ApostropheOn fait peau neuve ! Découvrez notre nouveau site PDLV.frApostrophe
Home
Home

Au fait, combien ça coûte de rouler sur le circuit du Mans ?

Au fait, combien ça coûte de rouler sur le circuit du Mans ?

Ah, le légendaire circuit des 24 Heures du Mans... Vous l'avez peut-être déjà arpenté grâce aux jeux vidéos... Mais poser les roues d'une voiture (ou de votre voiture), peut-être pas encore. Dans cet article, je vais vous évoquer une solution viable qui peut vous permettre de réaliser ce rêve. Mais attention, le "grand" circuit de 13 kilomètres n'est pas accessible aux particuliers. Celui-ci n'est ouvert que lors des courses de 24 heures (voiture, moto, camion...). En temps normal, c'est le circuit Bugatti (Petit Le Mans pour les intimes) qui vous sera accessible. Une piste tout aussi mythique qui partage la ligne droite de l'arrivée, le passage sous le pont Dunlop et qui s'étend sur 4,185 kilomètres.

Pourquoi choisir le circuit du Mans ?

J'ai habité à deux pas du circuit des 24 Heures du Mans pendant deux décennies. Donc forcément, pour tout bagnolard, c'est le lieu de rassemblement à ne pas manquer. Les événements sont réguliers, il y a toujours de l'animation dans l'enceinte de la piste... Et le circuit Bugatti est incroyable. Il est très certainement le plus imposant des circuits de France. Les infrastructures sont conséquentes, la piste est large, il y a de nombreuses zones de dépassement, différents dénivelés, des virages superbement dessinés... Bref, c'est assurément un circuit sur lequel on prend plaisir à rouler. La grande ligne droite permet d'atteindre des vitesses élevées. Sur une "grosse" sportive, les 250 km/h peuvent être atteints sans difficulté bien qu'il faille anticiper le virage précédent le pont Dunlop. Celui-ci n'offre qu'une visibilité limitée, ce qui le rend d'autant plus intéressant. Néanmoins, c'est un circuit plutôt rapide, qui s'apprécie davantage avec des sportives disposant d'un minimum de chevaux. C'est la raison pour laquelle il peut être intéressant de s'orienter vers un stage de pilotage si vous ne disposez pas d'un véhicule adapté. Car il faut voir les choses en face : les journées circuit (trackday) représentent un budget important.

Choisir un stage de pilotage

Faire un stage de pilotage sur le circuit du mans chez Sport-Decouverte, c'est une expérience inoubliable. Déjà, vous prendrez les commandes d'un modèle sportif de prestige, comme une Lamborghini Huracan ou encore une Porsche 911 (991) GT3 RS. Fortes de plus de 500 chevaux, ces modèles sont pourtant assez faciles à prendre en main. Après un tour de reconnaissance, vous pourrez enchainer sur un minimum de deux tours, en fonction de la formule qui vous intéressent. Cela ne fera pas de vous un pilote, d'autant plus qu'il y a de bonnes chances que vous n'exploitiez pas pleinement les capacités de ces bolides. C'est cependant une expérience séduisante qui vous offrira déjà de bonnes sensations et un feeling unique. Arpenter la ligne droite des stands, c'est un grand moment. La vitesse sur le compteur augmente très rapidement et cela nécessite de bien suivre les instructions du formateur. Dans l'idéal, je ne peux que vous recommander de choisir 5 tours. C'est un bon compromis qui permet de s'améliorer, à appréhender les transferts de masse et à prendre des points de repère sur la piste très technique. Le virage de la Chapelle, avec son dévers, nécessaire de choisir très soigneusement sa trajectoire, en prenant la corde le plus tard possible pour repartir vite. Ces voitures disposent généralement de boîtes séquentielles très performances qui vous permettent de vous concentrer sur le freinage, la tenue de cap et bien sûr le placement de la voiture dans les virages.

Quelques conseils pour profiter au mieux

On devient rapidement addict à la sensation de vitesses et forcément, l'envie d'appuyer sur le champignon est forte. Pourtant, il vaut mieux éviter d'outrepasser ses capacités. Sans maitrise, la puissance ne sert à rien. Concentrez-vous sur vos trajectoires, ne cherchez pas à aller trop vite. Si vous jouez à des jeux vidéos, essayez de mettre en pratique ce que vous avez pu voir dedans. Le moniteur à vos côtés sera là aussi pour vous guider, vous permettre de bien placer vos mains sur le volant, de bien prendre vos trajectoires. Sur le coup, cela peut-être assez pénible mais vous verrez qu'il s'agit de bonnes habitudes qui vous permettront d'être plus rapide. Dans les lignes droites, faites-vous plaisir en accélérant à fond si vous le souhaitez mais gardez solidement les mains sur le volant, surtout s'il s'agit d'une propulsion. Dans tous les cas, prenez le temps d'apprendre. Forcément, les deux tours peuvent être assez frustrants et je ne pourrais que vous recommander les formules à 5 tours si vous le pouvez. Vous aurez une expérience bien différente qui vous permettra de bien progresser. Sur circuit, on fatigue très vite en raison de la grande vigilance que cela implique. Dès lors, je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'aller au-là des cinq tours pour votre première session. Mieux vaut se concentrer sur cinq tours teintés de plaisir et d'apprentissage que dix où vous ne profiterez pas des derniers puisque vous serez épuisé. C'est souvent dans ce genre de situation que l'on se met en danger !

Partager cet article

Suivez-nous !

Facebook TwitterInstagram Youtube
Fiat Panda 100HP PDLV
 

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a bien prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 Type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Découvrez la team PDLV

 
Thomas Drouart

Partager cet article