La voiture à l'épinard, bientôt une réalité

Thomas DROUART      31 Mars 2015       Actualité

La voiture à l'épinard, bientôt une réalité

Alors que la voiture électrique est en plein essor et que la voiture à l'hydrogène pointe le bout de calandre, une source d'énergie inattendue fait parler d'elle : l'épinard. Cette plante potagère semble n'avoir pas présenté tous ses secrets à tels points qu'un constructeur a décidé de l'intégrer à sa gamme officiellement. Mais y a-t-il des risques ? La réponse dans notre article.

 

Les étapes


À l'heure où la pollution des moteurs thermiques est grandissante, Ford s'est penchée sur une nouvelle source d'énergie. Alors que la firme américaine avait expérimenté le bioéthanol il y a quelques années, ce sont désormais les épinards que la firme a réussi à mettre à l'honneur. Et pour cause, depuis que le Secrétariat Général des Repas de Cantine (SGRC) a décrété que ce légume potager doit être servi à raison d'une fois par semaine dans les établissements scolaires, le gachis d'épinards est énorme et Ford a profité de l'occasion pour le recycler. Il faut ainsi disposer d'un véhicule spécifique capable de carburer aux épinards ou procéder à l'installation d'un kit au préalable.

 

La voiture à l'épinard, bientôt une réalité

Ford Focus Spinach


La proposition de Ford est de proposer à la vente une nouvelle variante de sa Focus de troisième génération. Affichée à partir de 15 000 €, son coût est largement inférieur à celui d'une version essence ou diesel. Ce modèle propose un bloc 4 cylindres de 140 chevaux avec la technologie eSpinach qui favorise la "digestion" des épinards par le maître cylindre. Les épinards sont ainsi insérés directement dans la trappe à carburant, qu'ils soient surgelés, cru ou cuits.

L'eSpinach les reçoit et les transforme en énergie via un système mis au point par Ford, le Hot Spinacher qui en extrait d'un côté les vitamines qui passent par un filtre et arrive directement dans le liquide de lave-glace tandis que les épinards arrivent dans l'eSpinash et sont directement consommés.

L'autonomie moyenne en cycle mixte est de 1 050 km avec une consommation de 0,3 kg d'épinards aux 100 kilomètres.

La voiture à l'épinard, bientôt une réalité

Comment ça marche ? Ma voiture est-elle éligible ?


À l'image du bioéthanol qui était accepté par la majorité des modèles sur le marché, la carburation à l'épinard est possible pour tout modèle, qu'il soit essence ou diesel. Mais avant toute chose, vous devrez installer un équipement spécifique. Il s'agit d'un commutateur Oleracea, en vente chez tout concessionnaire automobile pour une somme unique de 10 €. Ce commutateur se monte facilement, un guide d'installation est fourni et réalisable par tout le monde.

Une fois cet accessoire indispensable installé, vous pourrez utiliser les épinards au lieu de passer à la station service. Pour une autonomie de 1 000 kilomètres, quatre étapes sont nécessaires :

1 • Munissez-vous d'un kilogramme d'épinards et faîtes les revenir à la poêle pendant 5 minutes ;

2 • Broyez les épinards encore chaud au mixeur avec un petit peu d'eau ;

3 • Insérez la mixture directement dans le réservoir à carburant ;

4 • Ajoutez impérativement un litre d'huile à chaque remplissage d'épinards. L'huile de tournesol est à préférer à l'huile d'olive ;

5 • Il ne vous reste plus qu'à prendre la route en toute sérénité !

 

Qu'en penser ?


Avec une consommation moyenne de 0,3 kg aux 100 kilomètres, l'épinard semble être une solution durable aux gachis créés dans les écoles mais aussi d'un point de vue écologique. Les premiers retours d'utilisateurs sont prometteurs. Le commutateur Oleracea vendu par les concessionnaires pour 10 € fait fureur malgré une relative discrétion des médias vis à vis de ce carburant nouvelle génération. Nous déclinons toute responsabilité en cas d'uilisation de l'épinard comme carburant sans installation du commutateur Oleracea.

Et vous, rouleriez-vous à l'épinard en ce 1er avril ?


Commentaires