Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

"Light is right" pronait Colin Chapman, fondateur de la marque Lotus. Malgré des hauts et des bas, le constructeur anglais est en pleine forme à la fin des années 2000. L'Elise Supercharged incarne cette volonté de manger tout ce qui peut poser ses roues sur circuit...


Lotus Elise S2 SC : fiche technique


2008 - 2010

  Dimensions3,78 x 1,72 x 1,12 mètre
  Poids903 kg
  Boîte de vitesseManuelle, 6 rapports
  TransmissionPropulsion
1.8 litre compresseur
4 cylindres en ligne

220 chevaux
210 Nm
  0 à 100 km/h4"6
  Vitesse max.237 km/h
  Consommation8,5 L / 100 km
  Côte moyenne40 000 €
Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

La cerise sur le gâteau

Un gabarit compact, une ligne de top modèle, une hauteur digne d'une Ford GT 40, des couleurs flashy et un poids plume : la recette d'une Lotus est simple, mais efficace. Le modèle que nous avons ici est une Elise, mais pas n'importe laquelle. Il s'agit de la deuxième génération, vendue dès 2001. Mais en 2008, elle hérite d'une version Supercharged, SC pour les intimes. Cette dernière, c'est la cerise sur le gâteau. Ceux qui trouvent l'Exige trop radicale peuvent ainsi se faire plaisir avec une Elise un poil plus souple mais tout aussi incisive. Pour l'occasion, cette belle Elise S2 Supercharged s'habille d'un aileron spécifique, épousant parfaitement la proue, de quelques stickers pour calmer les ardeurs des assaillants sur piste et des jantes alliage spécifique (non présentes sur notre exemplaire).

Lotus Elise S2 SC : light is right, power tooLotus Elise S2 SC : light is right, power too

Affichant tout juste 900 kg sur la balance, les Lotus Elise sont des modèles pas avares en sensations. Assis à ras le sol, le conducteur conduit avec les jambes tendues, les sensations n'en sont que décuplées. Les versions d'appel fournissent déjà un bel agrément... Mais la SC les surpasse en tout point. Elle se dote pour l'occasion d'un compresseur, permettant de tirer 220 chevaux du 4-cylindres Toyota 1.8 16V. Imaginez donc... Un 0 à 100 km en 4,6 secondes, 10 pour atteindre les 150 km/h... Le compresseur Roots permet une conduite sportive, avec de bonnes relances... et un beau plaisir à son volant. Mais alors ? Pourquoi choisir une Elise Supercharged quand l'Exige S affichait une puissance similaire ? Simplement parce que la première est plus polyvalente et davantage confortable, avec une accélération plus progressive et moins tape-cul.

Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

Voiture de course ?

Les Lotus Elise s'inspirent directement des barquettes engagées en compétition dans les années '60. La conception se veut donc rudimentaire dans l'âme, mais très aboutie. On y retrouve par exemple des trains roulants triangulés, habituellement réservés aux monoplaces. Le châssis est intégralement en aluminium, ce qui permet un beau gain de poids. Un choix aux antipodes ce que propose la concurrence. Dès lors, l'Elise SC tire son épingle du jeu, en offrant des sensations fortes, tout en maintenant une consommation relativement faible (8 à 9 litres aux 100 kilomètres en cycle mixte), des consommables peu onéreux et un coût d'entretien très raisonnable. C'est ce que j'ai toujours apprécié sur ce modèle anglais. C'était d'autant plus le cas sur la première génération (S1), qui pouvait descendre sous les 800 kg. Il fallait faire l'impasse sur la climatisation en revanche !

Lotus Elise S2 SC : light is right, power tooLotus Elise S2 SC : light is right, power too

Comme la majorité des sportives, cette Lotus Elise Supercharged est une stricte propulsion. Son bloc en position transversale arrière permet une bonne répartition des masses, tandis que la boîte manuelle à 6 rapports encaisse parfaitement les 220 canassons. Aux niveaux des aides à la conduite, Lotus a toujours été pingre et c'est bien là ce qui fait le charme de ces sportives légères. Certains reprocheront la présence de l'ABS ou l'antipatinage mais il s'agit là des seuls dispositifs embarqués. Aux bouts du châssis, des pneus de 175 mm à l'avant, 225 à l'arrière. Les jantes à six doubles branches, réservées à la SC mais non présentes sur notre exemplaire, abritent quatre freins disques ventilés, de quoi assurer un freinage puissant et endurant. Parfait pour la piste !

Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

À bord

Pour 2008, Lotus améliore le confort à bord de ses Elise et Exige. On y trouver davantage de confort car l'équipement peut s'enrichir. Oui, il peut, car rien n'est imposé. Une nouvelle instrumentation LCD prend place, l'échappement est repensé pour un gain de poids tandis que deux packs sont proposés, hochant vers plus de confort ou de sportivité suivant les besoins de l'acheteur. Le Touring Pack apporte des éléments en cuir, la possibilité de connecter un iPod, de beaux tapis de sol et une meilleure isolation. À l'inverse, le Sport Pack reçoit des suspensions Bilstein, un double refroidissement d'huile, des sièges baquets légers, une barre anti-roulis, des renforts tubulaires et même un contrôleur de traction. Fait étonnant : il est possible de combiner ces deux packs !

Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

Vendue à partir de 50 195 € de 2008 à 2010, la Supercharged a constitué le haut de gamme - si je puis dire - du modèle Elise. Bien que chère en apparence, elle affiche un rapport prix/performance imbattable. Pour ce prix, on accède à une authentique sportive, capable de distiller de vraies sensations sans pour autant crever le budget. Exit les faiblesses des moteurs Rover, montés sur les premières S2, les moteurs Toyota profitent d'une excellente fiabilité. Alors, quels reproches adresser à cette Elise ? Et bien, il y en a assez peu... La firme anglaise frôle le sans-fautes. À condition de se passer des aspects pratiques : le volume de chargement est très mince, il y a peu de rangements et la belle peut s'avérer piégeuse pour les non-initiés.

Lotus Elise S2 SC : light is right, power tooLotus Elise S2 SC : light is right, power too
Lotus Elise S2 SC : light is right, power too

Faut-il acheter une Elise Supercharged ?

Absolument ! C'est une authentique voiture de sport, capable de rivaliser avec des modèles deux fois plus puissants. Très agile, elle fait des merveilles sur circuit. Sur le marché de l'occasion, la décote est assez faible, avec un prix moyen aux alentours de 40 000 €. Préférez un modèle n'ayant pas fait de circuit. Point positif : c'est une auto fiable, elle a toutes les chances de devenir un futur collector. Ne vous en privez pas !
 

3 arguments3 contre-arguments
Performances bluffantes
Très efficace sur piste
Coût entretien
Peu pratique au quotidien
Équipement minimaliste
Options coûteuses

Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?