Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Si vous avez toujours rêvé d'une Porsche 911, vous avez certainement remarquer une tendance générale : une augmentation constante des prix sur le marché de l'occasion. À quoi cela est-il du ? Avec plus de 70% des Porsche construites depuis 1963 toujours en circulation, pourquoi la flambée des prix continue-t-elle ? Comment faire une bonne affaire ?


Un phénomène pas si récent...

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Une Porsche 911, c'est comme une bonne bouteille de vin, plus le temps passe, plus elle deviendra savoureuse. Et plus elle deviendra chère. Désormais, toute 911, quelle que soit sa génération, trouve son public, tant la demande est forte.

Les 911 Type-G - avec les pare-chocs à soufflets - ont longtemps été les modèles délaissés, avant de revenir sur le devant de la scène. Il en est de même pour les 996, qui sont à la fois les premières 911 à refroidissement liquide, mais aussi particulières sur le plan stylistique, avec des phares en amande, puis biseautés.

Pendant longtemps, seuls les modèles les plus rares et les plus exclusifs avaient une cote élevée. Désormais, tout modèle peut faire objet de spéculation. La demande ne désemplit pas.

Mais comment a-t-on pu en arriver là ?


Quelques exemples...

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Il y a un phénomène d'escalier : chaque nouveau modèle envoie le précédent dans la catégorie des anciens, puis dans celle des collectors. Au bout de quelques années, certains modèles décotent, avant de repartir à la hausse...

Pendant longtemps, ce sont les modèles les plus aguerris qui ont affiché les prix les plus hauts. La 911 Carrera RS 2.7 en est la parfaite illustration : elle a fait rêver des générations entières de passionnés. Très rare, la demande a largement dépassé l'offre. Dans ce genre de cas, la flambée des prix est inévitable !

D'autres modèles ont bien entendu suivi. D'une manière générale, les versions Turbo S, GT3, GT2 et Anniversaire, toutes générations de 911 confondues, sont concernées.

La spéculation est apparue relativement tôt chez Porsche : nombreux sont ceux qui ont compris qu'une belle 911 en tirage limité allait prendre de la valeur. Certains en profitent et achètent pour laisser dormir de belles Porsche... Afin d'en tirer le meilleur prix quelques années après...

Nous avions mené l'enquête afin de savoir s'il était ou non possible de trouver une Porsche 911 pour moins de 10 000 €... Le verdict est sans appel !


Actuellement

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

De nos jours, chez Porsche, on a conscience du problème de la spéculation : les clients sont triés et ceux qui achètent dans l'unique but de faire un profit ne sont pas servis. Est-ce suffisant ? Difficile à dire.

Récemment, nous avons pu voir que le phénomène a pris de l'ampleur. Courant 2016, Porsche a créé la 911 R. Pour beaucoup, c'est le modèle absolu du puriste : bloc atmosphérique, boîte manuelle, bon équipement, look particulier. Vendues neuves 190 000 €, plusieurs 911 R ont été revendues dans les deux mois suivant la commercialisation à plus d'un million d'euros ! La fourchette est redescendue aux alentours de 400 000 € désormais.

La 991 Turbo S Exclusive Series a aussi fait parler d'elle : son look unique attire à la fois des clients passionnés par la marque, mais aussi d'autres qui ont compris qu'il existait des placements bien plus juteux qu'un compte bancaire !

La prochaine 991 GT2 RS, tirée à 1 000 exemplaires, s'est arrachée comme des petits pains, avant même la présentation officielle... C'est dire si l'engouement est fort pour les modèles à tirage limité.


Pourquoi une telle spéculation ?

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

La spéculation de la Porsche 911 est un monde à part ! Même la génération 996, souvent décriée tant pour son design que sa fiabilité (le légendaire IMS !), était parfois proposée aux alentours de 10 à 12 000 € pour les versions Carrera 3.4 les moins optionnées. Désormais, c'est plus du double qu'il faut débourser.

Outre le phénomène d'escalier abordé précédemment, il y a la demande qui se fait de plus en plus forte. Inévitablement, certains ont compris qu'ils pouvaient gonfler leurs tarifs. De fil en aiguille, les prix ont tous augmenté.

Alors forcément, les versions les plus rares ont vu leur cote s'envoler. Aujourd'hui, un modèle GT2 ou GT3, quelle que soit sa génération, se revend toujours plus cher que le prix du neuf. Des fois, cela peut aller jusqu'au double, voire le triple.

Des personnes peu scrupuleuses (et encore moins passionnées) ont compris l'intérêt, collectant des modèles pour les revendre. Ce système s'est développé massivement jusqu'à aujourd'hui où les 911 à tirage limité se vendent très très rapidement, et se retrouvent sur le marché de l'occasion peu de temps après, pour certaines.
 

Faire une bonne affaire ? Est-ce possible ?

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, oui il est possible de faire de bonnes affaires, à la condition d'acheter judicieusement. Voici quelques conseils...

• Pour une 911 "classique" de type 997 Carrera S, prenez votre temps jusqu'à tomber sur la bonne affaire, sortez de Leboncoin, contactez des professionnels de la Porsche, demandez s'ils ont dans leur contact, quelqu'un qui vendrait une 911 correspond à vos souhaits.

• Pour une 911 à tirage limité (GT3, GT3 RS, Turbo S), ne choisissez pas la toute dernière génération, ni même la première, privilégiez dans la mesure du possible (et des finances !), l'avant dernière. À titre d'exemple, la 997 GT3 RS restylée a vu sa cote baisser quelques mois après la présentation de la 991 GT3 RS.

• Pour les modèles extrêmement rares, comme la 997 GT2 RS ou bien une 997 Speedster... Notre conseil est d'attendre ces équivalents sur la génération actuelle de 911. Même si vous n'aurez pas l'authenticité des générations précédentes, la note sera nettement moins salée...

• Enfin, pour reprendre la problématique de cet article, il n'y a pas de constante pour les anciennes 911. Les prix sont relativement instables, même si la hausse générale est nettement perceptible. Il est certain qu'un budget de 20 000 € est désormais dans la fourchette très basse pour acquérir une 911. Cependant, avec une Porsche, vous avez l'assurance de revendre votre belle au moins au prix de l'achat. Sans chercher à spéculer, c'est tout de même une bonne nouvelle !


La spéculation en chiffres

Pourquoi les vieilles Porsche sont-elles si chères ?

Nous avons relevé les plus hautes enchères des différentes maisons. Petite précision, dans la majorité des cas, il s'agit d'exemplaires dans un état exceptionnel, très faiblement kilométrés et relativement rares.
 

Chez Sotheby's

• Une 993 GT2 s'est vendue pour 2,2 millions d'euro en 2016

• Une 959 est partie pour 1,96 million d'euro en 2017

• Une 993 Turbo cabriolet s'est vendue 1,34 million d'euro en 2017

• Une 964 Turbo S Lightweight a également été adjugée à 1,2 million d'euro en 2016

• Une 964 Turbo S s'est échangée contre 901 600 € en 2017

• Une 964 RS (la célèbre RS92) est partie à 850 000 € lors d'une vente en 2016

• Une authentique 901 découvrable est partie pour 649 600 € en 2017

• Une 991 R est partie à 515 200 € en 2017

• Une 997 GT3 RSR a été vendue pour 470 400 € en 2017
 

Chez Artcurial

• Une 935 Compétition client s'est vendue pour 1,30 million d'euro en 2016

• Une 959 Komfort a été vendue 1,13 million d'euro en 2017


Chez Mecum Auctions

• Une 993 GT2 Evo a été vendue à 1,3 million d'euro en 2017


Chez Drouot

• Une 911 2.2 Targa de 1971 a trouvé preneur pour 115 000 € courant 2016

Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?