ApostropheOn fait peau neuve ! Découvrez notre nouveau site PDLV.frApostrophe
Home
Home

L'instant Méca #6 : les pneus hiver

L'instant Méca #6 : les pneus hiver

A l'occasion du sixième épisode de votre saga préférée, l'Instant Méca, nous allons ouvrir un sujet qui est vraiment d'actualité. Les premières neiges ont fait leur apparition sur le territoire français, et bon nombre de conducteurs se sont retrouvés dans des conditions d'adhérence précaires, suite au non-emploi de gommes non-adaptées, à savoir, des pneus hiver ! Mais quels sont leurs atouts, et quels sont les meilleurs ? 

 

Les pneus hiver sont parfois boudés par beaucoup de propriétaires de véhicules en France, comme dans la majorité des pays dans lesquels ils ne sont pas rendus obligatoires. En attendant, ils sont efficaces en conditions hivernales, et non pas seulement quand il neige. Seulement, il faut tout de même débourser pour les posséder. A partir de ce moment, cela devient personnel. Nous nous contenterons de vous expliquer le rôle du pneu hiver !

Le pneu hiver : quand les mettre ?

Afin de vous expliquer pourquoi nous le trouvons nécessaire, il faut tout de même poser les bases. Cassons d'abord un mythe. Le pneu neige est un pneu hiver, et cela marche aussi inversement. Les professionnels diront toujours "pneu hiver", pour la simple et bonne raison que le "pneu neige" ferait penser qu'il n'est utile que sur neige, alors que ce n'est pas du tout le cas. Puis, les anciens pneus neige étaient à clous, ce qui est devenu interdit dans certaines contrées. L'utilisation du pneu hiver devient rentable lorsque le thermomètre passe sous les 7°C. C'est donc à ce moment-là qu'il faut les mettre ! Il ne sert à rien de les garder à des températures supérieures à ce seuil, car le pneu hiver s'use dès lors plus vite qu'un été...

Il existe un petit moyen mémo-technique pour savoir quand permuter les roues de votre voiture : lorsque l'on change les heures, on change les pneus. Il faut donc chausser les gommes hiver à la fin octobre, et remettre les été à la fin mars. Seulement, la météo du pays est souvent changeante, surtout au nord. Rappelez-vous que nous avions encore plus de 10°C en plein mois de Décembre. Donc, quand faut-il les changer, au final ?! Notre conseil : analysez les bulletins météorologiques de votre région, et, lorsque les températures stagnent en-dessous des 7°C pendant une à deux semaines, elles ont de bonne chance de le rester, pensez donc à faire le "switch". Une autre astuce est qu'il faut un peu suivre l'actualité des garagistes qui se trouvent dans les villages alentours. La plupart d'entre eux proposeront des tarifs avantageux pour effectuer la permutation, et ils ont un sixième sens leur permettant de rarement se tromper sur le jour J ! Laissez-leur un petit "J'aime" sur leur post Facebook, et demandez à notre Anthony national comment on change les roues.

Un pneu hiver peut déjà trouver son efficacité en automne, si les températures descendent en-dessous des 7°C.

Un pneu hiver peut déjà trouver son efficacité en automne, si les températures descendent en-dessous des 7°C.

A quoi peuvent-ils bien servir ?

C'est la question que beaucoup se posent, et les éléments de réponse ne sont parfois pas assez corrects pour vous inciter à les placer. Sachez que je ne fais la publicité d'aucun revendeur de pneus, mais il est très important de mettre des pneus adaptés à la saison. Le pneu été remplit parfaitement son travail entre la moitié du printemps et la moitié de l'automne, de nouveau selon la météo. Tant que le mercure ne chute pas sous les 7°C fatidiques, il adhérera plus ou moins bien (selon sa qualité et sa surface de contact avec le sol). Cependant, une fois que nous arrivons au mois de novembre et qu'il commence à faire plus froid, la gomme du pneu été se durcit. Les flancs sont donc plus raides, et, sur sol sec, un bilan reste à déduire. Lors d'un freinage, qu'il soit conséquent ou non, le pneu été s'écrasera moins que par des températures estivales, et la distance avant l'arrêt complet s'allongera. De plus, les virages négociés avec des pneus été par de faibles températures pourront vous faire perdre le contrôle plus facilement.

Là où le pneu hiver tire son épingle du jeu, c'est que la gomme est composée de plus de caoutchouc naturel que le pneu été. Sa souplesse par temps plus froids est donc conservée, et c'est un gros avantage au niveau du freinage. En effet, sous 7°C, la distance de freinage se retrouvera fortement réduite avec un pneu hiver. En plus de cela, ses rainures plus profondes et les rainures font que l'eau sera évacuée de manière plus efficace, afin d'éviter le phénomène d'aquaplaning. Et le mélange de ces deux premiers avantages est que le pneu hiver a une motricité sur sol enneigés nettement supérieure à un pneu été, même si son "grip" est le meilleur du marché ! Toutefois, chausser des pneus hiver ne veut pas dire que rien ne peut vous arriver sur la neige. Lorsque cette dernière est tassée et que les températures sont négatives, le verglas peut se présenter, et vos pneus seront très limités dans leur pouvoir. La conduite prudente et anticipative est donc plus que de mise lorsqu'il gèle et/ou qu'il a neigé ! Soyez prudents, les amis...

NB : Un pneu hiver possède deux témoins d'usure. Le premier se situe à 1,6 mm de profondeur restante, ce qui est le minimum légal. Le second témoin est à 4 mm, ce qui correspond que lorsque vous avez atteint ce seuil, les performances du pneus hiver se détériorent, sans être catastrophiques non plus.

Les distances de freinage sur sol enneigé selon le degré d'usure d'un pneu hiver. Doublez cette distance pour obtenir le résultat d'un pneu été...

Les distances de freinage sur sol enneigé selon le degré d'usure d'un pneu hiver. Doublez cette distance pour obtenir le résultat d'un pneu été...

Bien choisir son pneu hiver

Avant de débattre sur les marques, parlons coûts. Parce que oui, évidemment, un jeu de pneus hiver, cela coûte. Il existe trois types de clients : pas de pneu hiver, les kits hiver montés sur jantes, et les pneus hiver à monter. Pour le premier, sachez, Madame, Monsieur, que vous avez tort. Pensez que, lorsque votre train de pneus hiver est en fonction, vos pneus été ne le sont pas. Au final, cela revient presque au même, la sécurité en plus. Sinon, pour les deux autres, c'est une école différente. Honnêtement, si vous parcourez annuellement moins de 30.000 km, préférez les kits montés sur jantes. Alors, certes, vous devrez payer les jantes, mais votre jeu de pneus hiver durera entre 2 et 3 saisons, et, sur la durée de vie de votre véhicule (5 à 6 ans), le prix des jantes sera rentabilisé. En effet, pensez qu'un montage et équilibrage peut vite se chiffrer entre 50 et 120€ en fonction de la taille de vos jantes, tandis qu'un simple transfert de roue peut se négocier aux alentours des 25€... Et ça, on le fait deux fois par an !

Enfin, munissez vous de votre certificat de conformité et regardez quelles dimensions de jantes votre véhicule peut chausser. Préférez la plus petite taille de jantes, afin d'avoir un flanc de pneu plus haut. En plus de limiter les coûts, cela améliore l'adhérence et limite la consommation. Par contre, cela aura peut-être un impact visuel sur votre auto...

Un pneu hiver reste le must sur une route enneigée.

Un pneu hiver reste le must sur une route enneigée.

Quel est le meilleur pneu hiver ?

Il n'est pas celui que vous croyez, détrompez-vous. Si l'on compare tous les pneus hiver en une dimension généralement utilisée pendant cette saison,le 205/55 R16, on sera à coup sûr surpris. On pourrait penser que les plus chers sont les meilleurs, et que les moins chers sont à recaler, et ce n'est pas forcément vrai ! Par exemple, le Michelin Alpin 6 coûte aux alentours des 90€ et, pourtant, il n'est pas si bien classé, même si c'est lui qui s'usera le moins vite. D'après plusieurs comparatifs, c'est le Continental ContiWinterContact TS860 qui est le meilleur de tous, au prix de 81€. Il offre les meilleures performances sur sols mouillés et est très peu énergivore, en plus d'être le plus silencieux. L'offre possédant le meilleur rapport qualité prix reste le Goodyear UltraGrip 9. Pour à peine plus de 70€ par pneu, il vous proposera un aussi bon rendement sur sol mouillé que le Continental, mais sera légèrement moins confortable. Enfin, un pneu à conseiller pour les budgets serrés est le Kleber Krisalp HP3. Pour 65€ par pneu, vous aurez de bons résultats sur sols enneigés, et secs aussi. Il est beaucoup moins bruyant que l'Alpin 6, mais il n'est pas aussi performant sur chaussées détrempées que le Continental ou le Goodyear.  

A quoi sont-ils reconnaissables ?

Comme chaque produit, c'est toujours mieux de comprendre avant d'acheter. C'est donc pour cela que nous allons vous expliquer en quoi un pneu hiver diffère d'une gomme été traditionnelle. Tout d'abord, extérieurement, quelques différences, qui sont reconnaissables facilement pour qui s'y connait un peu. Penchons nous tout d'abord sur le flanc et lisons les descriptions. Certaines marques donnent un nom spécifique à leur gamme hivernale, comme par exemple Michelin avec les "Alpin", ou encore Continental avec le "ContiWinterContact", pour ne citer que les ténors. En attendant, un autre manufacturier, nommé Uniroyal, appelle sa gamme hiver "MS Plus". Il est donc déjà plus compliqué de voir que c'est un pneu fait pour les basses températures.

C'est donc en y regardant de plus près que nous trouverons ces logos ci-dessous. Soit, nous avons l'icône de la montage avec un flocon à l'intérieur, qui signifie que c'est un véritable pneu hiver. Nous pouvons aussi avoir ce logo doublé d'une inscription "M+S", qui sont les initiales de Mud + Snow, soit boue et neige. Cependant, notez qu'un pneu uniquement badgé M+S n'est pas un pneu hiver, mais un pneu 4x4, et donc pas si bien adapté pour les conditions hivernales.

L'instant Méca #6 : les pneus hiver

Un autre élément que l'on peut remarquer à l'extérieur, c'est le dessin de la bande de roulement. Le design d'un pneu été reste classique, avec des rainures sur toute la circonférence de l'enveloppe. Ainsi, la surface qui se retrouve en contact avec le sol est maximisée, car plus il y a de gomme touchant le sol, mieux sera la tenue de route sur le sec. Cependant, il pleut aussi parfois un peu, en été... Le pneu hiver, lui, joue la complexité, mais tout est étudié. Certains manufacturiers priment un design en "V" ou en vagues, ou à grosses cales. Les dessins sont créés pour que la neige fondue soit stockée dans le pneu afin de, paradoxalement, avoir une meilleure adhérence sur routes enneigées. Mais ce sont bien le milliers de petites lamelles qui feront en sorte d'évacuer l'eau le plus rapidement possible.

L'instant Méca #6 : les pneus hiver

Le cas du pneu 4 Saisons

C'est une alternative que certains automobilistes choisissent lorsqu'ils ne veulent pas investir dans un jeu de pneus hiver, mais qu'il faut quand même bien remonter la pente pour mettre la C4 Exclusive dans le garage. Le pneu 4 Saisons a comme avantages de bien gérer son adhérence en conditions hivernales, et ne pas être trop bruyant en été. Cependant, il reste peu convaincant à tout point de vue. En plein été, un pneu 4 saisons va s'user plus rapidement qu'un pneu été traditionnel. En effet, ses dessins et sa gomme plus souple font que le témoin se rapprochera plus rapidement. Et, en hiver, malgré tout ce que l'on peut dire, il ne sera pas aussi efficace qu'un vrai pneu hiver. Les distances de freinage seront allongées ainsi que les patinages seront plus réguliers. 

En conclusion, un pneu 4 Saisons peut convenir lorsque le véhicule ne fait que très peu de kilomètres annuellement, et que vous ne grimpez pas les Alpes dès que la neige apparaît. Autrement, il est vraiment nécessaire d'avoir un kit hiver. 

Partager cet article

Suivez-nous !

Facebook TwitterInstagram Youtube
Peugeot 308 Etienne PDLV
 

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde de l'automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pouvoir vous donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV.

Découvrez la team PDLV

 
Etienne Deketele-Kestens

Partager cet article