AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Thomas DROUART      2 Juillet 2014       Chevrolet V8 Américaines Années '60

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Après une première Corvette découvrable qui a séduit un public large, il est temps pour Chevrolet, au début des années 60 de renouveler son nouveau modèle phare. Les phares sont maintenant escamotables, la silhouette plus trapue et un petit côté muscle car se dégage de cette Corvette C2. Mais que vaut-elle vraiment ?

 

Fiche technique

Modèle Chevrolet Corvette C2
Moteur 6.5 V8 365 chevaux
Dimensions 4,45 x 1,77 x 1,27 mètre
Commercialisation 1963 - 1967 • 23 562 exemplaires en 1965
Côte moyenne 55 000 €
0 à 100 km/h 5"6
Vitesse max 240 km/h
Consommation 12,3 l/100 km
Date et lieu 12 juin 2014, Le Mans
AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Après une Corvette de première génération uniquement découvrable, au style presque glamour et délicieusement sportif, Chevrolet s'est imposé dans le segment de l'automobile sportive. Bien vite, cette première génération est restylée, les phares gagnent deux optiques et les V8 s'accaparent ce long capot...
Fort d'un beau succès, près de 70 000 exemplaires vendus tout de même, Chevrolet décide de réitérer l'expérience en modifiant quelque peu la recette pour rester au goût du jour et à la pointe de la modernité.

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

En changeant de génération, la Corvette a également changé de philosophie. Nommée "Sting Ray", elle est désormais disponible en coupé et cabriolet. La silhouette du coupé est particulière et innove sur de nombreux points. Nous aurons l'occasion d'en parler plus loin dans l'article. Typée "Muscle car", elle bénéficie d'une ligne agressive et de moteurs qui le sont tout autant, uniquement des V8 dont la puissance oscille entre 250 chevaux pour les premiers modèles jusqu'à 435 et même 550 chevaux pour les plus féroces...

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Phares escamotables, jantes pleines à enjoliveurs papillons, ligne forte... Les divergences entre les deux premières générations de Corvette sont nombreuses. De sa commercialisation jusqu'à la fin 1965, les ailes avant se parent d'ouïes latérales en deux parties, tandis qu'après 1965, il s'agit de trois ouvertures verticales parallèles.

Les fausses grilles de ventilation du capot disparaissent dès 1964, pour cause de sécurité et de respect des normes en vigueur aux États-Unis.

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Les jantes en 15 pouces restent chromées et se parent d'enjoliveurs papillon. Les millésimes 1963 et 1964 disposent de freins à disque à l'avant mais de tambours à l'arrière. L'année suivante, les modèles 65 (ici illustré) et ultérieurs bénéficient de quatre freins à disque, gage de sécurité... et de modernité !

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

À l'arrière, les vitres de custode sont reliées à la lunette arrière pour les coupés. Pour les modèles 1963 uniquement, une barre centrale séparait la lunette arrière en son centre. Ces exemplaires ont été surnommés "Split window" et sont particulièrement rares et recherchés.

La silhouette de la Corvette C2 est innovante sur bien des points. Équilibrée et sportive, cette ligne profite d'une belle plastique et contribuera à son succès.

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Sous le capot de la Corvette "Sting Ray", on découvre des V8 dont la puissance varie de 250 à 360 chevaux de 1963 à 1965, il s'agit des moteurs dits "Small block". Pour l'année 1965, un "Big block" s'ajoute à la gamme, de 365 chevaux. L'année suivante, la gamme se compose de bloc de 6,5 à 7 litres de cylindrée, pour des puissances de 350 à 425 chevaux. Une rumeur prétend que des versions de 550 chevaux seraient sorties des usines Chevrolet cette même année. Info, intox ?

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Quel public pour la Corvette C2 ? Un public averti dans un premier temps. Brute et sauvage, elle impose une certaine maîtrise et un entretien rigoureux. Les premiers exemplaires étant cinquantenaires, certains ont souffert d'une utilisation peu rigoureuse.

En revanche, pourvu qu'elle soit bien traitée, la C2 est une machine à sensation comme on en fait plus. Son V8 est plus démonstratif que performant, bien que les versions les plus puissantes soient capables de distiller des sensations inattendues.

AB99 • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray '65

Se porter acquéreur d'une Corvette C2, c'est acheter une partie de la légende Corvette. Typique des années 60, la deuxième génération est un véhicule passion à part entière. Sauvage, exigeante et pas forcément la plus confortable, elle n'en reste pas moins un modèle sportif, emblématique et surtout une Corvette aboutie, digne de ce nom et dont la décôte est maintenant très mesurée.

Comptez 55 000 € pour la belle quinquagénaire et un budget entretien pas radin. Après cela, vous aurez un modèle rare, une Corvette parmi les plus désirables.
 

Référence article : AB99 • Version 3.0


Commentaires