Le saviez-vous ? #22

Le saviez-vous ? #22

Dans ce nouvel opus, vous pourrez découvrir une Volkswagen Golf qui a pris des centimètres et des chevaux, une voiture italienne au style résolument futuriste et une supercar Jaguar dont peu de personnes en connaissent vraiment l'existence...

211

Golf aux hormones

La Volkswagen Golf I illustrée en couverture de cet article est bien particulière. Un préparateur allemand répondant au nom de Gunther Artz. Ce distributeur automobile a proposé à ses plus fidèles clients, d'acheter une Porsche 928 déguisée en Golf I. Cette 928 dispose d'un V8 de 240 chevaux, elle est plus large qu'une Golf I de près de 30 centimètres, il a donc fallu adapter la carrosserie de la comapcte. À l'intérieur de cette Golf "Artz", on trouve l'intérieur de la 928. 10 exemplaires ont vu le jour.

212

Des normes strictes aux US

Les normes américaines sont très strictes en matière d'automobile. Elles ont notamment interdit indirectement les cabriolets en favorisant les modèles convertibles Targa. Les 911 type G ont du adopter des pare-chocs avec soufflets, permettant d'absorber partiellement les chocs. Les exemples sont nombreux : veilleuses obligatoires aux États-Unis ou encore vitres plus résistantes... Cela complique parfois (souvent) les démarches d'homologation.

Le saviez-vous ? #22

213

Futuriste

Le constructeur Alfa, alors en difficulté, est rejoint par un ingénieur répondant au nom de Nicola Romeo, en 1913. Deux ans plus tard, l'entreprise se porte bien et un projet un peu fou voit le jour. La 40-60 HP est un modèle dans l'ère du temps, mais qui se vend mal, à cause de son caractère jugé trop sportif. Un carrossier, Castagna, décide de transformer l'auto, en 1914. Elle devient alors une voiture au style futuriste, en forme d'obus, permettant d'atteindre 140 km/h. L'Alfa 40-60 HP Aerodinamica Siluro Ricotti sera malheureusement transformée peu de temps après en Torpédo. Une réplique fut reconstruite plus tard.

214

La première Ferrari n'a pas de logo Ferrari

On l'appelle Auto Avio Costruzioni 815, AAC 815 ou Ferrari 815, mais il s'agit de la même voiture :  une barquette construite à deux exemplaires seulement, avec un 8 cylindres en ligne d'origine Fiat. C'est Enzo Ferrari lui-même qui en est l'auteur, en 1940. Il est alors pilote et travaille chez Alfa Romeo, ce qui lui interdit de produire pendant quatre ans un modèle sous son nom de famille. La 125C sera la première à arborer le nom de Ferrari.

215

Le snorkel

Sur certains 4x4 évoluant en terrain difficile, vous avez peut-être remarqué une sorte de gouttière, généralement de couleur noire, sur l'un des montants du pare-brise. Il s'agit d'un snorkel. Cela empêche la poussière d'atteindre le filtre à air mais aussi d'assurer une meilleure étanchéité à la mécanique. Enfin, sur route, l'air qui entre par le snorkel est généralement plus frais, permettant d'améliorer la pression et donc les performances !

216

La Rover de trop

Au début des années 2000, Rover est au plus mal. Les finances ne suivent plus et les modèles n'attirent plus. En 2003, un partenariat avec Tata Motors permet au constructeur britannique de sortir la CityRover. Il s'agit en réalité d'une citadine Tata Indica. Cependant, l'accueil du public, comme de la presse est décevant : la CityRover souffre d'un design insipide, la finition est d'un niveau très bas, les assemblages sont médiocres et la fiabilité discutable. Elle est arrêtée début 2005, six mois après le début de sa commercialisation.

217

Les Flèches d'Argent

Le Grand Prix automobile de l'Eifel de 1934, impose aux concurrents de disposer d'une voiture pesant au maximum 750 kg. La Mercedes W25 de Manfred Von Brauchitsch est malheureusement posée à 751 kg. Il fut alors décider de poncer intégralement la peinture blanche jusqu'à revenir au gris aluminium d'avant peinture. C'est ainsi que sont nées les célèbres Flèches d'Argent de Mercedes, rendues tristement célèbres après l'incident au Mans, en 1955.

218

Une supercar oubliée

Jaguar a été rendu célèbre notamment par ses modèles engagés en compétition. Il y en a une (notamment) qui mérite que l'on s'intéresse à elle. Elle dérive directement des modèles de course, mais se destine à une utilisation sur route : la XJR-15. Cette supercar a été produite de 1990 à 1992 à 50 exemplaires seulement. Son dessin est signée par Peter Stevens, également auteur de la McLaren F1. La Jaguar XJR-15 dispose d'un V12 atmosphérique délivrant 450 chevaux pour à peine plus d'une tonne...

219

Des minibus surprenants

La Semitrat, qui exploite le réseau de transports en communs de la ville de Tours, a mis en service en 1983, des minibus étonnants. L'Heuliez Citroën C35 bimode est un utilitaire aménagé en minibus, avec un double essieu arrière, et suivi d'une remorque articulée, non détachable, fournissant l'énergie électrique. Car oui, ce véhicule peut carburer tant avec un moteur thermique qu'à l'électricité. Ils furent rapidement mis hors service.

220

Porsche et le Diesel

L'apparition du diesel chez Porsche, pour beaucoup, remonte à 2009, quand le Cayenne fraichement restylé a adopté cette technologie. Pourtant, entre 1956 et 1963, Porsche a produit ses propres tracteurs. Différentes expérimentations ont eu lieu portant sur le nombre de cylindres, les boîtes de vitesse et même les systèmes d'attache.

Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?