AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Thomas DROUART      24 Février 2015       GT Developments Ford V8 Anglaises Années '80

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Modèle mythique, la Ford GT 40 est un modèle qui s'arrache aujourd'hui à prix d'or. Face à cela, des répliques plus ou moins fidèles se sont rapidement mises à pleuvoir. Parmi elles, GT Development (ou GTD) a réalisé sa réplique dans les années '80. Fidèle au premier abord, que vaut-elle vraiment ? GTD est-il un fabricant de répliques totalement fidèles ?

 

Fiche technique
 Modèle GT Developments GT 40
 Moteur 5.8 V8 351 Windsor NC chevaux
 Dimensions 4,27 x 1,78 x 1,02 mètre
 Masse NC kg
 Commercialisation 1980 - 1990          345 exemplaires
 Côte moyenne Non côtée
 0 à 100 km/h NC
 Vitesse max NC km/h
 Consommation NC l/100 km
 Date et lieu 5 juillet 2013, Le Mans
AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

La Ford GT 40 fait assurément partie des voitures dîtes mythiques, que tout le monde connaît et que la plupart reconnait au premier coup d'œil. Reprenons l'histoire de cette mythique américaine. L'aventure débute en 1963. La Ford Motor Company décide d'accroître ses scores en compétition et conçoit ainsi un tout nouveau modèle, adapté pour l'endurance. Dans un premier temps, un partenariat devait être réalisé avec Ferrari mais fut vite annulé. Ce nouveau modèle sera donc un produit exclusivement Ford. Le premier prototype voit le jour en 1964 et prend le numéro de chassis GT/101. Celui-ci succombera à une importante sortie de route tandis que les GT/102, GT/103 et GT/104 participent aux 24 Heures du Mans de 1964 mais les trois abandonneront.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Puis se succèdent les années et les GT 40. Les douze prototypes écoulés, les versions "classiques" sont vendues. Elle sont numérotées de P/1000 à P/1086. La production n'est ainsi que de 87 exemplaires, une bonne partie étant dédiée à la compétition et les quelques exemplaires restant sont homologués sur route. L'exemplaire ici illustré est la réplique de la GT 40 P/1075. Cet exemplaire fut vainqueur des 24 Heures du Mans de 1968. On peut s'interroger sur la légitimité de faire une réplique mais la réponse est simple et d'ordre financier. En 2012, un exemplaire est parti aux enchères à près de 9 millions d'euro. Les fabricants de répliques se sont ainsi assez vite développés, du meilleur au pire.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Au premier coup d'œil, le charme opère. Déjà par ses lignes douces et pourtant un brin agressive et surtout par ses dimensions. La hauteur de 1,02 mètre (où 40 pouces en anglais, d'où l'appellation du modèle) surprend. Néanmoins, l'absence du bosselage au dessus du siège conducteur rappelle que nous avons affaire à une réplique, pas parfaite mais correcte tout de même. C'est GT Developments qui a réalisé ce modèle dans le courant des années '80. Le tout est réalisé autour d'un chassis tubulaire. Entièrement restaurée, elle est désormais fidèle à l'originale et presque au niveau des meilleures répliques. Au jour d'aujourd'hui, ce sont celles signées Superformance qui sont les plus réalistes, en terme de dimensions, d'intérieur, de rendu puisque 96 % des pièces utilisées pourraient être montées sur une "vraie" GT 40 !

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Le kit proposé par GT Developments est complet et intègre tous les éléments de carrosserie. On estime que près de 350 GTD 40 ont été produites de 1980 à 1990. Le chassis tubulaire est composé de fibre de verre pour un poids plus réduit. La société a investi beaucoup d'argent pour obtenir des licenses officielles mais sans succès, ce qui a conduit à la faillite de l'entreprise anglaise. Les plans et outils seront cédés à CAV, une société basée en Afrique du Sud, également spécialisée dans la réplique d'anciennes américaines. Sous le capot, plusieurs possibilités mais ce sont généralement des V8 issus de Mustang qui prennent place.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Sous le capot, on retrouve ainsi le V8 351 Windsor assorti à une boîte de vitesse à 5 rapports ZF. Différentes upgrades successives rendent en revanche impossible l'estimation précise de la puissance ou encore des performances réelles, un brin en deçà de celles des GT 40 originelles mais tout de même suffisantes pour s'amuser. Tout à été adapté par GTD afin de coller le plus précisemment à la GT 40, notamment sur les dimensions, le poids et l'intérieur. Un œil exercé remarquera bien sûr des divergences mais celles-ci sont d'un niveau acceptables pour une réplique dont la côte ne dépassera pas le centième de celle d'une vraie GT 40.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

Les jantes ont été retranscrites très fidèlement, sur des pneumatiques larges. Les jantes, mi-polies mi-peintes ont fières allure et ne dénotent pas. Le papillon central, utilisé pour le serrage des roues est fidèle à ceux équipant les modèles des années '60. Un sans-faute. Le système de freinage, à quatre disques, est également similaire à l'original. On ne pouvait espérer mieux. GT Development a poussé loin le soucis du détail pour offrir un modèle équilibré et homogène. Et bien qu'un puriste ne s'y intéressera pas, la belle mérite quand même d'être examinée de près.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85

L'arrière des Ford GT 40 de 1968 se caractérise par des formes plus arrondies et beaucoup moins abruptes que celui monté sur les prototypes. Assez simpliste, il affiche une lunette arrière permettant d'admirer le V8, d'une grille à neuf trous et d'entrées d'air pour le refroidissement. Le fonctionnalisme prime sur l'esthétique puisque cet arrière est épuré. La double sortie d'échappement prend place au centre. Code de la route oblige, les sorties ne peuvent pas ressortir autant que sur le modèle qui triompha au Mans en 1968. Elles ressortaient en effet d'une dizaine de centimètres.

AG53 • GT Developments GT 40 V8 '85
Faut-il acheter une GT Developments GT 40 ?

La Ford GT 40, c'est un modèle coup de cœur que tout passionné d'automobile rêverait d'avoir dans son garage. À défaut d'accéder au mythe à coup de million d'euros, le choix d'une réplique peut se justifier. Si celle signé GT Developments n'égale pas celle de Superformance, elle n'en demeure pas moins réussie et fidèle à l'originale. Elle est loin de l'image de la réplique grossière comme on peut le voir sur des Pontiac Fiero vulgairement déguisées en Ferrari ou en Corvette ! Cette GTD 40 est un modèle réussi, bien motorisé et à budget correct. Il ne lui manque que la noblesse de la GT 40 originelle pour séduire le puriste !
 

3 arguments
3 contre-arguments
Ligne fidèle et à couper le souffle
Moteur proche de l'origine
Rêve accessible
Quelques détails trahissent la réplique
Homologation compliquée
Revente difficile


Référence article : AG53 • Version 3.1


Commentaires