AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Thomas DROUART      20 Novembre 2015       Mercedes V8 Allemandes Années '00

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Quand Mercedes a lancé sa sixième génération de Classe S, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fut remarquée... Et remarquable. Mais après le passage du sorcier AMG, la recette n'a jamais été autant aguichante. Mais quelle est donc le secret de cette séductrice nommée SL 55 AMG ?

 

Fiche technique
 Modèle Mercedes Classe SL 55 AMG
 Moteur 5.4 V8 476 chevaux
 Dimensions 4,54 x 1,82 x 1,30 mètre
 Masse 1 880 kg
 Commercialisation 2001 - 2003
 Côte moyenne 30 000 €
 0 à 100 km/h 4"5
 Vitesse max 325 km/h
 Consommation 14,2 l/100 km
 Date et lieu 10 juin 2015, Le Mans
AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

La symbiose. Au sein de Mercedes, la Classe SL pour Sport Leicht, sport léger, a toujours eu une place particulière dans le cœur des passionnés. Il faut dire que depuis la 300 SL Gullwing de 1954, la belle a régulièrement pris de l'embonpoint au fur et à mesure des années. Certaines générations ont laissé les admirateurs de cet élégant coupé ou cabriolet un brin frustré, comme la R107 produite de 1971 à 1989, au design peu démonstratif. Une lacune comblée par la R129 produite jusqu'en 2001 par sa ligne incroyablement fluide. On se doute alors qu'offrir une descendance à un modèle à succès n'est pas aisé. Mais le pari est pris pour 2001 avec une nouvelle génération de Mercedes SL. Un modèle voulu plus dynamique dans son style et son comportement et qui offre toujours un agrément prodigieux, symbiose entre confort, luxe et élégance. Nommée en interne R230, cette nouvelle Classe SL arbore un faciès profondément revu, avec des phares inspirés par les Classe C et E.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Nouveau plumage. La nouvelle gamme SL propose des motorisations essence exclusivement, allant du sage V6 de 245 chevaux de la SL 350 jusqu'aux versions 55 et 65 AMG à moteur V8 et V12 de 476 et 612 chevaux. Pour cet article, nous prendrons juste un brin d'opulence en restant sur la version 55 AMG. Un bijou déjà désirable qui s'apprécie avant tout pour sa ligne. Une ligne fine et moderne disposant de phares et feux racés, d'éléments stylistiques disposés avec jugeote pour un résultat vraiment élégant. Au début des années '00, la clientèle Mercedes est encore assez âgée et la marque ne souhaite pas vraiment choquer ses passionnés en proposant un modèle trop exhubérant. Force est de constater que la 55 AMG est plutôt sage de prime abord, avec des pare-chocs légèrement plus travaillés que la version "classique", des bas de caisse profilés et bien sûr quatre sorties d'échappement. Hormis cela, l'apanage est limité, ce qui permet de conserver une plus grande discrétion, même si c'est tout à fait subjectif, par rapport à une Porsche 911 Carrera S cabriolet.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Sport Leicht. L'avant très plongeant de la génération précédente fut conservé mais remis au goût du jour. À l'arrière, la précédente capote en toile est définitivement supprimée au profit d'un toit en dur déployable en trois parties. Un mécanisme ingénieux mais qui a eu pour conséquence de rendre un peu ridicule le Sport Leicht puisque la belle dépasse désormais les deux tonnes. Un poids conséquent mais pas forcément dérangeant pour cette SL 55 AMG qui s'affiche davantage comme une GT qu'une sportive pure et dure. L'allègement n'a été nullement recherché, préférant au contraire un équipement plutôt riche. Évidemment, cela se ressent dans le comportement routier, mais les performances demeurent tout à fait correctes. Au niveau innovation, Mercedes a continué sur sa lancée en affinant sa suspension active (ABC) et son freinage assisté (SBC) qui améliore l'efficacité et feraient presque oublier quelques kilos disgracieux.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Très dynamique. Montée en 18 pouces, la Mercedes SL 55 AMG dispose de quatre freins à disques ventilés de 360 et 330 millimètres à respectivement 8 et 4 pistons. Un dispositif impressionnant largement perceptible derrière les jantes AMG montées de série. Sous le long capot, on découvre un imposant V8 atmosphérique de 5,4 litres. Un moteur particulièrement sonore qui sied plutôt bien à ce grand coupé. Des accélérations franches et un tempérament clairement plus sportif et dynamique que les versions moins bien dotées. Le 0 à 100 km/h est avalé en 4,7 secondes, transformant chaque promenade en un moment de plaisir intense. La boîte de vitesse séquentielle n'est pas là pour gâcher le plaisir. Bien étagée, elle offre un agrément honorable et des palettes situées derrière le volant, une première pour un modèle AMG. Incisive et dotée de trains allégés, le comportement a tout pour faire oublier son poids de 1,9 tonnes.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Image dépoussiérée. La concurrence n'a qu'à bien se tenir, la Mercedes SL 55 AMG offre la polyvalence et le confort d'une GT et le tempérament rageur d'une sportive, un savant compromis que l'on ne retrouve guère que chez Porsche. Mais là encore, difficile d'opposer ces deux modèles bien différents et qui n'attirent pas un public similaire. Mercedes et son image un peu vieillotte à cette époque jouie alors d'un regain d'intérêt pour un public plus jeune, mais pas suffisamment pour séduire le porschiste accro au Flat-6. Pourtant, cette SL ne démérite pas et a tout les arguments pour plaire, hormis un tarif de base assez élévé de 133 000 €. Globalement facile à conduire, elle tolère quelques écarts de conduite, grâce à un ESP assez envahissant et une bonne rigidité.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Cocon. L'habitacle s'habille de cuir, d'alcantara et de touches d'aluminium et n'oublie pas les aspects pratiques, comme toute GT qui se respecte. Pas de fioritures, l'élégance prime, avec une finition en nette hausse et des matériaux sélectionnés et assemblés avec soin. Les badges AMG réparties à plusieurs endroits sont là pour rappeler que cette SL 55 AMG n'est pas là (que) pour la figuration, bien au contraire. Stricte deux places, elle dispose de sièges avant réglables électriquement dans presque toutes les positions pour libérer de la place derrière les sièges, car on s'en doute, le système de toit en dur en trois parties prend de la place... Et une fois décapotée, mieux vaut donc rouler leicht.

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02

Restylage. Au final, le bilan de cette SL 55 AMG est plutôt positif. Mais cela n'empêchera pas la marque à l'étoile d'opérer un changement de mécanique dès 2004, après seulement deux ans de commercialisation pour afficher 500 chevaux. Un premier restylage est intervenu en 2006, concernant phares, calandres et pare-chocs et passant la puissance à 517 chevaux. Enfin, en 2008, le second et ultime restylage modifie l'avant, avec des phares qui rappelent davantage une réinterprétation moderne de ceux de la Porsche 911 cru 996. Il faut tabler sur près de 30 000 € pour trouver une Mercedes SL 55 AMG phase 1 en bon état. Les configurations sortant de l'ordinaire sont rares et ont souvent une plus-value considérable. Le gris métalisé est de très loin le plus répandu... Et le plus facile à trouver !

AB10 • Mercedes SL (R230) 55 AMG '02
Faut-il acheter une Mercedes SL 55 AMG ?

La Mercedes SL 55 AMG est une excellente voiture, bien née et très élégante. Son bon comportement et ses performances font oublier le poids très élevé. Mais ce dernier revient à la charge avec une consommation particulièrement élevée, pouvant excéder les 30 litres aux 100 kilomètres lors d'une forte sollicitation. Quant à l'entretien, c'est sans surprise qu'il est assez élevé, n'oublions pas qu'il s'agit d'un moteur V8. Mais à côté de cela, c'est un modèle assez fiable, hormis quelques faiblesses occasionnelles concernant la pompe à essence ou encore l'ABC. N'attendez plus pour vous offrir cet élégant coupé-cabriolet dans la digne lignée de la classe Sport Leight.
 

3 arguments
3 contre-arguments
Ligne
Intérieur
Moteur fougueux
Poids très élevé
Coffre ridicule une fois décapotée
Trop sage esthétiquement


Référence article : AB10 • Version 3.1


Commentaires