J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Aujourd'hui, nous parlerons voiture miniature. Et plus particulièrement d'Ottomobile. C'est l'histoire de passionnés de voitures et de miniature, qui ont eu l'idée et l'audace de se lancer dans la conception de modèles parfois oubliés à l'échelle 1/18. Mais que valent réellement ces modèles d'environ 25 centimètres de long ?


Une belle aventure

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?
J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Ottomobile, c'est une entreprise créée en 2009, qui s'est faite connaitre pour sa miniature de Renault Clio Williams. Le concept, c'est des miniatures en résine (sans ouvrants) vendues à des prix oscillant entre 40 et 60 € pour les modèles standards.

La concurrence est essentiellement chinoise. Il y a bien des marques françaises telles que Norev, mais la production, en plus d'être limitée dans le choix des modèles, s'est exportée en Asie.

Ottomobile fait donc classe à part. Cette absence de concurrence pourrait être l'occasion de gonfler les prix. Mais ce n'est pas le cas. La passion règne et Ottomobile s'avère être proche de ses clients, en communiquant notamment sur des forums.

Rapidement, les modèles se succèdent, plusieurs arrivent chaque mois. C'est donc un peu tardivement que nous avons pris possession de l'une des dernières créations : la Renault Clio 4 RS. Pourquoi ce modèle ? Parce que l'essai de cette voiture dans sa version Clio 4 RS Trophy nous a laissé de bons souvenirs. Avoir sa réplique à l'échelle 1/18, c'est quand même sympa.


La qualité Ottomobile

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Collectionneur de modèles AutoArt et autres Kyosho, c'est donc avec un œil assez exigeant que j'ai observé sous toutes les coutures cette miniature de Clio 4 RS à l'échelle 1/18.

Commençons par l'emballage, qui donne une première impression. Il est très classique, avec une surboîte en carton et un intérieur en polystyrène, laissant la place aux rétroviseurs et à l'antenne. Le transport s'est bien passé, aucune casse. Ce qui prouve la solidité de l'ensemble. Un bon point.

La miniature est elle aussi de bonne facture. Les proportions sont bien respectées, elle est relativement lourde, ce qui est aussi un gage de qualité. La raison ? L'emploi de résine pour la carrosserie. Cela induit des ouvrants qui ne s'ouvrent pas et des roues qui ne tournent pas non plus. Néanmoins, l'aspect est très élégant.

La peinture, le même blanc nacré que notre version d'essai, est bien retranscrit. Tout est bien appliqué même si un peu plus de brillant aurait été le bienvenu. Les jantes comme les phares et les feux sont de belle facture. La première impression est donc très satisfaisante.

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Pour une miniature vendue moins de 50 €, on ne peut guère s'attendre à plus. Ottomobile a eu l'exclusivité de reproduire la Clio 4 RS, il n'est donc pas possible de la comparer avec une consœur. Par rapport à une AutoArt, la qualité générale est toutefois perfectible. L'intérieur, que l'on aperçoit seulement à travers les vitres, mériterait de la feutrine ou du flocage au niveau du plancher.

En revanche, les logos sont appliqués finement. En général, ce sont souvent ces derniers qui dénotent sur des miniatures de milieu de gamme. Là, c'est un sans-faute. Des logos de rechange sont même fournis dans la boîte.

La qualité du vitrage, en revanche, me laisse plus dubitatif. Il s'agit d'un plastique très souple qui se déforme facilement. L'ajustement du pare-brise notamment, mériterait plus de soin. De même, certains collages, comme celui des vitres, pourraient être aussi plus soignés.


Des séries très limitées

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?
J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Ottomobile produit tous ses modèles en édition limitée. Généralement, entre 1 et 4 000 exemplaires sont produits pour chaque miniature. D'ailleurs, chacune dispose d'un numéro, à l'image de ma Clio 4 RS, portant le n°904/2000. Forcément, la demande est supérieure à l'offre, ce qui oblige régulièrement le fabricant à opérer des ré-éditions.

Cela peut prendre la forme d'un changement de couleur, de version, de moteurs...

Pour acheter un Otto-models, il n'y a pas de boutique, tout se passe sur internet, dans la boutique du fabricant. Malheureusement, la très grande majorité des modèles sont déjà tous vendus. Il faut alors guetter les futurs modèles qui vous intéressent, les précommander et vous les recevez directement chez vous, 2 à 3 mois après.

Un système bien rodé qui profite à ceux qui guettent régulièrement les nouveautés.


Collection, passion ou spéculation ?

J'ai acheté une Ottomobile : objet de collection, passion ou spéculation ?

Il y a trois profils d'acheteurs bien distincts d'Otto-models.

Les collectionneurs, qui ajoutent des modèles qu'ils n'avaient pas encore au sein de leur collection.

Les passionnés, qui peuvent posséder la miniature qu'ils vont acheter, à l'échelle 1. Ils fonctionnent généralement au coup de cœur.

Les spéculateurs. Eux, ils achètent pour revendre plus cher après.

Aussi désolant que ce soit, la spéculation sur les Ottomobile est bien réelle. Bien que le nombre de modèles pouvant être commandés est limité, certains parviennent à commander des lots importants pour les revendre 2 à 3 fois le prix d'achat. Ils attendent que le stock soit vendu avant de les proposer. Des Clio 4 RS telle que celle ici présentée, sont déjà sur le marché de la seconde main.

Certains vendeurs proposent jusqu'à une centaine de modèles Ottomobile sur Leboncoin... Ce qui témoigne de l'ampleur du problème. Surfant que la faiblesse de l'offre, certains se font véritablement un pactole.

Si vous souhaitez une Ottomobile, restez aux aguets mais ne les payez pas au prix fort en occasion !

Partager cet article

Qu'en dîtes-vous ?