J'ai retrouvé ma voiture accidentée, que faire ?

Thomas DROUART      24 Juin 2015       Vie pratique Législation

J'ai retrouvé ma voiture accidentée, que faire ?

Cette situation est malheureusement de plus en plus fréquente, celle de découvrir son véhicule accidenté. Si les plus chanceux y trouveront un mot sur le pare-brise, ce n'est tout le temps le cas. Revue de la bonne manière pour agir suivant les circonstances.

 


J'ai un mot sur le pare-brise

 

Si vous avez un mot sur le pare brise, c'est bon signe, vous avez toutes les chances d'être remboursé au moins partiellement des frais de remise en état. Si le mot émane du conducteur qui a touché votre voiture et qu'il ne s'agit pas du légendaire "J'ai accroché votre voiture, tout le monde pense que je laisse mes coordonnées mais non" et que vous avez la possibilité de recontacter la partie adverse, faîtes-le, remplissez un constat et joignez-le à votre assurance. Les gens honnêtes sont rares, remerciez-le pour son honneteté, pour vous, tout se terminera bien !

Si le mot provient d'un témoin qui a assité à l'accrochage, contactez ce témoin et demandez-lui un maximum de renseignement. Vous devrez alors vous rendre au commissariat, si possible avec la personne qui a assisté à la scène et enclencher une procédure, généralement c'est le dépot d'une main courante ou un dépot de plainte.

• La personne est identifiée : vous n'aurez rien à payer, que vous soyez assuré en tout-risque ou au tiers.

• Vous étiez mal garé : vous serez indémnisé mais aurez la franchise de votre assurance à votre charge (généralement entre 200 et 700 €) et un malus pourrait aussi vous être appliqué.
 


Pas de trace du coupable

 

Dans ce cas, la situation est plus compliquée et vous devrez systématiquement débourser de l'argent...

Vous êtes assuré au tiers : que vous soyez correctement garé ou non, les réparations seront à votre charge. Nous vous conseillons de ne pas alerter votre assurance et de faire les réparations chez un petit garagiste et pourquoi pas avec des pièces trouvées à la casse ?

Vous êtes en tout-risque : alertez votre assurance si les dégâts sont importants et coûteux. Si ces derniers sont supérieurs à la franchise, faîtes appel à votre assurance. En expliquant la situation, et après une plainte contre X, vous n'écoperez pas de malus supplémentaire. Mais votre assurance le comptabilisera en sinistre. Rappelons qu'au bout de 3 à 5 sinistres responsables ou non, vous n'êtes plus rentable pour l'assurance et risquez l'exclusion.


 

À ne pas faire...

 

Si le conducteur a endommagé votre aile avant, et que vous aimeriez bien que la portière conducteur soit repeinte également, n'essayez pas de feinter en falsifiant la déclaration. Des experts sont très régulièrement mandatés pour constater les dégâts. En cas de fausse déclaration, vous risquez l'exclusion et une sanction pécunière.

Si vous souhaitez le faire dans les règles de l'art, parlez-en au carrossier qui s'occupera de repeindre l'élément abîmé. Vous pourrez lui proposer, moyennant une petite rémunération, de commander plus de peinture et de passer un voile sur votre portière.


Commentaires