Changer de jantes : est-ce légal ?

Thomas DROUART      4 Mars 2015       Vie pratique Législation

Changer de jantes : est-ce légal ?

Question d'esthétique, de coût des pneumatiques... Les raisons qui peuvent pousser à changer de jantes sont nombreuses. Pourtant, des règles existent et doivent être respectées pour votre propre sécurité et aussi pour éviter d'être recalé au contrôle technique. Revue des normes, règles et textes de lois.

 

 

Généralités

Les voitures du commerce ont toutes des jantes. Qu'il s'agisse de jantes tôle ou de jantes en alliage, chaque jante a ses spécificités et chaque modèle de voiture aussi ! En général, les jantes des modèles du commerce ont un diamètre compris entre 13 pouces (33 centimètres) pour des citadines et 20 pouces (51 centimètres) pour certains 4X4 et quelques sportives. En général, la moyenne tourne autour de 15 ou 16 pouces.

Certains peuvent-être tentés de changer de jantes, ou tout simplement disposer des jantes alliage à la place de leurs jantes tôles, en augmentant le diamètre des jantes.


Ce qu'on peut faire

Dans un premier temps, il est important de se réferer à l'autocollant officiel déposé par le constructeur de votre voiture le long de la portière conducteur (ou dans le livret technique) afin de voir les différentes montes pneumatiques tolérées spécifiquement pour votre modèle.

Mais cela n'est pas exhaustif ! Une règle spécifie alors qu'on peut monter de deux tailles sur la monte été mais aussi (ce n'est pas obligatoire) de descendre d'une taille sur les pneus hiver afin d'améliorer l'adhérence.

Changer de jantes : est-ce légal ?

Choisir ses jantes

Nous ne traiterons pas l'aspect esthétique des jantes choisies mais uniquement de la possibilité de les monter ou non sur votre véhicule. Nous avons relevé cinq paramètres généraux à prendre en compte, schématisés par les lettres A à E sur le schéma ci-dessus.

 

A : cela correspond au nombre de boulons nécessaires pour fixer la jante. Certains modèles n'en ont que trois, à l'instar des Smart Fortwo tandis que la Dodge Viper SRT-10 en affiche 6. Il est impératif que vos nouvelles jantes aient le bon nombre de "trous", sous peine de fastidieuses et couteuses opérations d'adaptation.

B : il s'agit de la zone séparant deux boulons, on la mesure en millimètres et s'appelle l'entraxe. C'est un paramètre essentiel qui doit être respecté sous peine de ne pas pouvoir monter vos nouvelles jantes.

C : nous l'abordions précédemment, le diamètre des jantes ne doit pas excéder deux pouces supplémentaires pour rester dans le cadre de la loi et être recevable au contrôle technique. Quoiqu'il en soit, mieux vaut se renseigner auprès de la DRIRE pour définir spécifiquement pour votre véhicule les montes pneumatiques tolérées. Cela évitera bien des tracas en cas d'incident.

D : la largeur de la jante (exprimée en millimètres) doit être identique ou très proche à celle d'origine avec une tolérange d'un centimètre de plus ou de moins. La loi interdit que les jantes dépassent du véhicule. À l'inverse, si elles sont trop rentrées, il est courant, notamment dans le milieu du tuning, d'utiliser des cales afin d'élargir les trains roulants.

E : la hauteur du flanc de pneu doit être diminuée si vous optez pour des jantes d'un plus grand diamètre, sous peine de fausser le compteur de vitesse. Pour cela, des tableaux, disponibles sur de nombreux sites vous donnent les correspondances afin de définir clairement la hauteur de pneu à choisir.
 

Changer de jantes : est-ce légal ?

Conséquences de changer de diamètre

La première est de se mettre hors la loi. La seconde est d'être recalé au contrôle technique, qui impose une monte pneumatique cohérente avec celle d'origine.
Ensuite, il faut savoir que de plus grandes jantes augmentent la résistance au roulement, ce qui induira une infime perte de puissance, réduira également quelque peu la maniabilité et peut dégrader le confort, étant donné que la hauteur du pneu sera plus basse. Enfin, on pourra constater une légère hausse de la consommation.

Mais le plus embarassant que le compteur de vitesse sera légèrement faussé. Plus la monte s'éloignera de celle d'origine, plus il faudra être méticuleux et dans le meilleur des cas faire un contrôle à l'aide d'un GPS afin de voir si le compteur intégré peut toujours être considéré ou non comme fiable.

Sachez enfin qu'en augmentant le diamètre des jantes, celui des pneus sera proportionnel et par conséquent, le coût de ces derniers peut très vite être multiplié par deux...

Avant tout changement, faîtes les comptes et renseignez-vous auprès de la DRIRE, vous éviterez ainsi bien des tracas et des dépenses inutiles.

Et vous, avez-vous changé vos jantes ?


Commentaires