Histoires de constructeurs automobiles #4

Thomas DROUART      16 Février 2016       Actualité Informations Histoires de constructeurs

Histoires de constructeurs automobiles #4

Pour beaucoup, créer sa propre marque de voiture est un vieux rêve. Certains l'ont concrétisé. Je vous propose de découvrir l'histoire pas comme les autres de constructeurs automobiles. De leur passion, de leur détermination mais aussi de leur caractère ! Et vous, avez-vous l'âme d'une de ces personnes ?
 

Dans chaque article Histoires de constructeurs, vous découvrirez le portrait de fondateurs de quatre marques automobiles. Ces hommes et ces femmes sont parvenus à concrétiser leur rêves... Le plus intéressant est de connaître leur motivation et le pourquoi. Vous le verrez, il y a parfois des surprises ! Dans ce quatrième numéro, les portraits des auteurs des marques De Tomaso, Peugeot, Skoda et Tommy Kaira.

Histoires de constructeurs automobiles #4

Dates
Alejandro de Tomaso est né le 10 juillet 1928 et mort le 21 mai 2003.

Sa passion
Alejandro de Tomaso est né en Argentine. Très impliqué en politique, notamment parce que son père a été ministre, il dirige un journal d'opposition au président en fonction, Juan Peron, à seulement 20 ans. Parallèlement à cela, il s'occupe de plusieurs ranchs gérés par sa famille. Expulsé d'un groupe politique, il part à Modène, en Italie et déniche une place de pilote chez Maserati. Il courra d'abord chez Ferrari avec des palmarès assez hétérocylite avant d'obtenir de bons chronomètres, aux 24 Heures du Mans notamment de 1958. Dès lors, sa passion pour l'automobile ne cesse d'augmenter et ses ambitions futures prennent une toute autre tournure !

Sa marque
C'est en 1959 que De Tomaso créé sa marque automobile éponyme. À ce moment précis, Ford avait l'ambition de racheter Ferrari, alors en difficultés. Mais cela ne se fit pas, et la marque américaine s'est redirigée vers De Tomaso afin de démarrer la production des deux première De Tomaso : les Pantera et Mangusta, deux modèles sportifs au succès immédiat. La Guarà, vendue de 1993 à 2004, augmentera davantage encore la réputation de la marque jusqu'à son extinction en 2004, suite au décès de son créateur. Elle renaîtra finalement en 2015, rachetée par un constructeur automobile chinois.

Ses secrets pour réussir
L
'audace avant tout mais aussi un investissement très conséquent, tant en terme de temps que d'argent. Il a aussi su saisir l'opportunité de travailler avec Ford pour prospérer.

Anecdote
La Mangusta tire son nom de la mangouste car elle est l'ennemie du cobra, en référence avec l'AC Cobra.

Histoires de constructeurs automobiles #4

Dates
Né le 18 juin 1849 et mort le 4 février 1915.

Sa passion
La famille Peugeot réside dans le Doubs où elle produit des machines à café, des lames de scie et divers outils de bricolage. Armand Peugeot succède à son père et dirige l'affaire familiale mais décide rapidement d'élargir l'offre en réalisant des bicyclettes qu'il façonne dans des locaux agrandis en empiétant sur son jardin avec pour associé son cousin, Eugène Peugeot.

Sa marque

Intéressé par l'automobile alors naissante à la fin du XIXe siècle, Armand Peugeot souhaite réaliser des voitures, ce que n'approuve pas son cousin. Armand gère donc seul la "Société des automobile Peugeot". Rapidement, la production devient industriel et les modèles se succèdent avec un grand succès, à coup d'innovations et d'améliorations constantes. La passion est là et guide la production au mieux.

Ses secrets pour réussir
Il y avant tout l'envie de suivre les tendances et les innovations du moment afin d'être sur le premier plan pour participer aux avancées. Il y a aussi une grande part de prise de risque et d'audace !


Anecdote
"Ne crains point, crois seulement", cette phrase religieuse se retrouve également sur la tombe d'Armand Peugeot, au cimetière du Père-Lachaise. Une phrase qui résume bien la vie de cette homme : oser prendre des risques pour avancer et s'épanouir.

Histoires de constructeurs automobiles #4

Dates
Né le 19 novembre 1839 et mort le 8 août 1900.

Sa passion
Emil Skoda est un homme passionné par la mécanique. Lors de la création de Skoda en 1859, il se concentre sur l'industrialisation en développant une petite entreprise au bord de la faillite. Il agrandit les locaux, crée une ligne de chemon de fer et développe différents poles qui permettent de réaliser tant de la sidérurgie que l'armement ou même des locomotives. L'activité explose.

Sa marque
Emil Skoda, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'a jamais réalisé ni même connu une seule voiture réalisée sous son air. Ce n'est que bien après la mort de son créateur que la marque s'attela à la production automobile après le rachat de Laurin & Klement, un constructeur automobile. Mais si Emil Skoda n'a pas connu ce qui fait aujourd'hui encore le succès de la firme qu'il a créé, il y a fortement contribué en développant à la fois des méthodes de travail, de l'ingénierie mais aussi un réseau impressionnant qui facilita l'écoulement des voitures dès 1928.

Ses secrets pour réussir
L
a détermination mais aussi un contexte économique favorable. Il savait également parfaitement gérer les problèmes et trouver rapidement la solution la plus viable.

Anecdote
La Skoda Holding A.S. attribue régulièrement des prix aux meilleurs travailleur technique avec à la clé une somme de 80 000 couronnes. Ce concours est très réputé, en hommage à Emil Skoda.

Histoires de constructeurs automobiles #4

Dates
Non communiquées...

Sa passion
Kikuo Kaira est un japonais passionné de voiture et de tuning. Il crée en 1987 avec Yoshikazy Tomita, un importateur de voitures étrangères, la première marque automobile proposant de série des voitures tuning. Leur passion mutuelle les pousse dans un premier temps à reprendre des bases de modèles existants et les remanier puis dans un second de créer leurs propres modèles, conformément à leurs vision de l'automobile.

Sa marque
Les modèles se succèdent et ne se ressemblent pas toujours. Leur marque, Tommy Kaira, permet à Kikuo Kaira de s'adonner à ce qu'il préfère par dessus tout : dessiner des voitures. Les bases des deux amis sont de plus en plus audacieuses, passant de la BMW Série 3 à la Nissan GTR R35. En 2001, ils établiront même la ZZ, sorte de Lotus Elise au dessis intégralement repensé. Toujours dans l'ère du temps, la ZZ

Ses secrets pour réussir
L
'envie de donner vie à ses rêves et d'exprimer pleinement sa vision de l'automobile sous un nouveau regard : celle d'une voiture tuning de série. Il a donc fallu faire preuve d'audace et de créativité pour imposer un concept pas vraiment dans les mœurs !

Anecdote
En 2000, Tommy Kaira connaît des problèmes et les deux associés se séparent.


Commentaires