'04 Mazda RX-8 Elegance

Thomas Drouart      5 Octobre 2016       Mazda Rotatif Japonaises Années '00

'04 Mazda RX-8 Elegance

Il y a des voitures qui semblent n'avoir été conçues que pour garantir le sourire de ceux qui en prendront les commandes. La Mazda RX-8 en fait assurément partie. Cet étonnant coupé 4 portes ne fait décidément rien comme les autres. Mais quelle est donc la recette de ce cocktail savoureux ?
 

Fiche technique
Mazda RX-8
Elegance

2004 - 2012
  Dimensions 4,43 x 1,77 x 1,34 mètre
  Poids 1 390 kg
  Boîte de vitesse Manuelle, 5 rapports
  Transmission Propulsion + autobloquant
1.3 litre turbo
Birotor Wankel

192 chevaux
220 Nm
13 CV
  0 à 100 km/h 7"3
  Vitesse max. 222 km/h
  Consommation 12,5 L / 100 km
  Côte moyenne 8 000 €
'04 Mazda RX-8 Elegance

Sportive mais sans excès

La Mazda RX-8, c'est ce que l'on appelle plus communément un modèle coup de cœur. Ce type de voiture pour laquelle on se dit un jour : "J'en aurais une". Et c'est tout à fait compréhensible. Mazda et le dernier constructeur à avoir fait perdurer le moteur rotatif. Descendante de la RX-7, la RX-8 a été produite dès 2004 avec pour lourde mission d'offrir un modèle à la fois sportif, polyvalent et agréable à vivre. Cela a prit la forme d'un coupé quatre portes à la ligne racée et accueillant plusieurs innovations. Le design est typiquement japonais avec des arêtes saillantes mais aussi quelques angles taillés à la serpe là où il faut. En réalité, les lignes datent du concept RX-Evolv, de 1999. Cinq ans plus tard, elles ont été affinées jusqu'à arriver au résultat que nous avons ici. Le capot est long et plongeant, aboutissant sur une généreuse calandre, sportive mais sans tomber dans l'excès. C'est un style marqué, harmonieux et dynamique. Notons les ailes bien larges qui donnent un air assez trapu à la RX-8. Un sans-faute ! Nous le verrons après, l'élément stylistique le plus marquant se trouve sur le profil de ce modèle.

'04 Mazda RX-8 Elegance'04 Mazda RX-8 Elegance

192 ou 231, faîtes votre choix

Et Mazda a fait fort. Le Wankel que l'on retrouve sous le capot est un moteur à piston rotatif. Ces derniers sont de forme triangulaires et convertissent l'énergie de la combustion du sans-plomb directement à l'arbre moteur. Ce moteur a connu ses heures de gloire au début des années '90, en remportant notamment les 24 Heures du Mans en 1991. Dans la RX-8, ce moteur birotor est un peu plus raisonnable puisqu'il se voit décliné dans deux niveaux de puissance. Il y a la RX-8 Elegance, en entrée de gamme, que nous avons ici, qui délivre 192 chevaux, puis la Performance, dont la puissance atteint 231 canassons. C'est ce premier dont dispose l'exemplaire que nous avons ici. N'y voyez pas un moteur au rabais. C'est même tout l'inverse : les accélérations sont franches et la mélodie inlassable. Soucieux du moindre détail, les ingénieurs Mazda n'ont rien laissé au hasard et l'ensemble respire la qualité. Pour preuve, notre RX-8 d'un jour est rutilante et vieillit parfaitement bien, malgré 12 ans d'existence déjà ! On ne pourrait en dire autant chez d'autres constructeurs.

'04 Mazda RX-8 Elegance

Modèle de niche

Ce que l'on peut retenir du design de la RX-8, c'est que Mazda ne s'est pas contentée de copier les standards de la catégorie : elle innove. Courant 2004, Mercedes se vantait d'avoir créé le coupé 4 portes alors que la RX-8 l'avait déjà fait quelques années plus tôt. Et contrairement à la CLS, la RX-8 a réellement un profil de coupé avec des portières arrière dont l'ouverture n'a rien de conventionnel. Notons aussi les feux arrière cristal, une mode lancée par Lexus quelques années auparavant et qui donnent du caractère à cette ligne déjà bien musclée. Et ces innovations se vérifient dans l'habitacle et surtout sous le capot. C'est bien simple : la Mazda RX-8 n'a aucune concurrente réelle !

'04 Mazda RX-8 Elegance'04 Mazda RX-8 Elegance

Presque parfait !

La RX-8 Elegance - 192 chevaux donc - est un bon compromis puisqu'elle offre une répartition des masses presque parfaite entre l'avant et l'arrière (52-48) et un poids plus contenu, même s'il demeure élevé. Les liaisons au sol ont été savamment travaillées avec un essieu multibras à l'arrière et des pneumatiques de 225 millimètres aux 4 coins. Les roues sont en 18 pouces et offrent une excellente tenue de route et une adhérence surprenante. Stricte propulsion, elle est difficile à mettre en défaut puisque les aides à la conduite viennent rapidement en renfort dès que nécessaire (ABS, correcteur de trajectoire, contrôle du freinage...). Le freinage est lui aussi un exemple d'efficacité. Les quatre disques ventilés remplissent honnorablement leur tâche en plus d'être esthétiques derrière ces jantes en alliage léger ajourées à cinq branches. Cette sportive est donc facile à appréhender mais se retrouve un brin bridée car les aides sont là pour calmer les ardeurs et refroidir les élans d'optisme. Mais rassurez-vous, les performances restent largement correctes et les 192 canassons répondent bien présents à la moindre sollicitation.

'04 Mazda RX-8 Elegance

Suicide Doors

La Mazda RX-8 dispose d'une spécificité que bien peu de modèles sur le marché ont : sa cinématique de portes. Ce coupé peut en effet accueillir jusqu'à quatre personnes avec une accessibilité est unique et permet d'éviter le basculement des sièges avant. On ouvre d'abord une portière avant pour tirer celles de l'arrière, de type Suicide Doors, puisqu'elles s'ouvrent dans le sens inverse de la marche. Un système ingénieux qui gagne de la place. Et puis quelle grâce ! Mazda a réussi à se passer du disgracieux montant central. Une immense console centrale, parée d'aluminium, traverse la RX-8 d'un bout à l'autre et sépare la banquette arrière en deux petits sièges d'appoint, davantage destinés à des enfants. En plus d'être pratique, cet habitacle est très chic puisque sièges et contreportes conjuguent plastique et cuir rouge finement surpiqué. Un très bel ensemble.

'04 Mazda RX-8 Elegance'04 Mazda RX-8 Elegance

Un intérieur chic

En rouge et noir, comme le chantait Jeanne Mas : l'intérieur de la RX-8 est clairement sportif. Les baquets arborent un élégant cuir bitons ici brodé des logos de la marque. On retrouve au niveau des appuie-têtes la forme triangulaire qui symbolise les pistons du moteur rotatif. L'équipement est des plus riches puisqu'il dispose de série de la climatisation, de la sellerie cuir, des sièges chauffants ou encore de l'ordinateur de bord. La RX-8 Performance (231 chevaux) ajoute les phares au xénon ainsi que le régulateur de vitesse dès le millésime 2008. La version Pack ajoute le GPS. Le modèle ici présenté constitue l'entrée de gamme. Il est pourtant chichement équipé ! Seul regret, la planche de bord au design très sage, heureusement égayée par les touches colorées du cuir et de l'éclairage.  Contrairement à la 231 chevaux, la 192 ne dispose que d'une boîte de vitesse à cinq rapports et d'une zone rouge descendue à 7 500 tr/m au lieu de 9 500 tr/m. La consommation s'en ressent alors, surtout sur autoroute. Il s'agit néanmoins d'une voiture sportive, très attachante, qui propose un excellent compromis. Et quel plaisir ! Difficile de rester de marbre : la sonorité est dantesque.

'04 Mazda RX-8 Elegance

Une vraie voiture plaisir

De profil, le style est rageur avec ces fines grilles sur les ailes avant qui assoient la ligne, ainsi que quelques équipements rajoutés par le propriétaire qui accentuent le côté sportif. Notons des bas de caisse profilés, un pare-choc arrière avec de généreuses grilles aluminium, les vitres surteintées ou bien même l'aileron Speed qui aurait très bien pu être de série. Sous le capot, le moteur à piston rotatif Wankel délivre une sonorité envoûtante : rauque et bien présente. C'est bien simple : il est difficile de passer inaperçu ! Les accélérations sont franches, malgré un couple de "seulement" 220 Nm pour 192 chevaux. Le 0 à 100 km/h est avalé en un peu plus de 7 secondes, ce qui demeure un très beau score. Lors de franches accélérations, un "BIP" retentit régulièrement pour demander à passer le rapport supérieur, permettant de porter son regard sur la route un maximum. C'est donc une voiture plaisir qui parvient à faire oublier quelques kilos en trop en compensant par un châssis aux petits oignons.

'04 Mazda RX-8 Elegance'04 Mazda RX-8 Elegance

Rares en bon état !

Venons-en aux points qui fâchent : la consommation est assez élevée, puisqu'elle dépasse allègrement les 10 litres aux 100 kilomètres en cycle mixte tandis que lors d'une sollicitation plus intensive, elle peut s'envoler ! C'est l'un des inconvénients du moteur rotatif : il faut assumer derrière ! L'entretien en revanche est un paramètre à prendre très au sérieux. De nombreuses Mazda RX-8 ne passent pas le cap des 100 000 kilomètres et se retrouvent misent en vente à des tarifs sous la barre de 2 000 €. Il ne faut pas acheter ces modèles, ce sont des nids à problème. Les exemplaires en parfait état de marche, entretenus rigoureusement, sont très rares. Des casses peuvent avoir lieu dans le cas d'un entretien insuffisant. Et malheureusement, peu de personnes sont aptes à réparer un moteur rotatif : des échanges moteurs (coûteux !) sont alors pratiqués. Dans le cas de l'exemplaire que nous avons ici, tout a été refait à neuf et cela se sent.

'04 Mazda RX-8 Elegance'04 Mazda RX-8 Elegance

Jusqu'à 15 000 €

Alors forcément, la cote des modèles bien entretenus est 4 à 5 fois plus haute que celle des modèles rincés. Comptez près de 10 000 € pour une RX-8 saine, quel que soit le millésime et son niveau de puissance ou d'équipement. Les plus beaux modèles peuvent même s'échanger jusqu'à 15 000 € à la condition qu'ils aient une configuration pouvant générer un coup de cœur. Dans tous les cas, c'est un modèle à ne pas acheter sur un coup de tête. Mais une fois les vérifications d'usages réalisées, la Mazda RX-8 est une machine à sensation unique en son genre, avec un caractère bien marqué. Pourquoi se priver ? En usage quotidien, la consommation peut être un frein, mais pour une voiture plaisir, c'est amplement supportable.

'04 Mazda RX-8 Elegance

Faut-il acheter une Mazda RX-8 Elegance ?

Pour acheter une Mazda RX-8, il faut user d'une bonne dose de patience pour dénicher LE modèle qui remplira votre cahier des charges. Si le carnet d'entretien est à jour, que la voiture tourne bien et que les périodicités de révision sont bonnes, alors un achat peut être envisageable. En cas de doute, faîtes-vous accompagner par une personne s'y connaissant un minimum dans les moteurs rotatifs. Et ne vous inquiétez pas pour la revente. Si les modèles en mauvais état se revendent à très petit prix, ceux à jour s'arrachent souvent au-delà des 9 000 €, c'est un marché totalement différent. Et vous, craquerez-vous pour la RX-8 ?

 

3 arguments 3 contre-arguments
Ligne unique
Performances
Intérieur chic
Consommation haute
Difficile à trouver
Planche de bord sobre

Référence article : AA60 • Version 3.2

'04 Mazda RX-8 Elegance

Commentaires