ApostropheOn fait peau neuve ! Découvrez notre nouveau site PDLV.frApostrophe
Home
Home

Audi A3 Sportback e-tron : la plus rationnelle des compactes ?

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

D'extérieur, rien ne différencie cette Audi A3 Sportback d'une classique version essence ou diesel. Pourtant, sous le capot, nous retrouvons les mêmes entrailles que la Volkswagen Golf GTE ; c'est-à-dire un moteur hybride rechargeable. Et si l'Audi A3 e-tron, avec ses 204 chevaux et une consommation de 1,5 litre aux 100 kilomètres était le meilleur moyen de concilier passion et raison ?


Fiche technique Audi A3 Sportback e-tron

Caractéristiques
Dimensions4,31 x 1,79 x 1,43 mètres
Poids1 540 kg
TransmissionTraction
Boîte de vitesseAutomatique, 6 rapports
Commercialisationdepuis 2015
Moteur
Type4 cyl. en ligne turbo 150 ch
Moteur électrique 102 ch
Puissance204 ch en puissance cumulée
Couple350 Nm en mode hybride
0 à 100 km/h7,6 secondes
Vitesse max222 km/h
Puissance fiscale6 CV
Conso mixte1,8 L/100 km
Prix du neuf
à partir de 39 200 €

Essai vidéo de l'Audi A3 Sportback e-tron

Un look relativement discret

Il fait beau, ce jeudi sur Laval. Un temps parfait pour faire un essai. Elle est là, face à moi, sous une élégante robe noire, du plus bel effet. Elle, c'est l'Audi A3 e-tron qui m'accompagnera pour la demie journée. Cette compacte à moteur hybride, c'est justement le premier essai grandeur nature de démocratisation de la technologie e-tron pour la marque. Autant dire que l'image de marque allait en pâtir, en positif, comme en négatif. Commençons par un rapide tour du propriétaire. Esthétiquement, cette Audi A3 ressemble à s'y méprendre à une autre Audi A3. Kit S-Line relativement sobre, belles jantes de 18 pouces, ligne "classique", faux diffuseur à l'arrière. Un look relativement passe-partout, bien plus discret que celui de la Volkswagen Golf GTE, qui partage la même technologie. Deux sœurs, pour deux publics bien différents. Bref, vous l'aurez compris, on ne se retourne pas sur l'Audi A3 e-tron.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

La discrétion, c'est justement un atout à mon sens. Longtemps, les constructeurs se sont sentis obligés d'affubler les voitures électriques et hybrides d'appendices stylistiques souvent bien dégueulasses. Audi a préféré jouer la carte de la sobriété et c'est tout à son honneur. Seuls de subtils logos e-tron permettent d'identifier à coup sûr la présence d'un moteur hybride. De toute manière, il ne fallait pas dénaturer cette belle compacte. Sa belle ligne n'avait rien besoin de plus, ni de moins. La première impression est donc plutôt positive à mon sens.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

À bord de l'Audi A3 e-tron

Sans surprise, l'intérieur de notre Audi A3 hybride brille par sa rigueur. L'ambiance est un brin austère, due au cuir noir, mais cela respire l'élégance et le raffinement. Une pression sur le bouton "Start" et l'écran central sort du tableau de bord, comme par magie. Le Virtual Cockpit s'allume également, toute l'instrumentation derrière le volant étant désormais entièrement numérique, dont l'affichage peut être personnalisé. La planche de bord est classique d'apparence, mais les matériaux sont aussi flatteurs à l'œil qu'agréables au toucher. On se sent bien, et très sereins. Les sièges semi-baquets de la finition S-Line offrent un bon maintien. Ils disposent de belles surpiqûres et assurent un bon niveau de confort. À l'arrière, la place est correcte, tout comme le volume du coffre, à cause des batteries qui prennent place sous la banquette arrière, qui ont contraint Audi à déplacer le réservoir d'essence sous le coffre (qui passe de 50 à 40 litres).

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Le moteur de l'Audi A3 e-tron

Parlons théorie avant d'évoquer le ressenti, le comportement et les performances de notre Audi A3 e-tron. Nous avons tout d'abord, nous avons le moteur thermique. Là, il s'agit d'un moteur bien connu au sein du groupe VAG : le 1.4 litre TFSI de 150 chevaux. Un moteur suralimenté très agréable à conduire qui brille par sa souplesse, sa faible consommation et son agrément. Ici, il perd la désactivation des cylindres (ACT) et dispose, sur la partie gauche, d'un moteur électrique, délivrant 102 chevaux. La puissance cumulée atteint 204 chevaux pour 350 Nm de couple. D'ailleurs, s'agissant d'une voiture hybride rechargeable, il est possible de rouler en mode tout électrique EV, avec une autonomie d'environ 40 kilomètres. On peut également opter pour le mode Hybrid, le seul à pouvoir offrir les 204 chevaux et en mode thermique pur, baptisé Battery Hold. Des modes de conduite, dont le Dynamic porte bien son nom, sont aussi de la partie. Ainsi, c'est vous qui commandez : le style de conduite et le répondant de l'accélérateur et de la boîte de vitesse, qui est une DSG6 de série.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Maintenant, passons en mode D. L'Audi A3 e-tron s'élance dans un silence religieux. L'habitacle bien insonorisé permet de voyager très confortablement. En dessous de 50 km/h, le moteur électrique fait jeu seul. Mais il suffit d'écraser généreusement la pédale de droite pour activer le TFSI. Là, il y a un léger temps de réaction, plus perceptible en mode Dynamic, qui s'explique par le fait que notre A3 hybride n'est pas du tout typée sport. La boîte automatique à double embrayage DSG comprend 6 rapports, plutôt bien étagés. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,6 secondes tandis que la vitesse de pointe atteint les 222 km/h. Le châssis est bon, très rigoureux, sans mouvement de caisse ni bruits parasites. Le freinage est suffisamment mordant mais les 1 540 kg se font sentir. En effet, pas moins de 300 kg ont été ajoutés pour passer d'essence à hybride. Toutefois, avec 204 chevaux en puissance cumulée, le comportement reste dynamique. Dépasser ne pose aucun problème, quel que soit le rapport engagé.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Au volant, on prend son temps, on savoure...

Le bon confort pourrait presque faire oublier que nous sommes à bord d'une compacte. Les kilomètres passent rapidement et étonnamment, on se plait à conduire sagement. La consommation théorique de 1,5 litre aux 100 kilomètres est en revanche difficile à atteindre... Durant notre essai, nous ne sommes pas descendus en dessous des 4,5 litres. Ce qui est déjà très correct. Concernant l'équipement à bord, tout y est ou presque. J'aurais simplement apprécié une caméra de recul, il faut alors piocher dans le catalogue des options. Pour faire le plein, deux choses. La première est de se servir en sans-plomb. La seconde, c'est d'utiliser une borne de recharge. Sur la calandre, un clip permet de faire coulisser le logo Audi afin d'atteindre la prise de recharge. Un adaptateur (optionnel) permet même de recharger les batteries directement chez soi.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

40 000 €... Un prix trop élevé ?

C'est un fait, les modèles appartenant à la catégorie premium n'ont jamais été réputés pour leur aspect bon marché. Cependant, l'Audi A3 e-tron est plutôt bien placée financièrement. Je m'explique. Bien sûr, 40 000 €, c'est une somme très élevée pour beaucoup de personnes. Mais pour ce prix, vous avez une compacte bien équipée, avec un moteur hybride performant et économique à l'usage, sans malus ni restrictions de circulation, une boîte automatique... Et une image de marque ! Pour ce prix, vous pourriez avoir la même voiture en diesel. Le choix est vite fait, non ?

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Nous avons soumis l'Audi A3 Sportback e-tron à notre PDLVmètre, notre indice maison. Score : 45

 Niveau de satellisationFeelingProvocation d'acouphènesNécessité de vendre un rein 
 
Indice 50
Indice 70
Indice 20
Indice 60
 
 
 
 
 

Très économe
Agréable à rouler
Plusieurs modes de conduite

Poids élevé
Légère latence en mode Dynamic
Suspensions pas assez fermes

 
 
Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Faut-il acheter une Audi A3 Sportback e-tron ?

Vendue neuve à partir de 39 200 €, l'Audi A3 Sportback e-tron peut se trouver sur le marché de l'occasion à des prix plus raisonnables, parfois deux fois inférieures. Pour sa première expérimentation du moteur hybride de série, la marque aux anneaux a réussi son pari. L'A3 e-tron (dont le nom a beaucoup fait sourire) s'impose comme une alternative de premier ordre face au diesel. Très agréable à conduire, elle correspond exactement à ce que l'on peut attendre d'une voiture pour aller d'un point A à un point B : du confort, un bon agrément de conduite et un moteur relativement économe. Nous, on valide ! Pour rappel l'A3 e-tron est exclusivement disponible en Sportback (5 portes). Vendue depuis 2015, elle fut restylée en 2017.

Merci à Audi Premium Automobiles pour le prêt de cette belle compacte, à Lorenzo Dalibard et Simon Lemaître pour les prises de vues, notamment les photos de cet article. N'hésitez pas à cliquer sur son nom pour accéder à son compte Instagram !

Le look est relativement passe-partout, malgré la présence du kit S Line.

Le look est relativement passe-partout, malgré la présence du kit S Line.

La finition S Line apporte aussi (et surtout) un intérieur au look plus sportif, avec de beaux semi-baquets.

La finition S Line apporte aussi (et surtout) un intérieur au look plus sportif, avec de beaux semi-baquets.

Laissons aux médias traditionnels la largeur aux épaules et l'espace aux jambes : nous, on a trouvé les places arrière correctes et suffisante pour des adultes.

Laissons aux médias traditionnels la largeur aux épaules et l'espace aux jambes : nous, on a trouvé les places arrière correctes et suffisante pour des adultes.

Peu de choses diffèrent l'Audi A3 e-tron d'une version TFSI ou TDI classique.

Peu de choses diffèrent l'Audi A3 e-tron d'une version TFSI ou TDI classique.

Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?
Audi A3 Sportback e-tron :  la plus rationnelle des compactes ?

Partager cet article

Suivez-nous !

Facebook TwitterInstagram Youtube
Fiat Panda 100HP PDLV
 

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a bien prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 Type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Découvrez la team PDLV

 
Thomas Drouart

Partager cet article