AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Thomas DROUART      12 Juin 2015       Lotus 4 cylindres Anglaises Années '10

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

La troisième génération de Lotus Elise a pris du poids et le légendaire "Light is right", érigé par Colin Chapman semble s'éloigner. C'est pour cela qu'une version Club Racer est désormais proposée sur l'Elise. Une sorte de retour aux sources qui se traduit par un poids en baisse pour toujours plus de sensations. Mais est-ce suffisant ?

 

Fiche technique
 Modèle Lotus Elise Club Racer
 Moteur 1.8 4 cylindres en ligne 136 chevaux
 Dimensions 4,09 x 1,81 x 1,13 mètre
 Masse 876 kg
 Commercialisation 2011 - 2015
 Côte moyenne 32 000 €
 0 à 100 km/h 6"5
 Vitesse max 204 km/h
 Consommation 6,3 l/100 km
 Date et lieu 16 avril 2015, Tours
AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Créée sous l'air de Dany Bahar, l'Elise de troisième génération aurait bien pu ne jamais exister, l'ex-PDG désirant refonder entièrement la gamme. Les concepts présentés au Mondial de l'Automobile de Paris en 2010 n'ont (heureusement ?) jamais vu le jour ! L'Elise S2 s'efface ainsi sereinement en 2010 et est remplacée par la S3, au style assez proche mais en réalité, profondément remaniée. Par chance, le précepte "Light is right" de Colin Chapman, fondateur de la marque anglaise est conservé. La nouvelle Lotus Elise demeure un roadster léger, avec une gamme redéfinie mais une philosophie intacte. Presque intacte.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

La gamme est revisitée pour une meilleure harmonie. L'Elise (et non plus l'Elise S) devient l'entrée de gamme avec un discret mais plus économe 1.6 litres de 136 chevaux tandis que le cœur de gamme est maintenant occupé par l'Elise R (ex 111R) et développe 192 chevaux tandis que la plus dynamique est désormais l'Elise S (elle s'appelait SC sur la S2) et fournit 220 chevaux. Cette Exige civilisée connaît un tirage moins important. Aux côtés de ces versions, le blason Club Racer revient sur le devant de la scène et peut désormais "affecter" l'Elise de 136 chevaux. Ce modèle, que nous vous présentons ici, peut se voir de deux façons : comme un modèle low cost ou un comme un modèle radical pour la piste. Nous verrons les deux hypothèses.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Tout d'abord, le label Club Racer a été instauré avec la génération S2 des Elise et Exige. En tirage limité, elle permet d'acquérir à un coût légèrement moindre des modèles plus performants, avec une bonne cure d'allègement. Intéressons-nous plus en détail à l'Elise S3 Club Racer que nous avons ici. D'origine, l'Elise de série affiche 900 kg sur la balance, une masse bien supérieure aux 688 kg de la première génération ! Celle qui se fait appeler plus communément Elise CR permet un gain de 24 kg, certes cela peut paraître dérisoire au premier abord, mais sur piste, cela se ressent. Évidemment, il a fallu faire des concessions et cela, les possesseurs de Lotus le savent mieux que personne et la Club Racer ternit encore davantage le bilan. Mais à la clé, on obtient un modèle 4 000 € moins cher. Mais cela en vaut-il la peine ?

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

L'image un peu low-cost n'est pas vraiment là, puisqu'avec un ticket d'entrée à près de 35 000 € hors option et avec un équipement à la baisse, on est encore loin de l'affaire du siècle. Le deuxième aspect est plus réjouissant : l'allègement transcende la caractère de l'Elise. L'agilité est en progrès et les sensations toujours autant présentes. Même si c'est un plénonasme, l'Elise CR en offre plus tout en donnant moins, et pour moins cher ! Parlons esthétique dans un premier temps et admirons la plastique de l'Elise S3 Club Racer. Tout commence par un regard, un nouveau regard, puisque le double-hare de la génération S2 est abandonné au profit d'un phare unique sur la S3. Plus cossue d'aspect, elle l'est aussi dans ses dimensions, dépassant désormais les quatre mètres en longueur.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Bon point, la ligne est conservée. Toujours svelte et élancée, l'Elise S3 n'a rien perdu de sa superbe. Toujours au programme, des couleurs vives, à l'instar de ce jaune safran qui met bien en valeur ses ailes généreuses et sa calandre profilée. Les jantes reçoivent également un nouveau design, avec davantage de batons et disponibles en noir pour casser le côté un peu trop sympathique si nécessaire ! Pour le reste, la recette est la même et c'est tant mieux ! Les Lotus Elise et Exige font partie de ces modèles qui ne vieillissent pas et qui doivent évoluer avec parcimonie. C'est aussi pour cette raison que les modèles de la gamme Elise sont assez proches entre eux et la Club Racer n'y déroge pas.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Seul signe distinctif de l'Elise Club Racer, des stickers CR suivis d'un damier sur les ailes et à l'arrière, en adhésif pour toujours gagner du poids. Et concernant ce dernier point, les 24 kg économisés d'expliquent par une isolation sonore réduite, la suppression des airbags, de la radio ou encore de la climatisation... Et même la mousse des sièges baquets ! Inéluctablement, le confort en patît nettement et renforce l'aspect radical du modèle. On se rend alors bien compte que cette Elise a choisi son camp et qu'elle ne conviendra qu'à un public averti, plutôt qu'à celui qui vise uniquement les 4 000 € de moins. Avec 876 kg sur la balance, l'Elise CR améliore son rapport poids/puissance et c'est tant mieux !

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Le précédent bloc de cylindrée 1,8 litres disparaît pour un 4-cylindres de 1,6 litres développé chez Toyota. Le partenariat a débuté lors de la création des Elise S2 111S et 111R ! L'Elise d'entrée de gamme profite désormais d'une puissance de 136 chevaux, reprise telle quelle sur la Club Racer. Le 0 à 100 km/h ne demande que 6,5 secondes et fournit toujours autant de sensation, à défaut d'une sonorité vraiment plaisante. L'assise à ras-le-sol est toujours autant un régal mais on regrette la diminution du couple qui dévirilise nettement l'accélération et les reprises, à cause du downsizing. Le Power Pack, optionnel, permet de profiter de 6 chevaux et 5 Nm de couple supplémentaires tout en profitant d'un échappement à la sonorité plus libérée. Indispensable.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Sur route, le chassis maison Lotus est toujours au mieux de sa forme et cela se ressent assez vite. L'antipatinage déconnectable permet de révéler pleinement le caractère de la petite anglaise dès qu'on la sollicite pleinement. Forcément, l'Elise Club Racer n'a pas la fougue de la version R et encore moins celle de la S, mais elle est suffisante pour profiter des atoûts de cette troisième génération. Quant au freinage, il est très endurant. L'usage de disques de grand diamètre à l'avant et à l'arrière procure une décélération parfaite. Un nouveau système de réglages, des amortisseurs et une barre anti-roulis ont été spécialement étudiés pour améliorer la rigidité dans les virages. Et d'autant plus sur piste.

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15

Ce qu'il ressort du bilan de cette Elise Club Racer, c'est que l'on est face à un modèle abouti et bien né, capable d'endosser une puissance bien supérieure. Ôde au plaisir, elle fait partie de ces modèles, comme l'Ariel Atom, qui privilégie les sensations au suréquipement. Une alternative sympathique et cohérente aux sportives de catégories bien supérieures. Dotée d'un bon capital sympathie, l'Elise a vraiment tout pour plaire et cette version Club Racer, vendue 4 000 € moins chère à partir de 34 250 € semble tout de même une affaire intéressante, pourvu que l'on ne souffre d'aucun mal de dos. Vraiment aucun !

AE62 • Lotus Elise S3 Club Racer '15
Faut-il acheter une Lotus Elise Club Racer ?

Assurément, l'Elise Club Racer est une réussite tant que l'on est conscient du modèle et de ses particularités. En occasion, on trouve des exemplaires aux alentours de 30 000 € étant donné que la commercialisation a cessé en 2015. Pour les plus aguerris, la version Club Racer est aussi disponible sur le restant de la gamme. Toutefois, avec 136 chevaux et un poids contenu de 876 kg, l'Elise CR a de quoi séduire un public déjà large et pas très porté sur l'équipement et le confort. Du low-cost en costard, en somme.
 

3 arguments
3 contre-arguments
Poids en baisse
Freinage parfait
Sensations uniques
Puissance limitée
Absence de confort
Encore trop chère...


Référence article : AE62 • Version 3.1


Commentaires