'16 Lamborghini Aventador SV LP750-4

Anthony Perrier      25 Octobre 2016       Lamborghini V12 Italiennes Années '10

'16 Lamborghini Aventador SV LP750-4

Voir pour la première fois une Lamborghini est une expérience toutefois très particulière. C’est finalement un peu comme rencontrer le nouveau copain de votre fille, soit vous l’adorez, soit vous le détestez. Même si elle attire les regards de tous les badauds, là n’est pas la seule vocation de cette Italienne. Son but principal : la performance.

 

Fiche technique
Lamborghini
Aventador SV

2015 - 2016
  Dimensions4,83 x 2,03 x 1,14 mètre
  Poids1525 kg  à vide
  Boîte de vitesseSéquentielle, 7 rapports
  TransmissionIntégrale
V12 6.5 litre
75 CV
750 chevaux
690 Nm
  0 à 100 km/h2"8
  Vitesse max.350 km/h
  Consommation16 L / 100 km (mixte)
  Prix du neuf392 900 €
Croisée lors d'une promenade dans la ville de Knokke, cette LP750-4 attire beaucoup les photographes amateurs !

Croisée lors d'une promenade dans la ville de Knokke, cette LP750-4 attire beaucoup les photographes amateurs !

Dans la lignée des Lamborghini SV

Sous ce nom barbare de « LP750-4 SV » se cache en fait toute l’histoire des supercars V12 de la marque. Le LP introduit la position du moteur, qui est situé en position longitudinale, comme sur tous les modèles actuels du constructeur. Le 750 nous informe de la puissance de l’auto, ici poussée à 750 chevaux, soit 50 de plus que l’Aventador classique. Le 4 qui suit nous apprend que l’auto est une quatre roues motrices, ce qui lui permet de toujours transmettre la puissance au sol, ce qui garantit une parfaite motricité. Et enfin, le plus important, les deux lettres « SV » synonymes de performance extrême chez le constructeur italien. Car non, 700 chevaux ne suffisaient pas, il en fallait encore plus pour aller titiller les Porsche 918 Spyder et autres McLaren P1 sur le célèbre tracé du Nürburgring. Lorsque Lamborghini ajoute les deux lettres SV — pour Super Veloce — vous savez qu’ils ne plaisantent pas. La recette est appliquée avec soin depuis la Miura SV, en passant par la Countach et la Murciélago. Impossible alors de passer à côté de l’Aventador, qui prend 50 chevaux et qui perd 50 kg, grâce à une utilisation très poussée de la fibre de carbone.

Peu importe son avis sur le dessin de cette auto, elle ne laisse pas indifférent.

Peu importe son avis sur le dessin de cette auto, elle ne laisse pas indifférent.

Un des derniers V12 atmosphériques

Tandis que ses principales conccurentes ont recours à des méthodes plus dans l'ère du temps, à l'image des technologies hybrides de chez Porsche, McLaren ou Ferrari, Lamborghini choisit de tirer le maximum du moteur qui a fait sa réputation. Un bon gros V12 atmosphérique des familles, d'une cylindrée de 6.5L pour 750 chevaux. Il développe sa puissance maximale à 8.700 tr/min et propose un couple astronomique de 690 Nm à 5.500 tr/min, ce qui est largement suffisant pour rouler au pas sur les Champs-Elysée. Le temps établi par l'Aventador SV sur le Nürburgring se veut être relativement proche de celui de la Porsche 918 Spyder, avec 6'59"73 contre 6'57"00. Ce n'est pas un mauvais score lorsque l'on prend en considération que l'allemande développe près de 900 chevaux et détient le record du tour pour une voiture de série.

Le futur de la marque pourrait bien dire adieu au V12, à cause des normes anti-pollution qui seront en vigueur à partir de 2020. Des normes qui forceraient Lamborghini a réduire la cylindrée de leurs moteurs en utilisant des turbos, comme les autres constructeurs.

L'appui aérodynamique généré par ces nouveaux appendices est 170% plus efficace que sur l'Aventador classique !

L'appui aérodynamique généré par ces nouveaux appendices est 170% plus efficace que sur l'Aventador classique !

Une liaison au sol revue et améliorée !

L'utilisation abusive de la fibre de carbone sur cette Aventador SV lui permet de perdre 50 kg par rapport à la version classique. Les prises d'air, les ailes et le gros aileron fixe ont été remplacés par des versions plus légères en carbone, tandis qu'à l'intérieur, les coques de sièges, le tunnel central et les panneaux de portes sont entièrement en fibre de carbone. Aussi étonnant soit-il, même la sellerie est tissée à partir de fibre de carbone ! En plus de cet allègement maximal, la suspension de la LP750 a été remplacée par un système piloté magnétique, pour une tenue de route optimale. De plus, la direction est empruntée à sa petite sœur Huracan et intègre alors un système à "démultiplication variable" qui évolue en fonction de la vitesse ou du mode de conduite sélectionné. Elle arbore également de nouveaux pneus spécialement créés par Pirelli, garnis d'énormes jantes de 20" pour l'avant et de 21" pour l'arrière. Les nouveaux disques de frein en carbone-céramique à 6 et 4 pistons (avant/arrière) ont ainsi toute la place nécessaire pour freiner l'auto !

Les immenses nouveaux freins carbone-céramique sont proposés de série et remplissent presque entièrement les jantes de 20 pouces !Les immenses nouveaux freins carbone-céramique sont proposés de série et remplissent presque entièrement les jantes de 20 pouces !

Les immenses nouveaux freins carbone-céramique sont proposés de série et remplissent presque entièrement les jantes de 20 pouces !

SuperVeloce

Cette appellation a pour bu de fournir de meilleures performances par rapport à l'Aventador classique, mais elle lui permet également de se différencier esthétiquement. Tout d'abord, cette magnifique teinte Rosso Bia immaculée de paillettes est proposée de série sur la LP750. En option, vous av(i)ez - et oui, elles sont toutes vendues - également le choix entre cinq autres teintes, toutes plus exclusives les unes que les autres. Voici une liste exhaustive des différentes peintures proposées : New Giallo Orion, Arancio Atlas, Verde Ithaca, Bianco Isis ou enfin le Nero Aldebaran.

'16 Lamborghini Aventador SV LP750-4'16 Lamborghini Aventador SV LP750-4

En ce qui concerne la carrosserie de l'auto, la totalité du véhicule a été revu. L'avant est bien plus agressif et évoque encore plus le tempérament de l'auto. Le plus gros changement s'effectue au niveau de l'arrière de l'auto, notamment grâce à cet immense aileron en fibre de carbone, désormais fixe, capable de faire pâlir de jalousie les préparateurs de l'extrême. Comme cité plus haut, ces nouveaux appendices aérodynamique permettent à l'Aventador SV d'augmenter sa déportance de plus de 170% !

Cette teinte "Rossa Bia" proposée de série est du plus bel effet sous le (rare) soleil belge !Cette teinte "Rossa Bia" proposée de série est du plus bel effet sous le (rare) soleil belge !

Cette teinte "Rossa Bia" proposée de série est du plus bel effet sous le (rare) soleil belge !

Et la question du prix ?

Avec l'explosion du prix des voitures de prestige, il ne fallait pas s'attendre à une baisse de la cote pour ce modèle, d'autant plus que l'Aventador SV ne fut produite qu'à 600 exemplaires (et 500 unités pour la Roadster). Tandis que vous pouviez la commander neuve pour la modique somme de 392 000 €, il faudra aujourd'hui débourser pas moins de 500 000 € pour un modèle ayant déjà parcouru 5.000 km. Quand on vous dit qu'il faut se dépêcher !
Et c'est encore pire pour la version découvrable, qui était quant à elle disponible pour 477 000 € et peut aujourd'hui être trouvée en France sur le marché de l'occasion entre 600 et 700 000 €. Waouh, rien que ça.

 

3 arguments3 contre-arguments
Ligne à couper le souffle
Aimant à regards
Performances folles
Euh... la consommation ? lol
Aimant à regards
Explosion du prix

Référence article : AB56 • Version 3.2


Commentaires