Rodius d'Or 2015

Thomas DROUART      20 Décembre 2015       Actualité Insolite Rodius d'Or

Rodius d'Or 2015

Rodius d'Or est une cérémonie virtuelle récompensant les constructeurs automobiles pour leurs prouesses techniques et études de style les plus discutables. Nous avons tenu à classer et célébrer ces modèles chaque année grâce à la remise de titres. Chaque année, dix modèles seront sélectionnés. Prêt ?
 

 Malgré d'indéniables qualités, le Ssangyong Rodius n'est pas un apollon. Au même titre que le Pontiac Aztek, il est souvent considéré comme l'une des voitures les plus laides du XXIe siècle. C'est pour cela qu'il a donné son nom aux Rodius d'Or, récompensant les ratés des constructeurs.



Rodius d'Or du Veau anémique

Rodius d'Or 2015

La place du Veau anémique revient à la Volkswagen Polo à moteur 1.0 de 60 chevaux. Désignée par Didier B., la Polo 3-cylindres offre des performances d'un autre temps, avec le 0 à 100 km/h en plus de 15 secondes et une vitesse de pointe qui plafonne à 161 km/h. Ses reprises dignes d'un char à bœuf font que son titre est amplement mérité. Les constructeurs automobiles devront rivaliser d'ingéniosité pour tenter de la détrôner l'année prochaine.


Rodius d'Or du Design qui fait pleurer

Rodius d'Or 2015

Beaucoup préférerait croire à une mauvaise blague de designer ou à un poisson d'avril réalisé avec soin mais il n'en est rien. La Toyota Prius de 4e génération qui devrait voir le jour l'année prochaine mérite amplement son titre du Design qui fait pleurer. Des lignes tonitrués qui partent dans tous les sens, des jantes tuning que même un "jacky tuning" n'oserait monter sur sa 405 et une ligne de caisse qui part n'importe où. Vivement l'année prochaine, bien que le niveau soit très élevé ici.


Rodius d'Or de la Jante immonde

Rodius d'Or 2015

Le Nissan Cube a l'avantage d'offrir un design assez singulier, qui plaît ou déplaît. En revanche, les jantes et enjoliveurs proposés ne sont pas des plus glorieux. Grâce à ce modèle d'enjoliveurs à la fois désuet, faussement rétro et démodé avant même sa sortie, le Nissan Cube remporte haut la main le Rodius d'Or de la Jante immonde. Merci à Julien T. pour cette nomination de qualité.


Rodius d'Or de la Bourde de l'année

Rodius d'Or 2015

Le Rodius d'Or de la Bourde de l'année revient à Ford pour son modèle EcoSport. Derrière ce nom de sportive hybride, se trouve un SUV aussi compact qu'inefficace en tout-terrain puisque doté de seulement deux roues motrices. Un 4x4 des villes qui n'a pas eu le succès escompté. Sans nous attarder sur son design singulier, Ford a entrepris de supprimer la roue de secours arrière du hayon. Aucun doute, cela va tout changer.


Rodius d'Or de la Copie discutable

Rodius d'Or 2015

Le Rodius d'Or de la Copie discutable revient à Skoda pour son concept R200. Désireuse de remémorer la 130 RS, Skoda a fait appel au cabinet Hoffmann & Novague pour en réaliser une réinterprétation. La ligne est calquée sur l'Audi R8 V8 de première génération dont la partie supérieure est nettement reconnaissable, de même que les jantes, directement reprise. Quant au résultat final, non seulement, le rapprochement à l'ancienne est discutable mais le design est assez déconcertant.


Rodius d'Or du Restylage inutile

Rodius d'Or 2015

Florian P. a désigné la Fiat 500 de 2015 comme le Restylage le plus inutile. Il faut bien admettre que la marque italienne n'a pas joué la carte de l'originalité en toilettant légèrement l'avant et encore plus légèrement l'arrière. Peut-on parler d'une nouvelle-nouvelle Fiat 500 ? Certainement pas. En prime, alors que les constructeurs privilégient les moteurs essence turbocompressés pour leurs citadines, Fiat revient sur le devant la scène avec un inutile Diesel de 95 chevaux.


Rodius d'Or du Réhausseur social

Rodius d'Or 2015

Malgré un gabarit (très) légèrement moins imposant que la première génération, l'Audi Q7 remporte le Rodius d'Or du Réhausseur Social. Son imposante stature, ses lignes très affirmé et sa calandre gigantesque en font un modèle un brin prétentieux, qui en plus de satisfaire les familles de la classe moyenne-haute donnera une image valorisante d'un PDG en mal de reconnaissance.


Rodius d'Or du Pire nom de voiture

Rodius d'Or 2015

Ferrari n'a pas vraiment dans l'originalité en choisissant simplement "LaFerrari" pour le nom de sa dernière supercar. Cela lui vaut le titre du Pire nom de voiture, un titre mérité pour ce modèle à l'appellation un brin prétentieuse.


Rodius d'Or de la Déclinaison foireuse

Rodius d'Or 2015

Malgré un choix conséquent, c'est bel et bien la Civic Tourer qui remporte le Rodius d'Or de la Déclinaison foireuse. Cette adaptation en break semble n'avoir été qu'une greffe pas très adroite d'une cellule arrière. Un avant très fluide et un arrière très lourd et massif, pas très harmonieux.


Rodius d'Or du Pire moteur

Rodius d'Or 2015

Peugeot remporte l'initiative du Pire moteur avec sa technologie HYbrid4 des plus absurdes. Alors qu'un moteur électrique est principalement à l'aise en ville et qu'un moteur Diesel doit éviter la ville pour ne pas s'encrasser et polluer, la firme au lion a décidé de conjuguer les deux en offrant un hybride diesel. Un contresens total qui n'a pas dupé les acheteurs et qui constitue un véritable flop commercial. Qui s'en plaindra ?

Rendez-vous en décembre 2016 pour la seconde édition des Rodius d'Or.


Commentaires