ApostropheOn fait peau neuve ! Découvrez notre nouveau site PDLV.frApostrophe
Home
Home

5 astuces pour éviter les impacts sur votre pare-brise

5 astuces pour éviter les impacts sur votre pare-brise

Article partenaire

Remplacer le pare-brise d'une voiture, c'est assez fastidieux. Si vous êtes assuré au tiers, la réparation vous incombe. En formule intermédiaire ou tous risques, vous aurez certainement une petite franchise mais pas de malus d'assurance auto. Dans cet article, nous verrons cinq astuces assez faciles à mettre en œuvre pour éviter que votre pare-brise ne s'abime. Grâce à cela, vous minimiserez les risques d'exposition aux éclats et autres fissures.

1. Appliquez une protection

C'est indéniable, un pare-brise à changer, cela survient toujours au pire moment. Quand c'est le cas, on tarde généralement un petit peu avant de faire réparer son pare-brise à Viroflay. Et malheureusement, au bout d'un moment, le petit dommage devient grand et l'on regrette. Il existe pourtant des solutions pour réduire ce risque. Dans un premier, temps, il y a les traitements céramiques. Ces derniers peuvent être appliqués sur le pare-brise et vous avez tout à y gagner. En effet, cela apporte une couche de protection complémentaire qui peut absorber une projection de gravillon. De nombreuses références existent, exploisant parfois des nano-technologies assez incroyables. En prime, il y a un revêtement hydrophobe qui s'apprécie lorsqu'il pleut puisqu'au délà de 80 km/h environ, l'eau perle et s'évacue d'elle-même : il n'est plus nécessaire d'utiliser les essuie-glaces. Ces derniers s'usent donc moins tout en assurant une meilleure protection à votre pare-brise. Le coût d'un traitement céramique, chez un professionnel, est d'environ 100 à 150 €.

2. Adaptez votre conduite

Une seconde solution consiste à adapter sa conduite. C'est indéniable, plus on va vite, plus un projectile, même minime, aura un impact important. Les voitures roulant régulièrement sur autoroute sont particulièrement susceptibles d'avoir des impacts de gravillon. Une solution simple consiste à respecter les distances de sécurité. Si la voiture de devant "soulève" un gravier, celui-ci aura le temps de retomber à terre avant que vous ne le passiez. Les pare-choc avant et pare-brise de votre voiture ne s'en porteront que mieux. De même, évitez les routes réputées gravilloneuses. Ces dernières peuvent rapidement endommager la carrosserie. Une autre chose simple à mettre en place consiste à passer les dos-d'âne à petite vitesse. La majorité d'entre eux étant illégaux, ils mettent en contrainte votre voiture et peuvent abimer divers composants et parfois même, poursuivre une fissure.

3. Choisissez bien votre stationnement

Il est toujours préférable de stationner sa voiture dans un garage, lorsque cela est possible. Quand il y a une impossibilité, il est préférable de soigneusement choisir les arbres sous lesquels vous stationnerez votre voiture. Une pomme de pin peut devenir un projectile lorsqu'elle tombe de plusieurs mètres de haut. De même, évitez les abords des chantiers où là encore, des projections sont possibles. Bien choisir votre place de stationnement préservera non seulement le pare-brise mais aussi la carrosserie de votre voiture. Autant de bonnes raisons pour se mettre en quête de la meilleure place possible ! Autre aspect à éviter : aux abords des ponts. Tous les gens ne sont pas civilisés et il n'est pas rare qu'un abruti se débarrasse de sa canette en la jetant par dessus la rambarde du pont. Là encore, le risque d'impact est assez important. S'il est trop tard et que le pare-brise de votre voiture est à remplacer, pour plus d'informations cliquez ici dès maintenant.

4. Soyez vigilant l'hiver

Si votre voiture couche en extérieur, elle est soumise à d'importants aléats de température. Lorsqu'il fait très froid et que nous montons à bord de notre voiture, nous avons la facheuse tendance de mettre directement le chauffage. Sauf que cela crée une différence de température rapidement importante qui met le pare-brise en contrainte. Celui-ci est alors plus susceptible d'être endommagé en roulant. Malheureusement, il est assez difficile de pallier ce phénomène puisqu'il est particulièrement désagréable de rouler en ayant très froid ! De même, si le pare-brise est givré, ne passez pas directement les essuie-glaces. Retirez le givre à la main (n'oubliez pas les gants) et veillez à ce que les balais d'essuie-glace soient propres avant de les mettre en mouvement. Ainsi, un potentiel gravillon ne sera pas contraint d'être balayé sur le pare-brise, le rayant sur une longueur importante. Il existe des produits permettant d'éviter la formation de givre, pensez-y si vous habitez dans une région particulièrement froide l'hiver et que votre voiture n'a pas la chance de se reposer dans un garage.

5. N'attendez pas si vous constatez un dommage

Enfin, terminons par rappeler une consigne, rarement respectée, mais pourtant indispensable. Si vous constatez un impact sur votre pare-brise, même s'il est petit : n'attendez pas ! Un petit impact, cela se répare généralement et cela évite qu'il ne devienne plus important. L'objectif, c'est d'éviter d'avoir à remplacer le pare-brise. Malgré cela, il est parfois nécessaire de procéder au remplacement. Des centres spécialisés, tels que Carglass© se sont positionnés dans ce segment très demandé. Si votre assureur auto prend en charge le bris de glace, il ne vous en coûtera, au maximum, que le montant de la franchise.

Partager cet article

Suivez-nous !

Facebook TwitterInstagram Youtube
Fiat Panda 100HP PDLV
 

J'ai fondé PDLV à 13 ans, c'était il y a... Pas mal de temps ! Ma passion pour l'automobile n'a fait que s'intensifier. Depuis, ce blog a bien prospéré et nous permet de vivre notre passion à 100%. Mon pêché mignon ? Les Fiat Panda 100HP, les Porsche 911 Type G et les brochettes bœuf-fromage. Je m'intéresse à tout ce qui roule, même si mon allergie au diesel me rapproche bien souvent du pistolet vert.

Découvrez la team PDLV

 
Thomas Drouart

Partager cet article