Ralentisseurs illégaux : quel recours face aux maires autophobes ?

Ralentisseurs illégaux : quel recours face aux maires autophobes ?

On les appelle ralentisseurs, gendarmes couchés, dos d'âne ou d'autres noms encore, mais ils désignent (presque) une seule et même chose : des surélévations de la chaussée destinées à faire ralentir les automobilistes. Cependant, de plus en plus d'usagers s'offusquent face à cette prolifération. La loi est assez rarement appliquée...


Les risques liés aux ralentisseurs

Ralentisseurs illégaux : quel recours face aux maires autophobes ?

Avant d'aborder l'article plus en détail, voyons les risques que peuvent engendrer les ralentisseurs. Ils sont censés faire ralentir les automobilistes. Sur ce point, l'objectif est tenu. Seulement, des effets néfastes sont rapidement apparus et ne font que s'accumuler.

• Tout d'abord, ils usent prématurément voitures, motos et camions. Même pris à faible vitesse, ils font souffrir les amortisseurs sur moyen et long terme. Il en découle des frais de réparation inévitables de plus en plus réguliers.

• Ensuite, il y a la problématique des véhicules de secours. Imaginez. Une ambulance doit intervenir rapidement... Et bien elle devrait presque s'immobiliser au passage des ralentisseurs. Avec un patient fragile à l'intérieur, cela peut virer au drame....

• Imaginez un chauffeur de bus qui passe à longueur de journée sur des dos-d'âne...

• Pensons également aux personnes ayant le dos fragile...

• Pour les plus hauts ralentisseurs, les véhicules doivent freiner fortement puis accélérer, ce qui augmente la pollution. Selon une étude anglaise, combinés à d'autres éléments, ils seraient responsables 25 000 morts par an du seul fait de la pollution.

• À Nice, les bus articulés ont du être renforcés au niveau des soubassements. Ils sont dans un état d'usure avancé à cause des ralentisseurs, que certains véhicules franchissent parfois plus de 100 000 fois par an.

• Chaque année, des accidents ont lieu avec pour cause, des demi-trains avant cassés. La cause pourrait être du entre autres aux ralentisseurs...

• Enfin, de nombreuses voitures sont rabaissées. Le risque de rayer son pare-choc, voire de le casser est grand. Même à faible vitesse...

VAR-MATIN

Quand le minibus reste à cheval... sur le dos d'âne

Un minibus de la ligne 121 du réseau Mistral est resté bloqué sur un dos d'âne

LE PARISIEN

Un tiers des ralentisseurs seraient illégaux

Un journaliste a examiné 300 ralentisseurs dans 23 communes, le bilan est édifiant...

STAR VAR

Les ralentisseurs illégaux à 90%

À La Garde, 90% des ralentisseurs seraient illégaux

MIDI LIBRE

Accident mortel de moto : le ralentisseur en cause ?

Deux motards ont perdu la vie dans une zone de ralentisseurs. Les motards s'interrogent

MOTO MAG

L'Angleterre veut la fin des ralentisseurs

Avec un objectif : limiter la pollution !


Ce que dit la loi sur les ralentisseurs

Ralentisseurs illégaux : quel recours face aux maires autophobes ?

Le décret n°94-447 du 27 mai 1994 légifère les ralentisseurs routiers. La norme NF P98-330 précise la hauteur maximal d'un ralentisseur de type dos d'âne et trapézoïdal.

On y apprend les ralentisseurs ne peuvent être disposés que sur des zones limitées à 30 km/h (Art. 2), qu'ils ne doivent pas être disposés dans des zones où plus de 3 000 véhicules passent par jour (Art. 3) et dont la hauteur ne doit pas excéder 10 centimètres (11 avec la tolérance).

Les pentes en amont et arrière doivent avoir une inclinaison comprise entre 7 et 10 %. Cela concerne les ralentisseurs de type dos d'âne ainsi que les trapézoïdaux.

Dans les faits, très peu de ralentisseurs respectent réellement ces normes. Il suffit de s'approcher des centre-villes pour constater que les maires ne respectent pas toujours leurs obligations.

Mais que faire dans ce cas de figure ?


Un appel à la mobilisation des français

Ralentisseurs illégaux : quel recours face aux maires autophobes ?

Mon Maire est Autophobe est une page Facebook créée par Thierry Modolo, un habitant du Var excédé par les ralentisseurs illégaux. Son but : informer les habitants et les mairies de ces ralentisseurs qui n'ont pas lieu d'être.

Certains ont été mesurés à 25 centimètres, ce qui peut causer d'irrémédiables dommages sur des véhicules. Même à faible vitesse. Pensons aussi aux cyclistes, aux ambulanciers, aux pompiers qui doivent compenser avec cela au quotidien.

Chez PDLV, nous avons tenu à vous informer de ces pratiques afin que vous puissiez, si vous le souhaitez, apporter votre pierre à l'édifice en soutenant cette page Facebook et/ou en signant la pétition destinée aux maires, afin qu'ils respectent la loi.


Ralentisseurs illégaux : carte interactive

Et si nous faisions un inventaire des pires ralentisseurs ? Ou du moins ceux qui sont illégaux ?

Il vous suffit de nous envoyer un mail (palais-de-la-voiture@live.fr) avec les coordonnées précises et la hauteur des ralentisseurs illégaux par chez-vous et nous les ajouterons sur cette carte.


Se plaindre d'un ralentisseur illégal ?

Vous pouvez effectivement vous plaindre à la mairie près de chez vous si un ou plusieurs ralentisseurs illégaux sont présents ans votre commune. Le plus simple est de vous déplacer et d'expliquer simplement le problème. Il faut savoir que le maire est responsable de la conformité de sa voirie...

Au bout de plusieurs plaintes, la mairie prendra cela en considération sous peine d'éviter des poursuites. Car certains n'hésitent pas à faire appel à des avocats pour faire flancher les maires autophobes.

Grâce à la carte interactive, vous pourrez retrouver les ralentisseurs près de chez vous et pourquoi pas organiser un déplacement à plusieurs pour vous faire entendre ?

Une dernière question me taraude... Pourquoi les lois ne sont-elles pas appliquées ? Pour le gouvernement et le chef de l'État permettent-ils un tel laxisme ?

Les photos d'illustration proviennent de la page Mon Maire est Autophobe, dont Thierry a sympathiquement accepté leur diffusion au sein de cet article.

Partager cet article

Qu'en dîtes-vous ?