Que faire des Volkswagen truquées ?

Que faire des Volkswagen truquées ?

Les moteurs truqués par le groupe Volkswagen ont de lourdes conséquences. Aux États-Unis par exemple, les voitures concernées ont été reprises. Mais ce n'est pas le cas partout. Voyons donc ce qu'il advient de ces fameux véhicules TDI à différents endroits dans le monde...


Aux États-Unis : on retire de la circulation

Que faire des Volkswagen truquées ?

Les Diesel incriminés ont été repris et remboursés aux acheteurs. Ils sont depuis stockés sur d'immenses parkings. Plusieurs milliers de modèles sont concernés. Que deviendront-ils ? Difficile à prédire. Une amélioration significative de la pollution permettrait peut-être de les remettre en circulation. Car pour l'instant, il est interdit de faire circuler les Diesel du groupe Volkswagen mis en cause. En l'absence de mesure, ces modèles seront directement recyclés... On ne plaisante pas avec la pollution !


En Allemagne : on reprend, au cas par cas

Que faire des Volkswagen truquées ?

En Allemagne, plusieurs propriétaires de modèles TDI récents ont réussi à faire reprendre leur véhicule par le groupe Volkswagen. Ces affaires ont toutefois été jusqu'au tribunal où le groupe VAG a été retenu coupable d'un scandale "tel que celui de la viande de cheval". Il est donc possible de faire reprendre son véhicule. Depuis, les dépôts de plainte s'accumulent et le groupe allemand flanche...


En Corée : c'est prison direct

Que faire des Volkswagen truquées ?

En Corée du Sud, l'un des dirigeants de Volkswagen au niveau local a été condamné pour avoir falsifié les taux d'émissions polluantes pour obtenir l'homologation plus rapidement. Quelques mois avant, 80 modèles du groupe Volkswagen ont été interdits de vente dans le pays.

 

En France : on récompense les acheteurs

Que faire des Volkswagen truquées ?

Dans l'hexagone, on fonctionne à contre-courant puisque non seulement les Diesel concernés sont autorisés à circuler, mais on a longtemps continué à récompenser les acheteurs par des bonus "écologiques". Les choses ne sont donc pas prêtes de changer...


Au Japon, c'est nuancé

Que faire des Volkswagen truquées ?

À tort, on imagine souvent le Japon comme un pays qui refuse le Diesel. C'est partiellement faux. En 2014, selon Francetvinfo.fr, 1,7% du parc était composé de voitures utilisant le carburant gras. Un chiffre qui augmente depuis l'attribution d'un bonus de 1 000 € à l'achat d'un Diesel. Pourquoi ? Grâce au filtre à particules, jugé satisfaisant. L'affaire Dieselgate n'a donc, semble-t-il, pas eu un fort impact.

Découvrez notre sélection cadeau passionnés de voiture

Partager cet article

Qu'en dîtes-vous ?