ApostropheOn fait peau neuve ! Découvrez notre nouveau site PDLV.frApostrophe
Home
Home

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Le Salon de Francfort 2019 a ouvert ses portes jeudi dernier. Et, malheureusement, dans la globalité, ce ne sera pas une édition à retenir. Aucune marque française n'y est présente, et des ténors comme Toyota, Mazda, Fiat, Aston Martin ou Ferrari (qui aurait eu 2 nouveaux modèles à présenter) ne sont pas de la partie. L'actualité y est donc bien maigre, mais pas si mauvaise.

Alpina B3 Touring : validée et revalidée !

Alors que BMW n'a pas encore officialisé la version M de sa récente Série 3, Alpina, son adorable préparateur, sait déjà qu'il manquera un modèle au catalogue. Bah oui, ce n'est pas parce qu'on a besoin d'un coffre qu'on ne veut pas de la puissance. Voici donc la B3 Touring ! Pas encore de chiffres d'accélérations officiels, mais on sait juste que ce break de course utilisera le fameux 3 litres 6 cylindres, poussé dans ses derniers retranchements. Grâce aux deux turbos, les 462 chevaux et les 700 Nm de couple (à partir de 3 000 tours !) mettront tout en oeuvre pour faire le 0 à 200 km/h en un temps record. La transmission xDrive et la boîte ZF 8 rapports sont de la partie. Avec une vitesse maximale annoncée à plus de 300 km/h, il faudra bien utiliser les freins de la B5 Bi-Turbo, qui pourront arrêter ce beau bébé de 1,8 tonnes. 

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Sans tomber dans le vulgaire, l'Alpina B3 Touring sait se montrer sportive. Quelques éléments ont été modifiés au niveau de la carrosserie. Cependant, l'intérieur sera au goût du conducteur, vu qu'il est entièrement personnalisable. Enfin, le préparateur allemand nous a tout de même communiqué des chiffres plus qu'intéressants pour un break : le coffre oscillera entre 500 et 1 510 litres de capacité !

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019
Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Audi RS 7 : malgré toutes les restrictions...

Nous le dirons que très rarement, mais : MERCI AUDI ! Après la RS 6 vient donc la RS 7 Sportback. C'est un peu la berline manquante. Elle reprend, sans surprise, le moteur et le châssis de sa "petite" sœur, à savoir le V8 de 600 chevaux et 800 Nm. Un 0 à 100 km/h abattu en 3,6 secondes grâce à un nouveau programme de Launch Control, et une vitesse maximale pouvant passer à 305 km/h, c'est un peu inattendu alors que les S5 et S6 sont devenues de stricts diesels. TANT MIEUX !

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019
Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

L'extérieur est évidemment démonstratif. Les entrées d'air sont légions, les ailes sont bien élargies, les jantes de 21 ou 22 pouces, et la fameuse double sortie d'échappements ovalisée : l'Audi RS 7 Sportback est reconnaissable. L'intérieur reste un poil plus sobre, bien que très technologique. A part quelques inserts Quattro et RS sur la planche de bord, le volant et la sellerie, rien ne la distingue d'une A7 plus classique. A noter que la transmission aux 4 roues est permanente, avec un ratio statique de 40/60, et que nous disposerons de série d'une suspension pneumatique réglable. Vivement le premier trimestre 2020 et un gain au Loto pour pouvoir aligner les quasi 130 000 € demandés...

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Porsche Taycan : mort à Tesla !

La Taycan, c'est carrément le coup de massue pour les puristes. Pourtant, le constructeur de Stuttgart a encore fait un travail de malade, et nous offre une belle perspective d'avenir de l'automobile, même si c'est électrique. Le look, déjà, respire le frais. L'impasse est faite sur les phares circulaires, mais surtout sur tout type de moteur thermique. Deux versions sont proposées : une Turbo et une Turbo S, paradoxalement. Les deux développant 625 chevaux, la valeur changeante est le couple. Etant déjà porté instantanément à 850 Nm sur la version de base, le S ajoute encore 200 Nm supplémentaires ! Un Overboost est aussi proposé, et on atteint des puissances de supercars : 680 chevaux sur la Turbo, et 762 chevaux sur la Turbo S ! Suffisant pour abattre un 0 à 100 km/h en 3,2 ou même 2,8 secondes. Ha oui, la Taycan, ça pèse 2,3 tonnes !

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

La Porsche Taycan possède un moteur et une boite de vitesse sur chaque essieu, pour faire grossier. A l'avant, nous nous contenterons d'un seul rapport. Cependant, derrière, la boite se dote d'un rapport supplémentaire, chose assez révolutionnaire. Un peu comme sur un camion, un rapport court pour les accélérations, et un rapport long pour conserver l'autonomie et permettre d'atteindre des vitesses telles que 260 km/h. Puisqu'il est question d'autonomie, Porsche annonce 450 kilomètres sur sa Turbo. Une valeur respectable, mais qui ne sera sûrement jamais atteinte vu les performances proposées ! Enfin, les propriétaires devront investir dans un chargeur, afin de ne pas rester 40 heures sur une prise domestique...

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

BMW Concept 4 : Mère-grand, que vous avez un gros nez !

Avec ce nouveau Concept Car, BMW assume carrément son choix de grossir exagérément ses calandres. Cependant, on sait maintenant pourquoi il le fait ! Un peu comme le logo sur le capot de la Peugeot 508, cette calandre réniforme (sic) verticale est un hommage à un modèle ayant marqué l'histoire de la marque : la 328, ou encore la 3.0 CSi. Évidemment, elle est un poil plus frappante sur cette esquisse de future Série 4. Comme sur le X7 ou la plus récente Série 7, le dessin en devient limite vulgaire, alors que nous étions habitué à un certain raffinement chez BM. 

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Forcément, ces petites spécificités du design se retrouveront bien quelque part, sur d'autres modèles du constructeur allemand. La ligne est très dynamique, et la voiture parait très large autant de l'avant que l'arrière. La signature lumineuse est reconnaissable aussi, tout en étant bien plus fine que le modèle à qui elle rend hommage. Enfin, nous remarquerons de très profondes incisions dans les parties latérales de la BMW Concept 4.

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Volkswagen ID.3 : je roule en VE, moi, Monsieur !

Quand une nouvelle génération de Toyota Prius voyait le jour, on passait à une voiture encore futuriste. Cela en devenait presque une marque de fabrique, la voiture du futur ! Mais, avec les fameux enjeux qui flottent autour de nous, et cette interdiction de vendre des véhicules thermiques d'ici 2040, le futur, c'est demain ! Alors, pourquoi continuer à faire des véhicules électriques dans des looks totalement hideux ? Comme le dit ce sous-titre : vous roulerez en VW ID.3 juste pour dire que vous avez un véhicule électrique. Alors qu'elle devrait ressembler à une Golf, les batteries logées dans le plancher la font grimper à 1,55 mètre de haut, et on a plus là affaire à un monospace. Le capot avant, très court, ne plaide pas en faveur de la ligne. Enfin, ne parlons pas du choix de proposer une teinte noire pour le hayon de coffre...

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Ceci dit, VW annonce son ID.3 abordable. Bon, 30 000 € pour une voiture qui ne ressemble à rien, c'est quand même vachement abusif. Pour ce modèle de base, nous disposons d'une puissance maximale de 150 chevaux, et d'une autonomie d'un peu plus de 300 kilomètres. Une recharge rapide est annoncée, mais à utiliser très rarement pour ne pas se retrouver avec une facture d'un remplacement de pack de batteries. Enfin, si vous souhaitez augmenter votre autonomie, ouvrez le porte-monnaie ! Comptez presque 10 000 € pour bénéficier de 90 kilomètres supplémentaires... Encore heureux que les révisions seront moins coûteuses... 

Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019
Les Top et Flop-Cars du Salon de Francfort 2019

Partager cet article

Suivez-nous !

Facebook TwitterInstagram Youtube
Peugeot 308 Etienne PDLV
 

De la Smart à la Bentayga, je peux dire que je suis complètement obsédé par le monde de l'automobile. Intégrer l'équipe de PDLV et pouvoir vous donner ma vision des nouveautés chaque jour est quelque chose de génial pour moi. Ma "carrière" de blogueur a débuté il y a quelques années, et ceci, cumulé à mes études en mécanique auto, me permettront de vous proposer un contenu de qualité, tout en gardant le côté décalé cher à PDLV.

Découvrez la team PDLV

 
Etienne Deketele-Kestens

Partager cet article