Ferrari 458 Speciale A : le plumage et le ramage ?

Thomas DROUART      5 Octobre 2014       Mondial de l'auto 2014 Paris Actualité

Ferrari 458 Speciale A : le plumage et le ramage ?

Apparue en 2009, la Ferrari 458 Italia s'est successivement déclinée dans une version Spider puis dans une version survitaminée Speciale, de 605 chevaux. Cette dernière a enlevé son toit pour passer les portes du Mondial.

 

 

Ère de famille

 

Chez Ferrari, les versions exclusives toujours mieux motorisées sont devenues légion. La 360 Modena s'est habillée en 360 Scuderia Stradale pour laisser exprimer son V8 amélioré tandis que la F430 a choisi le patronyme de F430 Stradale. Une version cabriolet exclusive - 16M - fut même proposée, à 499 exemplaires.

C'est cette dernière qu'est chargée de remplacer la 458 Speciale A. Pour l'occasion, une teinte exclusive a été ajoutée, le Grigio corsa ici illustré.

À l'image de la Speciale coupé "classique" dont elle dérive, elle utilise une carrosserie agrémentée d'appendices permettant une meilleure aérodynamique, comme les entrées d'air amplifiées ou l'usage intensif de carbone. De nouvelles jantes sont aussi au programme.

 

 

Cavalerie italienne

 

La 458 Italia de série affiche la puissance déjà très correcte de 570 chevaux. En passant en Speciale, on atteint directement les 605 chevaux, de quoi mouvoir plus que correctement la belle italienne.

Par rapport à la version coupé, la Speciale A accuse quelques kilos supplémentaires pour un total de 1 340. Une masse correcte qui n'influe que légèrement le très bon score du 0 à 100 km, qui tutoie toujours les 3 secondes. Quand à la vitesse de pointe, les 300 km/h seront très fortement atteignables...

 

 

Édition limitée

 

À l'instar de la F430 Scuderia 16M, la 458 Speciale A (A pour Aperta : ouverture en italien) ne sera commercialiséée qu'à 499 exemplaires. Un gage d'exclusivité pour ce cabriolet qui est parmi les plus puissants jamais réalisés chez Ferrari !

Mais pour le prix, l'équipement demeure correct avec notamment un intérieur tout en alcantara, avec des baquets à surpigures jaunes.


 

À quel prix ?

 

Ce qui est rare est cher et ce qui est beau l'est aussi. Comptez 236 596 € hors options pour acquérir l'un des exemplaires en vente. Bien sûr, vous devrez vous acquitter d'un malus salutaire de 8 000 € et d'une consommation qui pourrait fortement excéder les 12,5 litres aux 100 km imposés en conduite mixte si utilisation un peu musclée...

Le prix de l'exclusivité...

 

 

Source image : Benoit Asset - www.largus.fr

 


Commentaires