, moins kilométré et souvent en bien meilleur état. Car si les Golf et A3 ont attiré un public très diversifié à leur sortie, un bon nombre à fini entre les mains de propriétaires peu scrupuleux dont certains pratiquaient un tuning assez irréversible.

Surcôtées ? Assurément, oui !

Faut-il les acheter ?

Quant à l'achat d'une Audi A3 de première génération ou une Volkswagen Golf 4, il convient de définir
ses attentes. Si on cherche un modèle essence, la tâche est moins ardue car les versions sont moins côtées et généralement plus fiables. Pour les TDI, il est impératif de prendre conscience des risques et d'accepter le fait que l'on va acheter un modèle plus cher qu'il ne devrait l'être avec les risques que l'on connait : surkilométrage, utilisation inadaptée et fiabilité discutable.

Quoiqu'il en soit, il s'agit de modèle généralement coup-de-cœur. Les amateurs de tuning seront ravis de trouver des pièces à foison et les autres apprécieront la ligne de leur voiture et le fait de posséder un modèle à la mode !


Commentaires