AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Thomas DROUART      15 Mai 2016       Volkswagen 4 cylindres Allemandes

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Coupé 2+2 de Volkswagen, le Scirocco a été décliné dans une version plus radicale, avec un grand R. Elle passe désormais la barre des 250 chevaux et devance la Golf GTI. Mais le Scirocco R ne risque-t-il pas d'engendrer une concurrence en interne ? Peut-il tenir tête aux ténors de la catégorie ?
 

Fiche technique
Volkswagen
Scirocco R

2011 - 2014
  Dimensions 4,25 x 1,82 x 1,40 mètre
  Poids 1 344 kg
  Boîte de vitesse Automatique, 6 rapports
  Transmission Traction
2.0 litres turbo
4 cylindres en ligne

265 chevaux
351 Nm
  0 à 100 km/h 5"8
  Vitesse max. 250 km/h (limitée)
  Consommation 8,0 L / 100 km
  Côte moyenne 22 000 €
AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Et de 3 !

Il suffit d'un coup d'œil pour s'apercevoir que le Scirocco que nous avons face à nous n'a rien d'un "banal" Scirocco. Pare-chocs largement ajourés et présence d'un "R" sur la calandre confirment l'intuition : il s'agit bien ici de la version sportive du coupé 2+2 de Volkswagen : le Scirocco R. Au départ pourtant, rien n'annonçait une telle version. Remontons le temps de quelques années. Le Scirocco est apparu pour la première fois en 1974. C'était un modèle pas forcément très puissant mais dont la ligne se démarquait de la concurrence par sa poupe notamment. La seconde génération, produite de 1981 à 1992, disposait de formes plus arrondies. Elle est également montée en puissance mais pas de là à en faire une sportive, malgré un poids maintenu volontairement bas. La troisième, enfin, n'est présentée qu'en 2008. La prise de poids est importante et les motorisations Diesel sont de la partie aux côtés des essences. Dérivée du concept car IROC, la Scirocco III est bien accueillie par le public. Mais un reproche est récurrent : ça manque de chevaux !

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Entièrement revue

Il faut dire que l'enjeu est important. La concurrence est rude dans ce secteur où la Mégane RS, notamment, est reine. Le Scirocco R est alors une évidence. Son positionnement dans la gamme Volkswagen en fait le modèle sportif. Son look est ainsi particulièrement soigné. À commencer par des pare-chocs complètement redessinés, bien plus ouverts, qui renforcent son côté agressif. Les jantes passent de série en 18 pouces tandis que des bas de caisse éfilés prennent place. Notons aussi un aileron généreux et deux sorties d'échappement ovales. Le style est donc explosif et plutôt agréable à l'œil. Pour la discrétion, il faudra repasser. Mais le but de ce Scirocco R, c'est à la fois de séduire une clientèle jeune et d'asseoir la réputation de Volkswagen dans le domaine du coupé sportif, aux côtés de la gamme GTI. Dès lors, la marque n'a rien laissé au hasard. Cette R demeure une stricte traction, comme bon nombre de ses concurrentes. C'est le genre d'engin qui vous inflige un sourire constant. Elle se veut docile à conduire, surtout avec la très confortable boîte robotisée DSG à six rapports et de nombreuses aides à la conduite qui peuvent brimer parfois les excès d'optimisme.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Parfois frustrante

S'il y a bien un point sur lequel on peut s'interroger, c'est de savoir si le Scirocco R ne fait pas d'ombre à la Golf R. Bien que de puissance presque similaire, ces deux modèles se destinent à des publics assez différents. La Golf est plus polyvalente et peut convenir à un usage familial, ce qui n'est pas le cas du Scirocco car ses assises arrières sont plutôt anecdotiques, à cause notamment de la poupe tombante. Afin d'offrir une belle efficacité à son coupé sportif, Volkswagen a particulièrement porté son attention sur les trains roulants. Distiller 265 chevaux grâce aux seules roues avant, ce n'est pas une mince affaire. De nombreuses aides à la conduite ont ainsi été mises en place pour prévenir la moindre perte de motricité notamment en bloquant l'accélération aux moments "risqués. Dès lors, les routes sinueuses peuvent rapidement devenir source de frustration, le Scirocco R étant trop prévenant. Pas de différentiel à glissement limité ni même d'autobloquant, ce qui aurait été un plus pour offrir de meilleures relances en sortie de courbes. Dès lors, l'aspect sportif pur s'évapore légèrement. Mais cette belle allemande n'en est pas molle pour autant... Bien loin de là ! Les données de la fiche technique affichent notamment le 0 à 100 km/h en moins de six secondes, une performance supérieure à celle de la Mégane RS.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Un ensemble cohérent

Néanmoins, cette  profusion d'assistance a aussi ses avantages. Le sous-virage est rendu difficilement pratiquable tandis que l'antipatinage est d'une belle efficacité. L'arrière se révèle alors joueur et permet de prendre du plaisir malgré tout. Après tout, c'est bien normal pour une auto de 265 chevaux et d'un peu moins de 1,4 tonne ! Trois modes de conduite sont proposés suivant les circonstances et le type de trajet. Plutôt bien nommés, le Comfort privilégie le confort, tandis que le mode Sport affine les suspensions et que le Normal s'affiche comme un compromis pour le quotidien. Au final, l'ensemble est cohérent et tient la route. Bien né, le Scirocco R encaisse sans sourciller le surplus de puissance. De série en 18 pouces, les jantes Telladega de ce bel exemplaire blanc sont en 19 pouces. Un modèle directement repris à la Golf R qui dynamise la silhouette et permet d'admirer de généreux freins à disque ventilés de près de 35 centimètres de diamètre à l'avant. À l'arrière, des disques pleins de 31 centimètres, bien suffisants pour offrir un freinage endurant et efficace. Vous l'aurez compris, esthétiquement, c'est un sans-faute. Volkswagen a su faire évoluer avec goût son Scirocco vers plus de sportivité.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Tout d'une grande

Monter la puissance du Scirocco n'a pas été d'une grande compléxité pour les ingénieurs Volkswagen, qui ont naturellement puisé dans la banque d'organe du groupe VAG. C'est donc le 2.0 litres TSI de la précédente génération d'Audi S3 qui fut repris. Un bloc fiabilisé et downsizé, aidé d'un turbo et qui offre 265 chevaux pour un couple total de 351 Nm. Alors forcément, la puissance ne manque pas, les accélérations sont franches et les reprises, bien que bridées à l'occasion par les aides à la conduite, est d'un très bon niveau. La boîte DGS 6, parfaitement étagée contribue aux bonnes performances du Scirocco R. Elles sont par ailleurs supérieures à celle d'une Mégane 3 RS, tant en accélération qu'en reprise, de quoi dorer l'image déjà bonne de cette allemande. Pour accroître encore le plaisir de conduire, l'ouïe n'est pas oubliée avec des échappements à la sonorité travaillée imitant de plus grosses cylindrées, ce qui peut surprendre puisqu'il ne s'agit aucunement du véritable son de ce puissant 4-cylindres suralimenté.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Sobre mais efficace

Chez Volkswagen, les intérieurs sont généralement assez austères. Le Scirocco R ne déroge pas à la règle. L'habitacle inspire la solidité et profite d'une grande rigueur dans les assemblages mais il manque une touche sportive, malgré des baquets enveloppants et mêlant cuir et tissu du plus bel effet. L'ambiance à bord est néanmoins raffinée et sportive, avec des pédales tout en aluminium brossé, un éclairage blanc aux aiguilles bleus. Tout a été soigné à bord et la sensation de qualité est réelle. Pour un modèle vendu à peine plus de 35 000 €, c'est une bonne surprise. Les baquets offrent un excellent maintien avec une assise assez rèche mais enveloppante tandis que la luminosité aux places avant est satisfaisante. Volkswagen aurait pu aller plus loin dans sa démarche avec par exemple un intérieur un brin coloré mais ce n'était pas l'objectif principal, ce Scirocco pouvant tout à fait se démarquer par sa teinte extérieure. Quant à l'équipement, il s'avère bon, avec les jantes en alliage de 18 pouces de série, les phares bi-xénons, la climatisation automobile, la radionavigation avec huit haut-parleurs intégrés et les baquets.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Consommation humainement supportable

S'agissant d'un coupé 2+2, on se doute que le Scirocco n'a pas la praticité d'une compacte. Certaines mesquineries, comme l'ouverture du coffre exclusivement depuis un bouton situé dans l'habitacle auraient néanmoins pu être esquivées. Bon, cependant, on veut bien pardonner la marque allemande. À côté de ces quelques désagréments, le Scirocco s'affiche comme une excellente alternative pour qui cherche un coupé efficace et relativement économe à l'usage. Si l'entretien chez Volkswagen est un prix humainement supportable, la consommation est en revanche assez basse, avec une moyenne de 8 litres aux 100 kilomètres en cycle mixte. Sur ce point, le downsizing et la présence du turbo sont une réelle aubaine. Pour ceux qui le souhaitent, une boîte manuelle également à six rapports peut être choisie en lieu et place de la DSG 6. Cette première entâche très légèrement les performances mais conviendra davantage à une utilisation sur piste. Commercialisée à partir de 2011, soit trois ans après les premiers Scirocco III, la R s'est rapidement imposée dans le cœur des passionnés, par son tonus, son comportement joueur et son prix bien placé.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Le bon compromis

Tirer son épingle du jeu, c'était bien là l'enjeu principal du Scirocco R. Par rapport à la Mégane 3 RS, elle offre des performances supérieures et une boîte DSG 6 bien étagée et cohérente. Cette dernière conserve néanmoins un châssis plus efficace et moins permissif. La Scirocco est moins personnalisable, pas de châssis cup ou autre, c'est une sportive polyvalente davantage dans l'esprit des GT. D'un point de vue tarifaire, elle place la barre assez haut, faisant jeu égal avec la 130i de BMW, de même puissance. La Mégane 3 RS s'affiche 4 000 € moins chère tandis que la Seat Leon Cupra R est sous la barre des 30 000 €. Vendue neuve à partir de 35 950 €, la Scirocco R subit une décote assez forte, si bien qu'il faut désormais compter aux alentours de 22 000 € actuellement pour dénicher un bel exemplaire. Inéluctablement, les modèles colorés sont les plus convoités... Mais de bonnes affaires sont possibles tout de même pourvu que l'entretien ait été suffisant.

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Un coupé bien né

Au final, le Volkswagen Scirocco R ne souffre d'aucun reproche majeur. C'est un coupé bien né, performant et adapté à une utilisation quotidienne. Les aspects pratiques ne sont pas forcément son fort, mais il compense par un moteur puissant et un châssis sécurisant à la conduite. Il est de plus bien équipé et offre tout le confort nécessaire. La boîte de vitesse DSG 6 est intéressante dans le sens où elle facilite encore davantage la prise en main tout en offrant des passages de rapport éclair. Une belle avancée technologique qui laissera dubitatif bon nombre de puristes mais qui a le mérite d'exister et d'offrir une alternative qui tient la route à ceux qui souhaitent une boîte de vitesse automatique. Et les palettes au volant ont tout de même leur charme ! Après trois ans de commercialisation, le Scirocco R fait peau neuve, avec quelques évolutions esthétique légères et une puissance encore accrue, passant de 265 à 280 chevaux. Qui dit mieux ?

AG49 • Volkswagen Scirocco III R '11

Faut-il acheter une Volkswagen Scirocco III R ?

Sur le marché de l'occasion, les Scirocco R en bon état s'échangent aux environs de 22 000 €. La décote est toujours d'actualité étant donné que la commercialisation a toujours lieu et avec une puissance supérieure. Mais avec 265 chevaux, le R produit de 2011 à 2014 a déjà de quoi satisfaire la grande majorité des utilisateurs. Orienté plaisir, il s'affiche comme un choix rationnel. Avec son moteur downsizé largement éprouvé sous le capot de l'Audi S3, il est fiable et peu gourmand en sans-plomb. Le Scirocco R n'est pas exempt de reproches, mais le compromis offert est juste excellent. Et c'est là dessus que nous terminerons !

 

3 arguments 3 contre-arguments
Belle gueule !
Performances
Intérieur de qualité
Intérieur austère
Sonorité virtuelle
Coffre non ouvrable de l'extérieur

Référence article : AG49 • Version 3.2


Commentaires