Pourquoi les constructeurs chinois copient les européens ?

Thomas Drouart      6 Novembre 2016       Actualité Informations Vie pratique

Pourquoi les constructeurs chinois copient les européens ?

Cette question, on l'est tous et toutes déjà posée un jour. Pourquoi les constructeurs automobiles chinois copient-ils autant les européens ? Pourquoi n'innovent-ils pas ? Vous trouverez dans cet article les réponses à ces questions afin de comprendre la démarche suivie par les constructeurs chinois. Et c'est plutôt surprenant !


Les exemples ne manquent pas...

Pourquoi les constructeurs chinois copient les européens ?

Il y a quelques mois, nous vous proposions un jeu où il fallait reconnaître un modèle de voiture et sa copie chinoise. L'exercice était périlleux ! Nous ne pouvons qu'admettre que nos amis chinois ne sont pas de grands créatifs.

Dans l'automobile, le problème est flagrant puisque leurs productions sont directement calquées sur des modèles déjà existants. Et sur ce point, les plus grandes firmes chinoises sont concernées : Landwind, Baic, Brilliance, Zotye, Huanghai ou encore BYD.

Il faut alors creuser pour trouver quelques modèles qui sortent de l'ordinaire. Mais là encore, on ressent toujours une très forte inspiration des modèles européens. Avant de juger, il convient de comprendre pourquoi de telles pratiques. Et surtout, pourquoi les constructeurs plagiés tolèrent ce phénomène de très grande ampleur.


La copie, un art ancestral

Certaines copies sont mieux réussies que d'autres. D'autres sont purement horribles.

Certaines copies sont mieux réussies que d'autres. D'autres sont purement horribles.

En Chine, beaucoup de chose diffèrent. Le rapport à la copie, notamment, n'est pas perçu comme quelque chose de négatif, mais plutôt comme du partage. Ils n'ont pas l'impression de faire mal ou même de porter atteinte à quiconque.

La copie est d'origine culturelle. Dans la Chine ancienne, les moines copiaient et recopiaient des caractères jusqu'à atteindre la perfection et en produire des ouvrages entiers. À l'école, il en est de même, la copie est un vecteur de réussite dans le sens où elle prépare un être à sa vie future.

Copier pour progresser, c'est une manière de voir assez unique en son genre, largement encouragée par le régime communiste qui incitait à calquer l'économie du pays sur celles d'autres nations.

La copie est désormais omniprésente et cela a des avantages (comme de réduire les coûts d'ingénierie) mais surtout des inconvénients (peu de créatifs, contrefaçon, problèmes législatifs). Et pour tutoyer les limites législatives, les brevets sont contournés au plus près.


L'automobile n'est pas épargnée

En Chine, un Land Rover Evoque est entré en collision avec sa copie, le Landwind X7.

En Chine, un Land Rover Evoque est entré en collision avec sa copie, le Landwind X7.

Fatalement, l'automobile chinoise obéit aux mêmes préceptes. Les chinois s'inspirent de ce qui marche ailleurs pour en reprendre les ingrédients. Il convient toutefois de ne pas faire d'amalgame. Ces modèles sont certes des copies mais pas des contrefaçons puisque les noms ne sont pas repris.

Certains modèles en revanche, misent sur l'esthétique et l'intérieur avant tout le reste, ce qui a pour conséquence d'avoir des fiabilités désastreuses et des agréments de conduite catastrophiques. La preuve la plus évidente est les résultats de crash-tests. C'est pour cette raison qu'aucun modèle chinois n'est officiellement commercialisé en Europe.

Mais à force de copier et recopier les productions existantes, le marché chinois progresse inexorablement, en terme de qualité mais aussi de volume. Il y a fort à parier que d'ici une dizaine d'année, leurs productions répondront aux standards européens et seront vendues partout dans le monde. La concurrence pour nos constructeurs nationaux sera terrible et il sera probablement très difficile de s'aligner d'un point de vue tarifaire...


Mais où sont les créatifs ?

L'éducation des chinois visent à préférer le par-cœur au récit personnel, quel qu'en soit le domaine. Cela n'encourage aucunement la créativité ni même la prise d'initiative. L'automobile chinoise continuera-t-elle dans la voie de la copie ou bien essayera-t-elle d'avoir son image propre ? Il est bien difficile de répondre à cette question.

Des chinois créatifs, il en existe bien sûr, mais comme leur talent n'est pas mis à l'honneur, la situation ne change pas. L'avenir nous dira comment la situation évoluera !


Commentaires