AC85 • Fiat 500 L '68

Thomas DROUART      24 Octobre 2014       Fiat 2 cylindres Italiennes Années '60

AC85 • Fiat 500 L '68

La seconde génération de Fiat 500, c'est elle ! La Nuova 500 apparaît en 1957 et s'imposera comme un modèle phare et typique de l'Italie, au point d'en être le modèle le plus vendu. Nous verrons aujourd'hui la version L, la plus luxueuse de la gamme... Mais aussi la plus inattendue !

 

Fiche technique

Modèle Fiat 500 L
Moteur 0.5 2 cylindres en ligne 18 chevaux
Dimensions 3,02 x 1,32 x 1,33 mètre
Commercialisation 1968 - 1972
Côte moyenne 6 000 €
0 à 100 km/h /
Vitesse max 95 km/h
Consommation 4,8 l/100 km
Date et lieu 4 octobre 2014, Mayenne
AC85 • Fiat 500 L '68

La Fiat 500 Topolino, l'originale est commercialisée dès 1936. Il s'agissait d'une petite voiture propulsée par un petit 4 cylindres de 13 chevaux. Assez bien vendue, sa production ne s'arrêtera qu'en 1955, date à laquelle la plus célèbre de 500 entre en scène, la Nuova 500. Très compacte, avec une longueur inférieure à trois mètres, la petite italienne aguiche bien vite les italiens.
Basée sur le même chassis, l'Autobianchi Bianchina ne connaîtra pas le même succès que sa jumelle. Cette dernière est par ailleurs vendue à près de 30 000 exemplaires la première année.

AC85 • Fiat 500 L '68

Tout à été revu depuis la première génération. Il faut dire que le savoir-faire a fortement évolué en vingt ans. La Nuova 500 utilise désormais un moteur bicylindre de 13 chevaux dans un premier temps pour une masse de 500 kg. Le style est résolument gentillet, tout en arrondis, très féminin, pour séduire une clientèle très large. Et le succès est là. Une version Giardiniera, à coffre et seulement deux places était proposée, mais le public a été plus réticent envers ce type de carrosserie assez peu répandu.

AC85 • Fiat 500 L '68

Mais assez vite, les ventes s'essouflent... Les moteurs se voient alors insuffler deux chevaux supplémentaires (pour un total de 15 chevaux) tandis que les versions Economique et Normale (500 A) voient le jour, offrant plusieurs niveaux de finition. Une version "Sport" (500 B) verra même le jour en 1958, bien que le terme puisse sembler légèrement usurpé pour qualifier les 21 chevaux offerts par le petit moteur. Le toit ouvrant se généralise dès l'année suivante (500 C), de même qu'une version fourgonnette (500 D) et une version restylée légèrement, en 1965, forte de 18 chevaux et nommée 500 F.

AC85 • Fiat 500 L '68

En 1968, une nouvelle Fiat 500 doit voir le jour. Journalistes et clients potentiels s'attendent à une retraite de la Nuova 500 qui n'a de "Nuova" que son nom, puisqu'elle accuse déjà 11 années. C'est donc une toute nouvelle Fiat 500 qui est attendue. Il faut dire que la génération actuelle voyait ses ventes chuté tandis que la concurrence prospérait.
Mais il n'en est rien. C'est la Fiat 500 L qui voit le jour. Basée sur la version F, elle en reprend le bicylindre de 18 chevaux tout en se parant d'équipements complémentaires. Les jantes sont toujours en 12 pouces avec enjoliveurs chromés.

AC85 • Fiat 500 L '68

En 1968, la 500 L cohabite avec la 500 F. La première n'est plus chère que de 10% et les ventes décollent. La carrière de la 500 peut alors reprendre pour quelques années supplémentaires. Il faut dire que la version L fait dans le détail et offre un niveau d'équipement tout à fait correct. Cependant, la ligne générale est préservée, le profil reste le même.

AC85 • Fiat 500 L '68

C'est au niveau des pare-choc que se trouve la modification la plus caractéristique, il s'agit de protection de pare-choc chromées, qui reviennent tant à l'avant qu'à l'arrière au niveau du logo. Cette modification permet en outre de franchir la barre des 3 mètres en longueur ! Initialement, la plaque d'immatriculation devait prendre place derrière ces barres métalliques mais législation française obligeant, cela n'est pas autorisé.

AC85 • Fiat 500 L '68

À l'arrière, on retrouve le logo "Fiat 500L" mais aussi le Nuova, qui se retrouve près du feu arrière gauche. Spécifiquement pour cette version L, deux couleurs sont ajoutées au catalogue : le jaune Positano (ici illustré) et le noir. Le chrome est désormais davantage utilisé pour renforcer l'aspect luxueux.

AC85 • Fiat 500 L '68

Avec 18 chevaux, inutile de préciser que le petit bicylindre ne fera pas de la 500 une voiture de course. Mais le poids contenu de 520 kg permet de maintenir un niveau de performance correct. Avec une vitesse de pointe de 95 km/h, la ville restera le domaine de prédilection de la 500. Un nouveau compteur prend place dans l'habitacle, gradué jusqu'à 130 km/h et le chrome est ajouté par touches succintes. Pas de cuir, mais du simili au rendu assez réussi.

AC85 • Fiat 500 L '68

Indémodable, la Fiat Nuova 500 a eu une carrière courronnée de succès et cette version Luxe en est l'apogée. Élégante et raffinée, elle constitue une belle entrée dans le monde de la voiture ancienne. Dotée d'un bon capital sympathie et généralement bien entretenues, les rares exemplaires sur le marché de l'occasion s'échangent en bon ou très bon état. Comptez 6 000 € pour un exemplaire correct. L'Italie a portée de main...
 

Référence article : AC85 • Version 3.0


Commentaires