Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Thomas DROUART      1 Avril 2014       Actualité

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Peu médiatisée encore, l’affaire des stickers obligatoires « le diesel tue » s’impose en France à partir du 1er juin. Vous ne savez pas encore de quoi il s’agit ? Ne vous inquiétez pas ! Palais de la Voiture est là pour vous guider.

Le concept


Selon l’OMS, le diesel tuerait 42 000 personnes ans, c’est partant de ce constat que l’État a décidé d’imposer aux conducteurs de véhicules diesel d’apposer sur les flancs de leur voiture un sticker « Le Diesel Tue ». Cela a été justifié par le Gouvernement de la manière suivante : « On l’a bien fait pour le tabac et ça a fonctionné. Donc on tente pour le diesel ».

 

La mise en place


Vous devrez impérativement apposer les tickets « Le Diesel tue » sur les portières avant de votre véhicule diesel avant le 1er juin 2014.
Ces stickers sont en vente dans différentes plateformes, vous pouvez les commander en Préfecture (18 € les deux) ou sur notre site, en bas de cette page au prix de 16 € les deux.

 

Qui est concerné ?


Vous devrez apposer ces stickers si vous répondez aux contraintes suivantes :
• Vous roulez dans un (ou plusieurs) véhicules diesel
• Ce véhicule diesel parcourt plus de 500 km par an
• Vous n’appartenez pas au Gouvernement

 

Sanctions encourues

 

En cas de non pose du sticker, vous encourrez une amende de 750 € ainsi qu'une immobilisation du véhicule. De plus, seuls les véhicules munis des autocollants auront accès au pistolet jaune dans les stations services.

Si récidive, vous serez interdit de rouler en diesel durant les dix prochaines années.

 

Les français indignés

 

Nous avons pu contacter trois français qui ont accepté de nous livrer leur témoignage. Comme 97 autres français, ils ont été choisis aléatoirement. Tous possesseur d'un véhicule diesel, ils ont été contraints d'apposer le sticker avant tout le monde, dès le 1er mars 2014.

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

C'est sur le bord de l'autoroute A13 que nous avons rencontré Jean-Jacques, qui fut le premier français à arborer le sacrosaint sticker. Son Scénic 1.5 dCi ainsi paré, il est plutôt fier de l'initiative et aurait même incité un de ses amis à apposer l'autocollant sur son véhicule hybride !

Le sticker intrigue, c'est certain, mais il ne le dérange pas.

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Pour Luc, qui nous a rejoints sur cette même aire de repos, ce courrier reçu à la mi-février a eu l'effet d'une douche froide. Il a en effet acquis une somptueuse Mercedes CLA diesel de 170 chevaux, en version pack AMG, lui permettant de donner l'illusion d'un modèle AMG. Son "rêve est détruit" car le sticker LE DIESEL TUE a ruiné l'illusion.

Il compte désormais reprendre la même, mais en version essence, qui effectivement lui "laissera plus de temps avant d'être de nouveau emmerdé".

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Pour Jeanne, qui nous a rejoint près de nos bureaux, ce sticker n'est en aucun cas une tare. Car "un autocollant moche sur une Multipla, on appelle ça du ton sur ton dans le jargon". Et elle a bien raison, il faut le prendre avec philosophie.

 

 

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Les concessionnaires déjà parés

 

Les concessionnaires appliquent désormais eux-mêmes les stickers sur les véhicules neufs et occasion de leur parc. Une mesure moyennement bien acceptée.
Cela se traduit également pour eux par l’interdiction de promouvoir à leur clientèle les voitures Diesel. Un employé d’une concession Audi dans les Yvelines à d’ailleurs été licencié jeudi dernier pour avoir conseillé à un représentant de commerce parcourant 45 000 km/an l’achat d’une Audi A3 2.0 TDi. Un scandale que le Gouvernement ne veut plus voir se reproduire.

 

Ils ont de plus l’obligation de recouvrir l’une de leur vitrine d’un sticker géant « Le diesel tue » si leur gamme est composée de plus de 5,64 % de voitures diesel.
Un effet dissuasif pour le consommateur ? Certainement. Un choc surtout, car la plupart des automobilistes français ignore la réelle pollution engendre le diesel en France.

 

Image de synthèse d'une concession Dacia parisienne, la première qui portera le sticker géant, dès le 8 mai 2014.

Le scandale des stickers obligatoires "le diesel tue"

Certains constructeurs ont décidé de prendre les devants avant même l'application obligatoire de la mesure. C'est le cas de Chevrolet qui présente le sticker même sur son configurateur pourvu que l'on choisisse un modèle diesel !

Commander mes stickers
 
Cliquez ici pour commander (16 € les deux)
 
Conditions
1 • Stickers envoyés sous 48 heures
2 • Paiement sécurisé
3 • Application des stickers à votre charge
4 • Nous sommes le 1er avril

Commentaires