Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Thomas Drouart      29 Octobre 2016       Vie pratique Insolite Photo-montages

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Les voitures de la gendarmerie sont généralement des modèles très communs, dont les plus exclusifs sont les fameuses Mégane RS de la brigade d'intervention rapide. Voici quelques exemples de modèles qui n'ont jamais revêtu le célèbre bleu à bandes jaunes. Il s'agit bien sûr de photomontages... Vous n'aurez aucun doute sur ce point avec les derniers modèles présentés dans cet article !
 

Smart Fortwo : ça aurait pu... mais...

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Une Smart Fortwo, voilà une voiture qui changerait aux côtés des sempiternels Mégane et Partner de la gendarmerie. Cela aurait des avantages, comme de faciliter la circulation en ville, et surtout le stationnement. Mais il y aurait aussi des inconvénients, comme celui d'imposer un maximum de deux agents à bord mais aussi un tarif initial bien peu propice à remporter des appels d'offres ! Même avec des pare-chocs en plastique et des jantes tôle !

 

Toyota Prius : l'alternative écologique

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

La Toyota Prius de quatrième génération, voilà un modèle qui conjuguerait les aspects pratiques et permettrait en plus de faire des économies durablement tout en s'épargnant de rouler dans un crasseux modèle Diesel. Là encore, le coût de base d'une Prius est assez élevé et rendrait de nouveau l'exercice difficile à mettre en application. Néanmoins, ce modèle affichant une excellente fiabilité, ce serait un achat largement rentabilisé dans le temps !

 

Citroën C4 Cactus : le choix un peu décalé mais pas trop

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

C'est incontestable, le Citroën C4 Cactus (qui repose par ailleurs sur une base de C3 et non de C4) est une voiture pour rouler différent. Elle pourrait également convenir à la gendarmerie dans le sens où elle dispose de cinq places, quatre portes et de moteurs adaptées. Néanmoins, un C4 Cactus, c'est comme un sandwich : pour que ce soit bon, il faut de la garniture ! Et sans option, le modèle perd beaucoup de son charme. Dans ce cas-là, autant privilégier une C4 traditionnelle !

 

Mercedes GLC : le prétentieux

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Voilà un modèle que la gendarmerie n'aura jamais... Mais qui s'en plaindra ? Le GLC n'apporte rien de plus qu'un Duster d'un point de vue pratique pour un prix largement moins élevé. Les appels d'offres comprenant de nombreux paramètres, ce SUV Mercedes n'aurait strictement aucune chance. Et puis la motorisation de base, un bloc de 136 chevaux serait bien à la peine pour rattraper les conducteurs en excès de vitesse quand on voit le poids du bestiau !

 

BMW i3 : et pourquoi pas ?

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Le petit monospace électrique de BMW a bien des atouts pour séduire. Mais il a aussi un prix qui fait flipper... Et c'est bien là l'obstacle principal qui rendrait ce modèle difficilement supportable pour la gendarmerie. Et même en l'imaginant en version d'entrée de gamme, il ne ferait toujours pas le poids face à une Nissan Leaf ou même une Renault Zoe. Cela n'en resterait pas moins un choix audacieux qui en surprendrait plus d'un sur la route puisqu'il a la pêche, cet i3 de 170 chevaux !

 

Ford Crown : la francisation de l'américaine

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

La Ford Crown, c'est la voiture typique des policiers et des taxis en Amérique. En France, on n'imagine assez mal cette imposante berline aux mains de nos gendarmes. La raison est simple : déjà, ce modèle n'est pas importé officiellement en France, et il n'est plus vendu depuis 2011. Sous le capot, une unique motorisation : un V8 essence. S'il développe de série 225 chevaux, il a été poussé à 250 chevaux pour les exemplaires destinés aux forces DE l'ordre. Presque autant que les Mégane RS !

 

Tesla Model X : l'illusion

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Le Tesla Model X est un modèle décalé. Sous ses airs de sage SUV, il dissimule de puissantes motorisations électriques. Son coût reste prohibitif et impossible à supporter pour l'État. Sa particularité ? Des portes arrière qui s'ouvrent vers le haut. Ce qui serait relativement pratique pour y loger de dangereux criminels... Qui pourront savourer les confortables sièges en cuir clair.

 

Peel P50 : pour aller partout

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

La Peel P50, c'est la plus petite voiture de série au monde. Avec 1,34 mètre de long, elle ne pèse que 59 kg à vide. Fait étonnant, commercialisée au milieu des années '60, elle l'est de nouveau depuis 2010, en conservant la recette d'antan. Seule la motorisation a été un brin remaniée pour plus de modernité. Cependant, les performances restent menues et les gendarmes auraient difficilement utilisé d'un tel véhicule. Point amusant : une poignée à l'arrière de cette microvoiture permet de la transporter avec soit, sachant qu'il n'y a pas de marche arrière...

 

Lotus Elise : mieux que la Mégane RS !

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

La Lotus Elise, une vraie voiture plaisir comme en voit trop peu sur les routes. Mais la belle a aussi quelques inconvénients, comme un confort assez relatif sur longue distance, et une place très restreinte à bord. De même, où placer le gyrophare puisqu'il s'agit d'un cabriolet ? Hormis cela, une Elise offre un coût d'entretien réduit. Les jantes sont d'un diamètre raisonnable et que la consommation resterait supportable.

 

Aston Martin Vanquish : mission impossible

Vous ne croiserez jamais ces voitures de gendarmerie

Dans un contexte économique difficile, nos gendarmes ne seraient pas forcément très bien vus au volant d'une sulfureuse Aston Martin Vanquish de dernière génération. Cela n'aurait pas d'ailleurs une grande utilité puisque les Mégane RS remplissent parfaitement leur fonction. Et puis, il faut bien l'admettre, une imposante GT à moteur V12 et dont le tarif initial excède allègrement les 250 000 €, c'est tout sauf raisonnable.


Et vous, dans quel modèle imagineriez-vous nos gendarmes ?


Commentaires