Rouler sans permis : quels risques ?

Thomas DROUART      19 Avril 2016       Vie pratique Législation Informations

Rouler sans permis : quels risques ?

Rouler sans permis, la tentation est grande pour de trop nombreux automobilistes. Le fait que Christine Taubira, alors ministre de la Justice, ait proposé de ne punir la non-détention du permis par une simple amende de 500 € n'a pas aidé à redorer l'intérêt du grand public pour ce document. Que risque-t-on à rouler sans permis en 2016 ?


Les chiffres

Il est malheureusement bien difficile d'estimer le nombre de personnes roulant sans permis en France. Il faut se baser sur des statistiques et des probabilités. Néanmoins, 128 000 personnes ont été contrôlées sans permis en 2014. Les estimations font état d'environ 500 000 voitures dont le conducteur n'est pas détenteur de son droit de circuler. Des chiffres alarmants confiés par l'association 40 Millions d'automobilistes. C'est toujours moins que le nombre de voitures sans assurance, qui lui, approcherait des 750 000. Mais pour ces derniers, un fichier serait en cours d'édition mettant en parallèle direct les assurances et l'état afin d'identifier rapidement les fraudeurs. Mais pour le permis, cela n'est pas possible. Pourtant près de 3 % des automobilistes rouleraient en toute illégalité...


Pourquoi rouler sans permis ?

Sans surprise, la première cause qui fait qu'un individu choisit de circuler sans permis de conduire, c'est tout simplement suite à la perte de ce document : solde de point nul, alcoolémie, drogue... Les causes peuvent être nombreuses. Il y a aussi les personnes qui ont échoué un grand nombre de fois à l'examen du permis de conduire et qui décident de passer outre et de prendre le volant. Mentionnons aussi ceux qui refusent de choisir le scooter ou une voiture sans permis et qui se disent qu'avec un peu de chance ils ne croiseront pas les policiers. Statistiquement, cela tient uniquement à de la chance, on se rappelera d'une affaire dévoilée en septembre 2015, où un Héraultais roulait à moto depuis plus de 40 ans sans permis. Quelle qu'en soit la cause, rouler sans permis ne peut être justifié d'aucune façon. Car rouler sans permis revient à rouler sans assurance. En cas d'incident, cette dernière peut tout à fait vous refuser la moindre indemnisation.


Quels sont les risques ?

L'amende forfaitaire de 500 € demandée par Christiane Taubira n'est pas effective. Rouler sans permis coûte donc nettement plus cher. Dans le cas où s'agit d'un simple oubli de présentation, vous avez un délai de cinq jours et vous n'écoperez probablement pas d'amende, ou de 38 € au maximum. Si vous n'avez pas le permis, vous risquez jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 € d'amende. Et si vous êtes propriétaire du véhicule contrôlé, ce dernier peut être confisqué suivant la décision du juge. Rouler sans permis n'est pas sans conséquence pour l'assurance, vous risquez d'être fiché et vous aurz du mal à retrouver un organisme qui acceptera de vous couvrir. Mieux vaut ne pas prendre de risque. Vous n'avez pas de moyen pour aller au travail ? Privilégiez un scooter ou une voiture sans permis.


En cas d'accident sans permis...

En cas d'accident n'impliquant que le fautif non-détenteur d'un permis de conduire, inutile de déclarer les dommages à l'assurance. Pas de permis équivaut à ne pas avoir d'assurance, il faut assumer derrière. Dans le cas où l'accident implique un tiers, les conducteurs sans permis proposent généralement un arrangement à l'amiable afin de ne pas être démasqué et avoir de plus gros problèmes. Un jeu du chat et de la souris avec les forces de l'ordre et assurances qu'il vaut mieux ne pas tenter, sous peine de gros ennuis. Certains paient toute leur vie leur inconscience au volant...


Commentaires