Les autres noms des voitures françaises

Les autres noms des voitures françaises

Les voitures françaises ne sont pas exclusivement vendues (ni fabriquées) en France. Dans d'autres marchés, il est même fréquent qu'elles arborent un autre nom. Les raisons sont parfois plus ou moins loufoques car elles s'adaptent dès que nécessaire. Par exemple, une Citroën C2 en France n'a rien à voir avec son homologue chinoise. Passons en revue nos voitures françaises au delà des frontières...


Les appellations chez Citroën

Les autres noms des voitures françaises

Acadiane : la version fourgonnette de la Dyane s'appelle Dyane 400 en Espagne ;

Ami 6 : la citadine s'appelle Dynam pour le marché espagnol ;

Ami 8 : toujours en Espagne, l'Ami 8 s'appelle simplement Citroën 8 ;

AX : la célèbre citadine arbore le logo Proton et prend le nom de Tiara, en Malaisie ;

Axel : la déclinaison trois portes de la Visa s'appelait initialement Oltcit. Elle conservera ce nom dans plusieurs pays avant d'être nommée Axel en France ;

C4 (2004) : la Citroën C4, en Chine, est affublée d'une malle, très en vogue dans ce pays. Elle est nommée pour l'occasion C-Triomphe. Également importée en Argentine, elle s'appelle alors C4 Sedan ;

C4 (2009) : à partir de 2009, la C-Triomphe est remplacée par la C-Quatre, au design plus moderne. Toute la partie arrière a été remodelée pour davantage de modernité, bien que la base reste similaire ;

Dyane : la remplaçante de la 2CV prend le nom de Jyane en Iran ;

Jumper : l'utilitaire aux chevrons s'appelle Relay au Royaume-Uni ;

Jumpy : toujours au Royaume-Uni, le Jumpy a été renommé Dispatch ;

Saxo : la petite citadine prend le nom de Chanson aux États-Unis et au Japon, notamment ;

ZX : bien que maintes fois restylée en Chine, la ZX continue d'exister, s'appelant successivement Fukang puis Elysée.


Les appellations chez Peugeot

Les autres noms des voitures françaises

206 : la célèbre citadine vendue à plus de six millions d'exemplaires est aussi vendue en Chine, mais chez la marque aux chevrons, où elle s'appelle Citroën C2 ;

206+ : ultime restylage, la 206+ arbore un faciès de 207. Dans plusieurs pays, elle s'appelle 207i ou 207 Compact ;

206 RC : la version sportive de la citadine du lion s'appelle 206 GTI 180 dans plusieurs pays. L'appellation 206 GTI est aussi utilisée pour les versions S16 ;

207 RC : on trouve également le nom de 207 GTI sur plusieurs marchés ;

405 : toujours en production, la 405 arbore une nouvelle face avant et un arrière plus moderne. En Iran, elle s'appelle Pars.


Les appellations chez Renault

Les autres noms des voitures françaises

5 : la petite citadine a été exportée aux États-Unis où elle pris le nom de Le Car. Mise aux normes locales, elle disposait de bandes latérales. En Espagne, les voitures à coffre ont du succès, alors la Renault 7 fut créée, reposant également sur une base de R5 ;

5 Alpine Turbo : le nom d'Alpine n'ayant pu être exporté, la version sportive de la R5 fut donc appelée R5 Gordini au Royaume-Uni ;

9 : la Renault 9 s'appelle Alliance en Amérique du Nord ;

11 : la version bicorps s'appellera dans un premier temps Encore en Amérique du Nord, avant d'être nommée Alliance Hatchback à partir de 1987 ;

16 : la Renault 16 a été vendue aux États-Unis sous l'appellation Sedan Wagon. La partie arrière, notamment, fut redessinée, avec de nouveaux feux aux normes US ;

17 : le chiffre 17 est réputé pour porter malheur en Italie. Y vendre la Renault 17 en tant que tel fut donc problématique. Le "7" a donc été doublé en 177 ;

18 : en Amérique du Nord, la Renault 18 s'appelle 18i ;

21 : toujours en Amérique du Nord, la R21 bénéficie de quelques améliorations esthétiques et prend le nom de Medallion ;

25 : c'est par le nom de Premier que la R25 est connue en Amérique du Nord ;

Clio : au Japon, les Clio s'appellent Lutecia. Même la Clio 2 V6 a eu son équivalent japonais, siglé Lutecia V6 ;

Clio 2 : la version à coffre pour l'Europe de l'Est, le Maghreb, les DOM-TOM et l'Amérique s'appelle Clio Symbol, Thalia ou Classic suivant les marchés ;

Estafette : elle devait être vendue aux États-Unis sous les noms de Petit-Panel et Hi-Boy suivant qu'il s'agisse d'une version tôlée classique ou surélevée ;

Express : en Allemagne, la Renault Express s'appelle Rapid. Au Royaume-Uni, elle s'appelle Extra.

Partager cet article

Qu'en dîtes-vous ?