Le parc automobile français en 2013

Thomas      16 Août 2013       Actualité

Suivre l'évolution du parc automobile français renseigne sur les habitudes et les goûts en matières d'automobile des français. Nous verrons ici plusieurs aspects en analysant des problématiques liées à nos voitures !

 

Quelle est la puissance moyenne

d'une voiture type ?

ventes_de_vehicules_particulieres.jpg

Force est de constater que la puissance fiscale moyenne d'une voiture neuve en France est de... 5 CV !

Cette puissance se retrouve sur de nombreuses citadines (207, Clio) et plus généralement sur des voitures dépassant rarement les 90 chevaux.

Les modèles ayant une puissance inférieure ou égale à 3 CV sont aussi très rares puisque seules des citadines peuvent y prétendre (Volkswagen Up, Skoda Citigo...).

Dans un tout autre registre, les modèles dépassant les 13 chevaux fiscaux sont anecdotiques. En France, ils n'ont pas la côte.

 

Quel carburant pour nos voitures neuves ?

carburant.jpg

Si la puissance n'est pas un critère de premier ordre, la noblesse du carburant l'est encore moins.

Le diesel reste très largement majoritaire (+ de 70%) et semble indétrônable. Cela est du à une mauvaise information des consommateurs qui pensent réaliser systématiquement des économies en adoptant ce type de carburant sans que cela soit forcément le cas.

L'essence occupe la deuxième position avec une part de marché de près de 30%. Ce carburant tient toujours la côte et conserve ses afficionados.

La bi-carburation et l'électrique, quant à eux demeurent en très net retrait (1 % de part de marché). Néanmoins leur part devrait augmenter considérablement durant les 5 prochaines années.

 

Les français achètent-ils français ?

marquesfrancaises2.jpg

Malgré des voitures françaises plus toujours fabriquées en France et des voitures étrangères plus toujours fabriquées à l'étranger, les français continuent, pour la moitié d'entre eux à acheter des véhicules dont la marque est française.

Chauvins mais pas trop, Volkswagen et Opel obtiennent de belles parts de marchés !

En revanche, bien peu de modèles rares, comme on peut en voir dans notre Top 8 des belles inconnues !

 

Les membres du gouvernement

sont-ils passionnés de voitures ?

 

Pas vraiment. Jean-Marc Ayrault se contente d'un banal Citroën C4 Picasso mais compense par un Volkswagen Combi de 1988. Thierry Repentin, ministre délégué chargé des affaires européennes possède un Scénic et une Laguna en versions diesel de 130 et 150 chevaux.

Quant à la ministre déléguée chargée des Français de l'étranger, c'est une Peugeot 406 de 1999. Pour le ministre de l'éducation Vincent Peillon, ce sera une Peugeot 407 de 2006.

 

Pire encore, Christiane Taubira n'a même pas identifié clairement son véhicule, on sait simplement qu'il s'agit d'une Hyundai de 2008. De même pour Bernard Cazeneuve, ministre délégué du budget qui possède... une Renault.

 

Concernant le ministère de l'écologie, point d'hybride pour ses ministres.

 

Rien qui ne respire clairement la passion automobile.

 

Sources : INSEE, http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/


Commentaires