Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Thomas Drouart      28 Juillet 2016       Actualité Nissan Essai

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Une compacte bien dans l'ère du temps, telle était ma vision de la Nissan Pulsar quand cette dernière a pris la voix de la commercialisation en 2014. Nous avons testé cette dernière avec sa motorisation d'entrée de gamme essence. Que vaut-elle réellement ? Pourquoi avons-nous été surpris sur bien des points ? Faut-il acheter une Nissan Pulsar ?


Ah, la Mayenne...

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Ce jour-là, il pleut. C'est coutumier dans ce département des Pays-de-la-Loire. Et Anthony, qui a quitté le soleil lyonnais en fut des plus surpris. Qu'importe, ce 13 juin, nous venons essayer une voiture. Nous sommes reçus chez Nissan Espace 3, à Laval par Yoann I. pour l'essai de la compacte de la marque. Compacte ? Le terme est un brin galvaudé. Pulsar - c'est son nom - est un modèle qui mélange les genres. Esthétiquement, elle s'apparente à une compacte au style classique et qui réinterprète tous les codes stylistiques en vigueur de la marque nippone. Mais il n'y a bien que l'apparence extérieure qui rappelle une compacte, pour le reste, on frise le monospace. Est-ce un défaut ? Une qualité ? Voyons cela ensemble. Dans cette robe noire, la Nissan Pulsar est assez discrète. Elle ne fait pas tourner les têtes sur son passage mais ce n'est pas sa vocation. C'est une voiture de tous les jours qui mise avant tout sur l'agrément. La voiture idéale pour le sempiternel boulot-dodo mais qui permet aussi de partir en vacances sans refuser les cinq sacs à vêtements de Madame.


Massivement belle

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Notre vendeur ne nous a pas menti : la Nissan Pulsar fait la taille d'un Qashqai. Je dois vous avouer sur le coup, j'étais un peu dubitatif mais il est vrai que cette maxi-compacte cache bien son jeu. Elle fait une dizaine de centimètres de plus en longueur par rapport à la Mégane 3 par exemple. Et cela se ressent dans les premiers instants, on a clairement l'impression de conduite un grand monospace, le gabarit est difficile à appréhender. Malgré tout, elle est relativement belle cette Pulsar. Une ligne sobre mais bien définie et soulignée par ce filet chromé le long des portières, qui se retrouve autour des anti-brouillards et de la calandre. Sur ce, nous prenons la route. Démarrage sans clé, parfait ! Nous l'avions déjà expérimenté dans la Nissan Leaf. Il suffit de poser la clé dans l'habitacle et d'appuyer sur un bouton pour démarrer la voiture. Nous disposons de la finition haute Tekna, relativement bien équipée. Mais ce que nous voulions surtout élucider, c'était ceci : Comment un petit bloc essence de 1,2 litre peut-il parvenir à mouvoir une aussi grosse voiture ?
 

Fiche technique
Nissan Pulsar
1.2 DIG-T 115

2014 - ...
Finition Tekna
  Dimensions 4,38 x 1,76 x 1,51 mètre
  Poids 1 265 kg
  Boîte de vitesse Manuelle, 6 rapports
  Transmission Traction
1.2 litres turbo
16 soupapes
4 cylindres en ligne

115 chevaux
190 Nm
6CV
  0 à 100 km/h 10"7
  Vitesse max. 190 km/h
  Consommation mixte 5 L / 100 km
  Prix de base (Tekna) 24 790 €

 

Mais quel silence !

 

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Sur la route, ce 1.2 DIG-T sait se faire oublier : il est étonnament silencieux. Cela n'est pas un problème en soit, surtout pour le quotidien, c'est plutôt agréable. Mais une fois plus hauts dans les tours, la sonorité se révèle. Tout comme les 115 chevaux qui sont bien présents. Cette belle nippone est étonnament tonique et se voit desservie par une boîte manuelle à 6 rapports. Elle est bien étagée et très douce à l'usage. Par convention, nous devrions parler du volume du coffre, de l'espace aux jambes... Mais nous sommes un blog passion, donc cela nous emporte autant que le rembourrage du tableau de bord ! Néanmoins, l'expérience est intéressante car ce petit bloc est très agréable. Il y a encore 10 ans, imaginer une compacte motorisée par un moteur de 1,2 litre en aurait fait rire plus d'un. Aujourd'hui, cela ne choque plus personne. Le turbo se fait entendre par moment, en accélération franche  tout comme la Dump Valve en pleine décélération, et là c'est plutôt chouette ! Pour résumer, c'est un moteur tonique et suffisant pour une utilisation quotidienne. Ce n'est pas une voiture plaisir, mais elle dispose de ressources suffisantes pour doubler en toute sécurité.


Non... C'est pas possible...

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Au moment de réaliser les photos, nous avons immortalisé la Pulsar sous plusieurs angles. Moment d'effroi en auscultant l'étiquette le long de la portière gauche, mais non, les 1 750 kg correspondent bien au poids maximal autorisé en charge et non à vide. Ce dernier demeure à près de 1,4 tonne, ce qui reste assez élevé pour une compacte. Mais plus acceptable lorsque celle-ci est à mi-chemin avec un monospace. Au final, nous l'aimons bien, il faut bien l'admettre, même si ce n'est pas le genre de véhicule vers lequel nous nous orienterons de prime abord. Mais cette Pulsar conviendrait parfaitement à une famille, elle a suffisamment de place à l'arrière et dispose d'un coffre suffisamment spacieux, comme vous pouvez le voir en photo. Autre aspect sympathique, le freinage très mordant, au moyen de disques ventilés à l'avant et de disques pleins à l'arrière. La belle est d'ailleurs montée sur des jantes en aluminium de 17 pouces, diamantées et noir. Une monte qui permet de conserver un bon niveau de confort. Le bilan serait peut-être différent avec les jantes optionnelles de 18 pouces. En plus, il y a du choix pour la personnalisation !


À vivre

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Très confortable, la Nissan Pulsar évince tout mal de dos, un véritable régal. La sellerie semi-cuir surpiqué est d'une belle qualité, tant à l'avant à l'arrière tandis que la planche de bord est simple mais fonctionnelle. Comme l'extérieure, c'est sans fioriture et tout est accessible facilement, dont l'écran tactile central et sa fonction GPS bien pratique quand comme moi, vous avez un sens de l'orientation aux abonnés absent. À l'arrière, beaucoup de place et là encore un bon confort, trois adultes y tiendront sans peine mais probablement pas trois enfants s'ils sont en siège auto, mais comme le coffre est grand, cela ne posera pas de problème (ne faîtes jamais cela). Attention à ceux qui se garent au bruit : il n'y a aucune protection sur la carrosserie...


L'heure du bilan

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16

Sans conteste, la Nissan Pulsar est bien née et ce bloc de 1,2 litre suralimenté est tout à fait cohérent. Bien qu'il s'agisse du moteur d'entrée de gamme, les 115 chevaux s'avèrent suffisants pour une utilisation classique. Le 190 chevaux s'adressera principalement aux gros rouleurs qui apprécieront le surplus de pêche et de meilleures reprises. L'unique bloc Diesel, nous n'en ferons pas l'apologie, il s'agit du tremblottant 1.5 dCi de 110 chevaux. Un moteur sans grand intérêt tant ce 1.2 litre essence est cohérent. Lourdement downsizé, il profite de bons retours et semble donc fiable, un sacré pari ! Pour une famille, c'est une voiture idéale, peu énergivore avec une consommation moyenne annoncée de 5 litres. Dans les faits, ce sera probablement un petit peu plus, mais cela reste correct et envoie le bloc Diesel aux oubliettes. Il n'y a que le gabarit difficile à appréhender qui nous a rébuté, mais cela est une affaire personnelle !

Essai : Nissan Pulsar 1.2 DIG-T 115 '16
Nissan Pulsar 1.2 DIG-T Tekna - 115 chevaux - 24 790 €
  Design  
+
Confort de conduite
Équipements
Moteur tonique
Boîte 6 rapports
  Agrément de conduite  
  Performances  
  Consommation   -
Gabarit imposant
Poids élevé
Aucune protection carrosserie

 
  Autonomie  
  Aspects pratiques  

Commentaires