Les mystères dans l'Automobile

Thomas DROUART      22 Juin 2015       Vie pratique Insolite Informations

Les mystères dans l'Automobile

L'automobile n'est pas exempte de mystères. Nous avons regroupé quelques phénomènes ou modèles étranges dont peu de monde, ou personne n'a réellement d'informations. Entre mythes et réalités, nous faisons la lumière sur ces modèles et événements automobile hors du commun...

En complément des rubriques Le Saviez-vous, nous vous proposons ici une sélection d'anecdotes étranges et sans réelles informations... Vous en connaissez d'autres ? Faîtes-les partager en commentaires, les meilleures seront ajoutées à l'article. Vous découvrirez ici entre autres, un modèle de Traction qui semble disparu à jamais, une route qui monte et qui descend à la fois et une Aston Martin mystérieusement subtilisée...


1. L'introuvable Citroën Traction 22 V8...

Source photo : Zoltan Glass, photographe, cliché de 1934

Source photo : Zoltan Glass, photographe, cliché de 1934

Voilà un mystère qui reste entier de nos jours. Le Conseil d'Administration demande la production d'une Citroën Traction à moteur V8. Nommée Traction 22, elle est achevée rapidement et opérationnelle dès 1934. Son moteur V8 Ford en fait la plus puissante des Traction jamais conçue et elle bénéficie pour l'occasion d'une boîte à trois rapports et d'une carrosserie profilée, avec des phares inclus dans les ailes avant. Calquée sur la Traction 11A, l'empattement est allongé.

Les améliorations arrivent successivement mais le V8 est définitivement abandonné en 1935, laissant place à des 6-cylindres plus raisonnables. Sur les vingtaine de Traction 22 produites, il n'en reste aucune, ou quasiment. En effet, les prototypes ont été transformés en Traction 11A et les 8-cylindres détruits. On ignore encore si une Traction 22 a résisté au massacre. Aucune Traction 11 ex 22 n'a été retrouvée. Pourtant, ces modèles ont des particularités : unique trappe d'auvent, pas de malle extérieure, enjoliveurs de portes larges, baguettes sur custode, broches dépassant sous le capot, coupées à la scie. Pour l'instant, seul un phare a été retrouvé par un collectionneur lyonnais. Dernier signalement en date, 1952 où une Traction 22 a été aperçue dans un état douteux...

Pour résoudre l'énigme...

Il faudrait faire passer le message et informer les propriétaires de Traction les signes permettant d'identifier une ex-Traction 22. Si la probabilité de dénicher un exemplaire ayant encore son V8 est quasi nulle, celle d'une Traction 22 modifiée en 11 est encore possible.


2. Une disparation controversée...

Source photo : Flickr.com, photo de star1950

Source photo : Flickr.com, photo de star1950

La célèbre écrivaine Agatha Christie disparaît de chez elle le 3 décembre 1926 sans laisser aucune trace. Le lendemain matin, sa Morris Cowley est retrouvée dans un fossé, accidentée. Mais aucune trace de l'auteure. L'hypothèse du suicide est avancée mais son corps n'est pas retrouvé et son mari nie cette supposition, bien qu'Agatha soit dans une phase de dépression consécutive au décès de sa mère et à un divorce futur. Agatha Christie est finalement retrouvée 11 jours plus tard. Entre temps, des intentions de disparaître sans laisser de trace ont été découvertes. Mais c'est bien vivante que l'écrivaine est retrouvée dans un hotël dans le North Yorshire. En revanche, une amnésie la paralyse dans ses souvenirs, s'enfonçant dans un mutisme jusqu'à sa disparition...

Pour résoudre l'énigme...

Difficle de dicerner le vrai du faux tant Agatha Christie maîtrise dans l'art du subterfuge et du mystère...


3. Monte ou descend ?

Source photo : bastidefauzan.fr

Source photo : bastidefauzan.fr

Dans l'Hérault, une route pourtant d'apparence anodine déchaîne les passions et reçoit des visites constantes. Cette route s'appelle la curiosité de L'Auriol (ou Lauriole). Sa particularité se retrouve sur la photo ci-dessus. Au virage à 180°, on à l'impression visuelle que la route descend vers la droite. Hors, si vous restez au point mort, votre véhicule ira de la droite vers la gauche ! Difficile concevable, le test est réalisé de nombreuses fois et en arrive à la même conclusion. Mais alors, invention extra-terrestre ? Gravité particulière ? Champs magnétiques ?

Pour résoudre l'énigme...

En réalité, rien de tout cela, l'explication la plus probable est celle d'une illusion d'optique liée à la configuration du terrain. Aucune réponse définitive n'a encore été apportée. Pour tester vous-même la route de Lauriole, rendez-vous à Lauriole et Cantaussel, à Siran (34210).


4. Aston Mystère...

Source photo : i.auto-bild.de

Source photo : i.auto-bild.de

Lors du tournage du film Goldfinger, les producteurs veulent ce qui se fait de mieux pour James Bond. Ils jettent dans un premier temps leur dévolu sur l'Aston Martin DB3... Avant de succomber à la DB5 avant même sa sortie. Ils achètent alors le tout premier modèle de série ainsi que trois autres (chassis 1486, 2008 et 2017). La première des quatre est rapidement équipée des 13 gadgets phares du film, dont le siège éjectable. Quatre ans après le tournage du film, cette Aston Martin DB5 est remise d'origine avec suppression des gadgets. Sitôt achetée, l'acheteur la rééquipe de ce qui a fait son succès et la revend deux ans après, en 1970. Rachetée et conservée dans un hangar par un second acheteur, elle est mystérieusement volée en 1997 sans laisser aucune trace...

Pour résoudre l'énigme...

La belle a probablement été volée par un passionné d'Aston Martin désireux d'avoir dans sa collection la DB5 originelle. Ou peut-être est-ce un fan absolu de la série James Bond ?


5. L'improbable TPV pick-up

Les mystères dans l'Automobile

Lorsque Pierre Boulanger décide la réalisation de la TPV (Très Petite Voiture) pour Citroën, le cahier des charges impose un modèle économique au moment de l'achat mais aussi au niveau de l'entretien. Le premier prototype voit le jour en 1937 et préfigure ce qui deviendra dès 1949 la 2CV. Bien que la ligne soit déjà là, le prototype est très rudimentaire... 250 prototypes verront ainsi le jour jusqu'en 1939, pour finaliser au mieux la production. Malheureusement, le contexte fragile et la guerre achèvent la TPV, la quasi-totalité des prototype est détruite.

Seules 5 TPV ont été retrouvées. Le tout premier est un étonnant pick-up à face avant remaniée. Préfigurait-il un futur utilitaire à bas prix ? Était-ce simplement un test ? Dépourvu de toute plaque constructeur, cet exemplaire exposé au musée Henri Malartre vers Lyon n'a pas livré tous ses secrets...

Pour résoudre l'énigme...

Il faudrait enquêter auprès de Michelin étant donné que ce prototype serait passé par leurs ateliers. Le prototype daterait du 14 février 1939 pour une mise sur le marché apparamment prévue en 1940...



6. Une concession à l'abandon

Source photo : urbexfrance.fr

Source photo : urbexfrance.fr

Des passionnés d'urbex (photographies de lieux abandonnés) ont déniché au Canada une concession automobile BMW abandonnée depuis 1988. En témoigne les modèles d'exposition d'époque toujours présents dans le showroom ! Vraiment à l'abandon ? Pas vraiment...

Régulièrement, un homme entretiendrait la concession, bien qu'elle ne soit plus en activité depuis 1988. Point positif, l'endroit est comme neuf et offre un retour dans le temps saisissant ! Pas de tag ni trop de poussière, qui remettrait presque en cause l'authenticité du lieu !


Pour résoudre l'énigme...

La réponse a été apportée peu après sa découverte. Le propriétaire a en effet acheté une seconde concession BMW à la fin des années '80, délaissant celle-ci. Encore entretenue régulièrement, elle n'a plus de fonction commerciale et semble uniquement vouloir faire revivre une époque révolue. Aux dernières nouvelles, le lieu serait mis en vente sans les voitures.


7. La Porsche qui porte malheur

Source photo : autocult.fr

Source photo : autocult.fr

L'acteur James Dean aimait l'automobile, c'est certain. Il s'est d'ailleurs fait plaisir en s'offrant en 1955, à l'âge de 24 ans, une rutilante Porsche 550 Spyder qu'il surnomma "Little Bastard". Sitôt qu'il l'aperçut dans un garage, il fut séduit et l'acheta sur un coût de tête. Son ami d'enfance lui fit la remarque, quelques temps après l'achat, que son comportement au volant n'était pas commode. Ursula Andess, compagne de James Dean avait d'ailleurs refusé de monter à bord du bolide allemand.

En se rendant à une course à Salinas, il croise une Ford Tudor noire arrivant en face... C'est l'accident. L'acteur meurt sur le coup. Une semaine plus tôt, un ami d'enfance lui affirma qu'il allait se tuer au volant de cette voiture.

L'histoire ne s'arrête pas là. En déchargeant la carcasse de la voiture de son camion, un acheteur qui a racheté l'épave se fait écraser par la voiture, qui échappe à la garde du conducteur du camion. Deux acheteurs ont acquéri le moteur et la transmission et ils mourrurent. L'un percuta un arbre et mourru sur le coup. Le second eu aussi un accident et fut paralysé. Les pneus furent ensuite vendus et montés sur une autre voiture... Qui eut aussi un accident et tua son propriétaire.

La carcasse de la Porsche 550 Spyder est exposée dans un garage en attendant d'exposer l'épave pour une campagne de sensibilisation routière. Le garage prit feu. Tout brûla sauf la voiture. L'exposition eut finalement lieu, la voiture étant accrochée dans les airs. Le capot tomba et tua un adolescent de 15 ans.

Acheminée à une autre exposition, le véhicule causa de nouveau un accident mortel. Puis un deuxième. Et un troisième deux ans plus tard. Lors d'une exposition en 1959, la voiture se casse en 11 morceaux bien distincts. Entreposés dans un container fermé dans le but de les envoyer à la casse, les morceaux disparurent mystérieusement. Une fois ouvert le container pourtant sous scellé était... vide. La Porsche maléfique n'a jamais été retrouvée.

Pour résoudre l'énigme...

Disparue définitivement en 1960, il ne doit plus rester grand chose de la Porsche 550 Spyder de James Dean à l'heure actuelle. Quelques passionnés disposent de boûts de pneus ou de carrosserie, authentifiés, mais rien de plus. Selon plusieurs rumeurs, l'acteur aurait été victime de magie noire de la part d'une actrice de film d'horreur, Maila Nurmi, décédée en 2008.



8. Mais qu'est-il arrivé à l'inventeur du Diesel ?

Source photo : paris75003.fr

Source photo : paris75003.fr

Né en 1858, Rudolf Diesel s'est très vite passionné par la mécanique. Il élabora un moteur conçu pour fonctionner à l'huile végétale. Élève brillant, il achève ses études avec brio et devient le directeur d'une usine seulement un an après l'avoir intégrée. Le moteur qu'il crée porte son nom : Diesel. C'est une mécanique dont le rendement est excellent.

Mais cette invention attise des convoitises. Alors qu'il est à bord d'un paquebot allemand, le 29 septembre 1913, il retourne à sa cabine vers 22 heures, demandant à ne pas être réveillé avant 6 h 15 le lendemain. À l'heure dîte, Rudolf Diesel est introuvable, son lit n'est pas défait. Il est introuvable.

Ce n'est qu'une dizaine de jours plus tard que des marins néerlandais aperçoivent un corps à la mer. Mais il est dans un tel état de putréfaction que le commandant refuse de le monter à bord. Le fils de Rudolf reconnaitra de vue quelques effets personnels ayant appartenu à son père.

De nombreuses hypothèses ont fleuri, comme l'hypothèse du suicide, car sa femme a trouvé peu de temps après une valise pleine d'argent et un état de ses comptes, presque vides. D'autres parlent d'un complot, d'un conflit d'intérêt ou même un assassinat militaire.


Pour résoudre l'énigme...

Plus de 100 après sa disparition, le décès de Rudolf Diesel demeure un mystère entier. Il est même probable que la réponse ne soit jamais réellement dévoilée. Des millions rapportés par son invention ont par ailleurs disparu...

Vous connaissez d'autres mystères ? Contactez-nous !

Mise à jour : juin 2016


Commentaires