AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Thomas DROUART      10 Mars 2016       Peugeot 4 cylindres Françaises Années '10

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Chez Peugeot, les lettres GTI ont une forte valeur historique et sentimentale. Ce n'est pas pour rien que la version sportive de la 208 les arbore fièrement. Mais que vaut réellement la Peugeot 208 GTI ? Est-elle la digne descendante de la 205 GTI ou bien est-elle un pur produit commercial destiné à augmenter les volumes de vente ?

 

Fiche technique
 Modèle Peugeot 208 GTI
 Moteur 1.6 THP 4 cylindres en ligne 200 chevaux
 Dimensions 3,96 x 1,74 x 1,46 mètre
 Masse 1 160 kg
 Commercialisation 2013 - 2015
 Côte moyenne 15 000 €
 0 à 100 km/h 6"8
 Vitesse max 227 km/h
 Consommation 5,9 l/100 km
 Date et lieu 24 janvier 2016, Mayenne
AG99 • Peugeot 208 GTI '13

GTI. Ces trois lettres là mises côte à côte ont un passé plutôt élogieux. Plusieurs constructeurs ont utilisé "Grand Tourisme Injection" pour coiffer leurs gammes de déclinaisons sportives dès la fin des années '80 jusqu'à aujourd'hui. On se souviendra notamment de la Volkswagen Golf GTI, qui continue encore aujourd'hui à raviver le sourire des nostalgiques du modèle de de 1982 et même la Peugeot 205 GTI qui était le modèle à avoir pour être au top dans les années '80 et '90. De nos jours, ces trois lettres se sont progressivement essouflées, la faute à des achats plus sages, des automobiles toujours mieux équipées et plus lourdes et le développement massif du Diesel. L'anti-GTI par excellence. Mais cet acronyme n'est pas mort pour autant. Les constructeurs continuent de faire perdurer ces modèles plaisir, tout en leur offrant le confort et les sensations que l'on pouvait attendre de leurs aïeules. Quand la 205 a cédé sa place à la 206, et même la 207, ce sont les versions RC qui coiffaient la gamme. Des modèles dynamiques...

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Cure de vitamine. Peugeot et Renault ont attendu conjointement 2012 pour dévoiler leurs 208 et Clio IV. Si cette dernière gagne de l'embonpoint, des centimètres et arbore une carrosserie exclusivement 5 portes, la 208 joue dans un autre registre. Par rapport à la 207 qu'elle remplace, elle est plus légère, plus courte et plus agile. Des caractéristiques qui ne sont pas pour déplaire puisque l'habitabilité demeure très bonne bien que l'assise soit parfois critiquée. Venons-en au fait. La gamme est coiffée par une version GTI, désormais, en référence à la 205 GTI. Comme cette dernière, elle en reprend de nombreux ingrédients, comme une exclusive carrosserie 3 portes plutôt bien dessinée. Peugeot joue ainsi la carte du néo-rétro et la 208 GTI plaît. Commercialisée dès 2013, elle se reconnaît à son look de bombinette incluant des élargisseurs d'ailes, des boucliers retravaillés et une calandre nettement plus agressive. Notre exemplaire ici illustré a vu ses chromes couvert d'un noir mat. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette 208 a de la gueule...

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Le confort règne en maître. Pour Peugeot, l'objectif est de réveiller la nostalgie qui sommeille chez de nombreux passionnés de voiture. Pas question de faire ressembler la 208 GTI à un vulgaire Diesel mal optionné. La 208 GTI arbore une identité forte et ose de nouveau le rouge, à l'image de la 205 GTI. Bon, au premier coup d'œil, difficile de trouver le lien de parenté, la différence de gabarit entre l'une et l'autre est particulièrement importante. Tout a été fait dans la subtilité. Ce n'est en tout cas pas l'intérieur où l'on ne retrouve pas les caractéristiques moquettes rouges. C'est même tout l'inverse. Le confort règne, avec des touches de rouge, des sièges semi-baquets plutôt accueillants et des touches de faux chromes dont il semble légitime de s'interroger sur le vieillissement. L'ambiance GTI n'y est pas vraiment mais ce n'est pas grave, car ce n'est pas sur l'intérieur que la marque au lion a misé. Pas pour le critère nostalgique en tout cas ! Pour autant, c'est un habitacle de qualité tout à fait correct.

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Néo-rétro. Bien dans l'ère du temps, la Peugeot 208 GTI s'apprécie en vérité pour son compromis entre le néo et le rétro. Elle offre un confort similaire aux citadines et compactes du moment, un moteur dont nous parlerons après, au tempérament plutôt joueur et une robe aguicheuse, personnalisable et flatteuse qui séduira le plus grand nombre. On comprend alors que non, la 208 GTI n'est pas la descendante directe de la 205 GTI. Elle n'en est qu'une réinterprétation en fonction des besoins et attentes du moment des clients potentiels. Sous le capot, on découvre le 4-cylindres THP de cylindrée 1,6 litres fournissant 200 chevaux grâce à l'emploi d'un turbo. Ce n'est pas une nouveauté, ce bloc étant déjà utilisé sous le capot du RCZ. Proposé avec une boîte manuelle, il offre des performances correctes à cette citadine excédant à peine les 1,2 tonnes. Il faut dire que contrairement à la 205 GTI, Peugeot a fait face à un cahier des charges plutôt strict, portant notamment sur les émissions polluantes et la consommation. Cette dernière s'établit par ailleurs officiellement à moins de 6 litres aux 100 kilomètres. Officieusement, c'est moins de 9 litres, ce qui reste correct !

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Tonique. Si la 208 est plus compacte que la 207, elle n'en demeure pas moins nettement plus volumineuse que la 205 ! Par rapport à la GTI, les jantes ont gagné deux pouces avec 17 pouces désormais. Une monte raisonnable pour une citadine au tempérament sportif et qui permet de préserver le confort. Le modèle porté s'habille de cinq branches décomposées mêlant anthracite mat et acier poli, un ensemble relativement harmonieux, sportif et chic. Les étriers de frein ont viré au rouge tandis que les disques sont ventilés à l'avant. Le comportement est bon sauf sous la pluie où l'absence d'autobloquant peut conduire à quelques frayeurs. De même, les pneus s'échauffent rapidement et le train avant perd trop vite de l'adhérence lors d'une utilisation intensive. Pire, il devient sous-vireur. Le freinage est en revanche très bon mais la belle n'est pas autant dynamique qu'une Clio RS.

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Manque d'audace. À l'arrière des vitres de custode, on découvre un enjoliveur chromé badgé GTI, une référence à la 205 GTI et son double enjoliveur en plastique le long des ailes arrière. C'est le seul réel point commun unissant ces deux modèles emblématiques. La Peugeot 208 GTI est bien née, c'est certain mais elle n'est pas une sportive. Son comportement manque de piquant, d'agilité et d'audace. C'est pour cela que Peugeot a proposé peu de temps après une version 30th anniversaire, au comportement nettement plus abouti. Cependant, la 208 GTI reste un modèle tout à fait recommandable, elle est dynamique et l'on prend rapidement du plaisir à la conduite, surtout avec la boîte manuelle, imposée.

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Plan commercial. Vendue neuve à près de 25 000 €, la Peugeot 208 GTI était dans la moyenne basse du marché. Son succès fut relativement bon, bien orchestré par Peugeot. Elle a pu profiter notamment de l'exploit de Sébastien Loeb au volant de la version T16 en abattant le record de la course de Pikes Peak. Mais c'est surtout sa descendance plus ou moins marquée de la 205 GTI qui a conditionné les acheteurs. Au final, cette 208 n'a de GTI que le nom car son tempérament est nettement moins joueur que ce que procurait son ancêtre. Aseptisée, elle l'est sur bien des points. Elle s'adresse davantage aux personnes désireuses d'une compacte dotée d'une belle robe et avec un moteur dynamique. Pour les amateurs de sport, la version Anniversaire est largement plus recommandable.

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Plutôt fiable. À l'arrière, on découvre une double sortie d'échappement regroupée dans une unique canule mais aussi un aileron qu'il est difficile de ne pas associer à celui d'un modèle sportif. Les feux ont un design bien spécifique sur la 208, très marqué et dessinant la ligne de caisse. Restylée en 2015, la 208 GTI phase 1 tire sa révérence cette même année. Le marché de l'occasion est assez fourni ce qui a conduit une décote assez rapide des premiers exemplaires. On trouve désormais les premiers modèles aux alentours de 15 000 €, des fois nettement moins. Généralement, ils sont en bon état, certaines sont préparées pour la piste tandis que d'autres sont soigneusement entretenues par leurs propriétaires et utilisées à bon escient. Évitez les modèles préparés et privilégiez un historique limpide. Le moteur THP n'a pas toujours été réputé pour sa fiabilité mais il s'en sort relativement bien sous le capot de la 208 GTI dans sa version de 200 chevaux. Reste à voir ce que donnera dans le temps cette mécanique suralimentée. L'entretien n'est pas des plus onéreux tandis que la consommation pour une utilisation mixte est aux alentours de 8 litres aux 100 kilomètres.

AG99 • Peugeot 208 GTI '13

Le bon compromis. Au final, la Peugeot 208 GTI apparaît comme un modèle plutôt banal avec un goût d'inachevé. Si la 205 GTI était tant réputée, c'était davantage pour son caractère que pour sa puissance. Et du caractère, la 208 en manque cruellement. Elle ne tire pas son épingle du jeu et n'apporte pas grand chose de plus que la version THP de 155 chevaux. Dommage car Peugeot avait tous les ingrédients, à commencer par une cure d'allègement bienvenue, un gabarit approprié pour une GTI et un moteur coupleux et performant. Finissons toutefois sur une note positive : elle a vraiment de la gueule cette 208 GTI et on lui pardonne volontiers son manque de tonus, non ?

AG99 • Peugeot 208 GTI '13
Faut-il acheter une Peugeot 208 GTI ?


Pour qui cherche une citadine dynamique, la 208 GTI est clairement un modèle de premier choix. Sa puissance lui assure une excellente polyvalence et un confort tout à fait honorable. Il ne lui manque que du caractère et un comportement routier plus joueur pour toucher les amateurs de GTI, qui continueront de regarder avec nostalgie la 205 GTI...
 

3 arguments
3 contre-arguments
Ligne réussie
Confort
Consommation réduite
Comportement peu joueur
Tendance sous-vireuse
Esprit GTI manquant


Référence article : AG99 • Version 3.1


Commentaires