Chronique des modèles assemblés en France

Chronique des modèles assemblés en France

Précédemment, nous nous étions intéressés aux voitures françaises avec une problématique : sont-elles réellement produites en France ? Les résultats nous avaient surpris... Cette fois, nous vous proposons de nous arrêter sur ces modèles assemblés en France... Et là encore, il y a des surprises. Le made in France attire de plus en plus de constructeurs, dont certains plutôt inattendus...


Toyota : le made in France depuis 2001

Chronique des modèles assemblés en France

Qui ne connait pas Toyota ? La célèbre marque nippone est le premier constructeur dans le monde. Et cette grande marque produit ses modèles un peu partout dans le monde et notamment en France.

C'est dans le département du Nord, près de Valenciennes, à Onnaing, que la Toyota Motor Manufacturing France s'est implantée. Cette usine géante qui accueille plus de 4 000 personnes a été inaugurée en 2001.

On y assemble tout type de modèle essence ou Diesel mais aussi les Prius et modèles HSD. Cette usine de pointe assemble près d'un million de véhicules chaque année, qui sont vendus en France ou bien dans l'Europe, et même en Turquie. > Plus d'infos sur Toyota TMMF


MPM : le petit nouveau

Chronique des modèles assemblés en France

MPM est un constructeur français qui s'est donné pour mission de produire une grande berline à un prix modique : la PS160. Cette dernière sera en effet vendue sous la barre des 13 000 €. Son design est calqué sur une voiture russe, la TagAZ Aquila tandis que le moteur essence 1.6 litre atmosphérique de 105 chevaux provient de chez Mitsubishi.

Les PS160 sont vendues en France depuis 2016. Elles sont assemblées à la main dans une usine située à Saint-Quentin-en-Yvelines. Plusieurs dizaines d'emplois ont été créés.

Les chiffres de vente demeurent encore faibles, la faute à une image encore méconnue. La tendance devrait rapidement s'inverser surtout que cette PS160 demeure très compétitive. > Plus d'infos sur MPM Motors


PGO : parfum d'antan

Chronique des modèles assemblés en France

Qui à dit qu'en France, on ne savait pas faire de voitures plaisir ? PGO est un constructeur basé à Saint-Christophe-lès-Alès, dans le Gard. Les deux fondateurs réalisent avec leur équipe des reproductions de Porsche 356 remises au goût du jour.

Les Speedster, Cévennes et Héméra ont chacune leur propre style mais rappelle l'automobile d'antan, avec un assemblage à la main et une faible production, inférieure à cent exemplaires chaque année.

Sous le capot de la Cévennes, on découvre un 4 cylindres en ligne de 184 chevaux. Sachant que le poids total est sous la tonne, les performances sont très sympathiques, une pure voiture plaisir. > Plus d'infos sur PGO


Smart : pour deux, pas pour quatre

Chronique des modèles assemblés en France

La Smart ForTwo est assemblée en France, dans la ville de Hambach, en Moselle. Si cela concerne l'intégralité des Smart à deux places, ce n'est pas le cas des versions quatre places (la ForFour) qui partage une base commune avec la Twingo (elle non plus n'est pas assemblée en France).

C'est dans un immense pôle que les minicitadines sont assemblées avec un temps moyen de 8 heures par exemplaire. Plus de 2 millions de modèles ont été produits pour le monde entier depuis 1997, sachant que 1 800 personnes y travaillent.

Si le travail est dense, les cadences à Smartville sont importantes et les salariés travaillent depuis 2016 pas moins de 39 heures par semaine, payées 37. Dommage. > Plus d'infos sur Smartville


Bugatti : site historique

 

Chronique des modèles assemblés en France

Molsheim est le siège social de Bugatti depuis 1909. La récente usine Bugatti Automobiles SAS a vu le jour en 1998. Elle accueille actuellement la production de la Chiron, nouveau modèle produit par la marque.

Là, tout est assemblé à la main et suivant les goûts des clients. Un modèle peut mettre jusqu'à une année à être réalisée et le tirage demeure très limité.

62 personnes travaillent dans cet atelier, dans la conception que la recherche de matériaux, l'assemblage ou la finition. > Plus d'infos sur Bugatti


Bollore : l'autolib, mais pas que

 

Chronique des modèles assemblés en France

La Bolloré Bluecar est une petite citadine qui n'a pas fait beaucoup parler d'elle sauf depuis la fin 2011. C'est cette année que la ville de Paris passe commande au groupe français. Elle est exclusivement électrique mais très lourde, ce qui entache ses performances.

Elle est assemblée en Italie ou en France, à l'usine située dans la ville de Ergué-Gabéric, dans le Finistère. 233 personnes travaillent à temps plein à l'assemblage de ces modèles.

D'autres projets voient régulièrement le jour, il s'agit là aussi de modèles électriques. C'est le cas par exemple de la récente Citroën e-Mehari et de bus standards destinés aux réseaux français.


Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?