10 points à voir quand on achète une occasion

Thomas DROUART      17 Mai 2015       Vie pratique Guide d'achat Astuces

10 points à voir quand on achète une occasion

Acheter une voiture d'occasion n'est jamais simple. Comment a été manipulé le véhicule par son ou ses précédent(s) propriétaire(s) ? Pour répondre à cette problématique, nous avons regroupé 10 points à vérifier avant de procéder à l'achat. S'ils ne vous garantissent pas à coup sûr de cerner la bonne affaire, ils vous permettront d'esquiver les "merguez", ces modèles rincés comme on les appelle fréquemment !


1 • La fiabilité

C'est un point souvent négligé qui conduit à l'achat de modèles peu fiables ou possédant un gros soucis dans sa conception. Généralement, cela se traduit par des modèles vendus bien en dessous de la côte. C'est le cas, par exemple des moteurs diesel 1.9 et 2.2 dCi de chez Renault de 120 et 150 chevaux. Mais aussi par exemple du 2.0 TDi de 140 chevaux du groupe Volkswagen.

Pour en être sûr : taper "fiabilité" sur votre moteur de recherche, suivie du moteur en question.


2 • L'absence de choc

Une voiture saine est une voiture qui n'a pas eu de choc important. Bien sûr, on passera les éventuels pocs, difficilement esquivables sur un modèle de plus de dix ans mais un accident laisse des séquelles, qui, bien que réparées peuvent diminuer la sécurité du véhicule. Si les réparations ont été faîtes dans les règles de l'art et qu'un passage au marbre a eu lieu, le véhicule peut être acheté... Mais avec une décôte de 10 à 15 % par rapport à un modèle non accidenté.


Pour en être sûr : ouvrir le capot et vérifier les traverses, que tout soit bien droit, derrière le radiateur notamment, que les portes s'ouvrent et se ferment bien et que l'espace soit bien égal partout.


3 • La rouille

Suivant l'âge du véhicule, de la rouille peut apparaître. En soit, ce n'est pas grave, surtout si elle est minime. Mais elle peut aussi être perforante. Et là, c'est pas bon signe. Controlez au niveau des joints, pare-brise notamment, si de la rouille s'est formée, c'est qu'il y a infiltration d'eau. Les ailes arrière sont aussi particulièrement sensibles, mieux vaut donc également regarder à l'intérieur de ces dernières.


Pour en être sûr : si elle n'est pas apparente, la rouille peut se manifester par des cloques sous la peinture.


4 • Entretien à jour

Un véhicule entretenu et à jour dans ses révisions et consommables, c'est des frais en moins à court et moyen terme. Si la voiture a une courroie de distribution, inspectez qu'elle date de moins de cinq ans ou 120 000 km. Vérifiez les niveaux d'huile mais aussi les factures des derniers entretiens apportés. Des pneus en bon état sont également un bon point car leur coût, suivant le modèle, peut osciller entre 200 et 800 €.


Pour en être sûr : contrôlez l'état des pneus et le carnet d'entretien. Demandez les factures des dernières interventions. Vérifiez dans le guide d'entretien les différentes fréquences des révisions.



5 • Le vendeur

Un autre indicateur vous informera de l'état général du véhicule et surtout de la façon avec laquelle il a été mené. L'orthographe utilisée dans l'éventuelle annonce est un premier indicateur, de même que la qualité des photos, l'état des sièges (l'aspirateur a-t-il été passé ?) ou encore l'utilisation de tapis de sol.


Pour en être sûr : posez des questions au vendeur, voir
s'il connaît bien son véhicule et en a assumé et assuré l'entretien nécessaire.


6 • Papiers à jour

Point important, contrôlez que le véhicule n'est pas gagé. Pour cela demandez au vendeur un certificat de non-gage. Regardez également la plaque d'immatriculation, si elle est récente, posez-vous des questions. Le vendeur a-t-il déménagé récemment ou a-t-il acheté le véhicule pour s'en séparer deux semaines après ?


Pour en être sûr : po
ur savoir l'année d'une plaque d'immatriculation, référez-vous au site du SIV.


7 • Les équipements

Vous ne paraîtrez pas fou en demandant à tester le chauffage en plein été ou la climatisation en hiver. Il est important de tester tous les équipements du véhicule avant achat sous peine de découvrir des problèmes ultérieurs...


Pour en être sûr : testez les phares, clignotants, feux pour détecter d'éventuels faux-contacts, la climatisation, la ventilation, le chauffage, l'éventuel GPS et compteurs, les éclairages...



8 • L'essai

Cette phase se décompose généralement en deux temps. La première où l'essai se fera en tant que passager et la seconde au volant. L'essai est primordial pour vous assurer de la saineté du véhicule. Soyez à l'écoute, évaluez le confort, les suspensions, y a-t-il des grincements ? Le moteur n'a t-il pas de creux ?

Pour en être sûr : si besoin, faîtes vous accompagner d'une personne s'y connaissant.



9 • L'embrayage

Un test simple vous permet de juger l'état de l'embrayage et du frein à main : enclenchez une vitesse, frein à main serré et lachez l'embrayage. Si le véhicule cale, c'est bon signe ! Le cas échéant, un changement devra avoir lieu à court terme.

Pour en être sûr : réalisez le test ci-dessus.



10 • Les niveaux

Autre et dernier point pour juger l'état général, contrôlez les niveaux des différents liquides. Des niveaux non faits régulièrement sont le signe d'un entretien négligé ou insuffisant. La pression des pneus est aussi un indicateur à prendre en compte.

Pour en être sûr : contrôlez les niveaux du liquide de refroidissement, de l'huile, de frein et du lave-glace.

10 points à voir quand on achète une occasion

Tout est bon ?

Alors vous pourrez acheter votre voiture plus sereinement. Bien sûr, notre liste n'est pas exhaustive mais elle
permet d'appréhender dix points stratégiques pour juger l'état général d'un véhicule d'occasion. Quoiqu'il en soit, mieux vaut toujours rester un minimum sur ses gardes ! Les bonnes affaires existent, c'est certain, mais les mauvaises aussi.

Et vous, comment s'est déroulé votre achat de voiture d'occasion ?


Commentaires