L'Automobile Expliquée #4 : Les turbos

L'Automobile Expliquée #4 : Les turbos

Devenus des pièces maîtresses du fonctionnement de nos moteurs modernes, les turbos sont bien souvent maltraités par leur propriétaires par manque d'information à leur sujet. Ce sont eux qui vont permettre à votre moteur de fournir toute sa puissance. Par conséquent, ce sont des organes onéreux à remplacer et on ne peut plus utiles, il faut donc en prendre soin ! Le fonctionnement d'un turbo étant très compliqué, nous allons uniquement nous consacrer ici aux bases de son fonctionnement.

Qu'est-ce qu'un turbo ?

Le turbo (ou turbocompresseur) est une pièce mécanique qui compresse de l'air avant de l'envoyer dans le moteur pour améliorer ses performances. D'abord démocratisé sur les véhicules Diesel, il est aujourd'hui de plus en plus utilisé sur les moteurs à essence afin d'augmenter au mieux leur rendement et ainsi potentiellement réduire leur consommation.

Comment fonctionne un turbo ?

C'est là que cela se corse un petit peu. Pour fonctionner, un moteur à explosion a besoin d'air ; et oui, sans air, on ne peut pas obtenir de combustion et donc pas d'explosion.

Logiquement, plus on va faire rentrer d'air dans le moteur, plus on pourra mettre de carburant ; donc le mélange air/carburant sera plus important et le moteur sera donc plus puissant. Le rôle du turbo est alors d'aspirer un maximum d'air via une turbine afin de le compresser pour en envoyer une plus grande quantité au moteur.

Il faut savoir qu'un turbo est composé de deux turbines, reliées entre elles par un axe. Une première turbine est entraînée par les gaz d'échappement rejetés par le moteur et entraîne la seconde turbine dont le rôle sera d'envoyer une grande masse d'air compressée vers l'admission.

Cet air, directement aspiré de l'extérieur, sera d'abord filtré avant d'arriver au niveau de la turbine du turbo. D'où l'utilité de remplacer son filtre à air d'origine par un filtre à air sport, pour un meilleur rendement.

Il sera ensuite compressé à l'intérieur du turbo (capable de dépasser sans problèmes les 200 000 tr/minute) pour être envoyé directement dans la chambre à combustion. De telles vitesses de rotation impliquent forcément une lubrification parfaite, ce qui nécessite quelques précautions.

Quelles précautions dois-je adopter ?

Le turbo étant lubrifié par l'huile moteur, il est donc important de respecter les intervalles de vidange conseillés par le constructeur et le type d'huile à utiliser en fonction de votre utilisation. Deuxième point très important, il faut impérativement respecter les temps de chauffe afin de permettre une bonne lubrification. Nul besoin de laisser tourner votre moteur 10 minutes à l'arrêt, cela ne chauffera pas la totalité de la mécanique de votre auto. Généralement, il suffira simplement de rouler tranquillement entre 5 et 15 minutes jusqu'à ce que votre moteur monte suffisamment en température.

Avec l'inertie, le turbo à tendance à continuer à tourner même après l'arrêt du moteur. Laisser tourner votre moteur pendant quelques secondes permettra à votre turbo de rester bien lubrifié même après extinction.

Comment savoir si mon turbo
est défaillant ?

Les principaux symptômes sont une perte de puissance, un bruit anormal venant du turbo ou encore de la fumée épaisse à votre échappement. Ceci dit, ces problèmes peuvent également survenir en cas d'organes encrassés, comme les vannes EGR ou autres catalyseurs (surtout sur ces chers moteurs Diesel).

Dans le pire des cas, il faudra envisager un remplacement du turbo. Thomas a rédigé pour vous aider un guide vous permettant de le remplacer à moindre coût.


Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?