La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende

Thomas DROUART      19 Juillet 2015       Informations

La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende

Il y a des voitures qui représentent à elles seules l’histoire de l’automobilisme. Une d’entre elles a su conquérir le cœur des dieux des circuits autant que celui des simples mortels des routes : la Porsche 911. Présenté en 1963 au Salon de Francfort, le coupé allemand fut initialement baptisé 901 mais des problèmes légaux avec Peugeot amenèrent à la légendaire dénomination 911. Le constructeur français avait enregistré tous les numéros de 3 chiffres avec un 0 au milieu, de 101 à 909 ! La firme de Stuttgart dut donc remplacer le 0 par un 1, ce qui donna le célèbre nom 911.


Introduite sur le marché dès 1964, la Porsche 911 proposait une esthétique et des solutions mécaniques qui en firent son succès. Coupé 2+2, moteur à l’avant 6 cylindres boxer refroidi à air, traction postérieure, suspension à quatre roues indépendantes, quatre freins à disque, quatre vitesses (la cinquième était optionnelle), poids de peu supérieur aux mille kilos et 130 chevaux de puissance. C’est grâce à ces choix innovants que la 911 conquit une riche clientèle du monde entier. Malgré les difficultés initiales à l’exploiter dans toute sa puissance (les propriétaires pour trouver une solution à l’avant trop léger mettaient des sacs en sable dans le coffre arrière !), elle offrait des sensations au volant jusqu’alors inconnues chez Porsche.


Pendant des années, le coupé de Stuttgart a été utilisé dans des dizaines de milliers de compétitions : des safaris jusqu’aux rallyes et même aux 24h du Mans. En 2015 encore, c’est le constructeur allemand qui s’est imposé dans la fameuse course (et qui avait préparé une autre surprise à ses fans !). Le succès et le prestige qu’impose la marque ne sont pas uniquement dûs à ses incroyables résultats commerciaux ou en compétition. Les stars tombées amoureuses du bolide sont nombreuses et ont grandement contribué à la construction du mythe 911.

La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende

Acteurs mythiques pour course mythique

Dérivée du modèle 911, Porsche présente en 1978 la célèbre Moby Dick (935-78), l’ultime version de la 935 de 1976. Elle reprend la cellule centrale du modèle routier mais elle possède une carrosserie aux ailes renflées, des voies considérablement élargies et un capot arrière surmonté d’un puissant aileron. Avec ses deux turbos qui lui permettent de pousser jusqu’à 850 chevaux, la belle permettra au constructeur allemand de remporter un an plus tard la deuxième place de l’une des plus prestigieuses courses : les 24h du Mans. A son volant, Dick Barbour, Rolf Stommelen et un pilote comédien célébrissime, Paul Newman.

La grande passion de Steve McQueen

Il est vrai que les 24h du Mans ont beaucoup inspiré Hollywood. On pense évidemment à Steve McQueen qui incarnera le fameux rôle du personnage de Michael Delaney dans le film consacré à la course. S’il fit un flop au box-office, il est aujourd’hui considéré comme l’un des grands classiques du cinéma de voiture. Il constitue un témoignage réaliste sur l’une des plus fameuses périodes de l’histoire de l’automobile. Contrairement à la légende, McQueen n’a jamais véritablement participé à la course mais en grand passionné de voitures, il est tombé amoureux durant le tournage de la 911 S.


Possédant déjà quatre Porsche, il commande au constructeur le modèle au coloris Slate Grey avec toit ouvrant, sièges sport et de larges jantes. Il fait également ajouter une option atypique : afin d’échapper à la presse et à la police, un interrupteur pouvait être actionné sur le tableau de bord permettant d’éteindre les feux arrière ! Les plaques d’immatriculation furent également modifiées avec ses initiales : MCQN.

La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende

On promet un beau résultat de ventes de cette voiture culte qui est mise aux enchères au Monterey Car Week du 13 au 15 août prochain. David Beckham ne sera assurément pas de la partie, il s’est offert l’an dernier la réplique parfaite de celle de McQueen !

Le jeune prodige amoureux des Porsche

Le Kid de Cincinatti a à son tour inspiré une jeune génération d’amoureux de la Porsche. L’italien de 25 ans Luca Moschitta en fait partie. Il est l’un des plus jeunes et des plus victorieux joueurs de poker du moment. C’est en rentrant du lycée qu’il commence à apprendre les bases stratégiques du jeu en regardant les tournois à la télévision. Fasciné par la beauté de ces tactiques, il se met à jouer en ligne et après deux mois seulement, il s’achète son premier scooter pour se rendre à l’école.


Il commence ensuite rapidement à fréquenter avec assiduité les grands tournois du monde et quelques petites années plus tard, il devient le premier joueur italien à acquérir la 911 Carrera grâce à ses points FPP (frequent player points). Record qu’il améliorera encore l’année suivante en remportant un deuxième bolide stuttgartois (la Cayenne cette fois-ci) et en devenant ainsi le premier joueur au monde à avoir acheté deux Porsche grâce à ses points FPP. Le petit prodige est aussi connu pour être depuis 2010 le plus jeune membre au monde de la Supernova Elite, la crème de la crème des joueurs de PokerStars.

La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende

Glamour et sportivité

Depuis 1978, le constructeur organise à Stuttgart le Porsche Tennis Grand Prix, un tournoi féminin qui offre à la gagnante la possibilité d’emporter le classique prize money ou de repartir avec la dernière voiture de luxe d’une valeur équivalente. En 2012,2013 et 2014, c’est la russe Maria Sharapova qui remporte le prix. La première année, elle gagne une 911 Carrera S Cabriolet. L’année suivante, le tournoi est le lieu de la signature d’un contrat qui fait de la Russe la nouvelle ambassadrice de Porsche. Aujourd’hui numéro deux mondiale du classement ATP, elle était en 2005, à tout juste 18 ans, la première Russe de l’histoire du tennis féminin à atteindre la première place du classement mondial. Le nom de Porsche rimant avec glamour et sportivité, la collaboration avec la belle athlète paraît pleine de sens.

Désormais à la septième génération, la Porsche 911 n’a jamais perdu les principales caractéristiques du modèle lancé il y a plus de 50 ans : un design fidèle dans le temps, un grand plaisir de conduite, l’immanquable clé de démarrage à gauche, une bonne fiabilité et la possibilité d’être utilisée au quotidien sans jamais renoncer à embarquer femme et enfants. On attend désormais avec impatience la sortie de la 911 Turbo version hybride !

La 911 et ses célèbres conducteurs : l'Histoire d'une légende