10 astuces pour renégocier votre assurance auto

10 astuces pour renégocier votre assurance auto

Plus que jamais, l'assurance auto occupe une place important dans le budget des français. Pourtant, il existe des solutions pour réduire plus ou moins fortement la note finale. Après recherches, nous avons déniché pas moins de 10 astuces pour renégocier votre contrat auto. Ces 10 astuces sont simples à mettre en œuvre et peuvent même être cumulées. Et vous, ferez-vous des économies ?


Qui peut renégocier son contrat auto ?

Tout le monde ! Il ne faut donc pas s'en priver. Grâce à la loi Hamon, vous pouvez changer d'assurance gratuitement, mais à condition d'entreprendre les démarches correctement, avec lettre avec accusé de réception. Mais sans en arriver là, vous pouvez négocier votre contrat auto actuel directement avec votre assureur.

Vous pourrez lui exposer les arguments présents dans cet article. Mais surtout, c'est votre profil qui sera déterminant. Vous êtes assuré au même endroit depuis plus de 10 ans ? Vous n'avez pas eu d'accident depuis trèèèès longtemps ? Vos primes sont toujours réglées dans les temps ? Alors c'est tout bon, vous êtes dans la meilleure posture possible.

Et si ce n'est pas le cas, vous pourrez quand même entreprendre des négociations, cela ne coûte rien d'essayer. De toutes manières, il existe des astuces, présentées ici, qui vous permettront de payer moins. Prêt(e) ?


1. Changez de contrat

Vous n'aimez pas vraiment la paperasse (je vous comprends) et vous n'avez jamais fait évoluer votre contrat depuis que vous avez acheté votre Renault Mégane il y a 9 ans ? Alors il est temps de faire des économies !

Si vous êtes sur une formule tout-risque et que votre voiture a perdu de sa valeur, de par son nombre d'années, son état ou que vous ne l'aimez plus autant, alors vous pouvez passer sur une formule au tiers, voire une intermédiaire.

À la clé, de sérieuses économies qui peuvent atteindre 50%. Attention cependant à ne pas vous sous-assurer car rappelons-le, dans le cas d'une formule au tiers (ou intermédiaire), si vous êtes responsable d'un accident, les dommages de votre véhicule ne seront pas assurés. Mais ceux des victimes le seront. D'une manière générale, si votre voiture a peu de valeur, posez-vous la question.


2. Faîtes jouer la concurrence

Dans un deuxième temps, demandez des devis à d'autres assureurs. Veillez à ce que les couvertures proposées soient au moins égales, voire supérieures et présentez-les à votre assureur. De lui-même, il devrait vous proposer de s'aligner.

Si ce n'est pas le cas, faîtes-lui en la demande et il s'exécutera rapidement. N'hésitez pas à répéter l'opération à chaque fois que vous dénichez une meilleure affaire. Vous pourrez ainsi réaliser des économies.


3. Soyez réglo

C'est un principe de base : n'essayez jamais de frauder auprès de votre assureur. Le cas échéant, vous risquez gros, notamment d'importantes surprimes si ce n'est l'impossibilité de vous assurer de nouveau.

Les fraudes paraissent souvent "insipides", pourtant elles sont hors la loi. C'est notamment le cas de l'assurance en tant que second conducteur. Ne vous assurez jamais en tant que tel si vous n'êtes pas le conducteur principal. En cas d'enquête (et c'est courant), vous le paierez cher et adieu vos économies.

De même, au niveau du règlement de votre prime, n'omettez jamais de payer : c'est un motif de résiliation. Se réassurer après une résiliation est alors difficile et plus coûteux. Respectez les règles, vous serez plus à même de négocier.


4. L'assurance au kilomètre

En roulant moins, on réduit le risque d'accident, il est donc logique de payer moins cher. Si vous roulez très peu, soit moins de 5 000 kilomètres par an, vous réaliserez donc des économies en souscrivant à ce type de contrat.

Suivant les compagnies, le seuil de kilomètres faisant de vous un "petit" conducteur peut varier du simple au double. N'hésitez pas à poser la question à votre assureur. D'une manière générale, ces formules sont davantage valables, avec des économies pouvant atteindre jusqu'à 20%.


5. Payez en une seule fois

Si la prime d'assurance annuelle peut paraître élevée, on peut être tenté de procéder au prélèvement mensuel pour rendre la note plus digeste. Et bien c'est une mauvaise idée !

En effet, en payant chaque mois, une somme comprise entre 1 et 3 € vous sera ajoutée à chaque paiement. Sur l'année, le surcoût peut dépasser la trentaine d'euros.

Dans la mesure du possible, il est donc préférable de payer en une seule fois votre prime d'assurance, c'est plus rentable bien qu'assez indigeste. Mais vous serez débarrassé de cette dépense pendant une année entière.


6. Augmentez la franchise

Vous souhaitez payer moins cher chaque mois ? Une solution s'offre à vous : augmenter votre franchise. Mais ça consiste à quoi concrètement ?

La franchise, c'est la somme dont vous devrez vous acquitter dans le cas d'un accident responsable, si votre véhicule à des dommages. Cette somme, plus elle sera importante et moins vous paierez chaque mois. Mais en cas d'accident, la note sera douloureuse...

Discutez-en avec votre assureur, il définira avec vous le meilleur compromis entre réduire (un peu) les mensualités tout en vous protégeant en cas d'accident.


7. Comparez les offres

Vous souhaitez voir ce que vous propose la concurrence ? Alors n'hésitez pas. Cela vous permettra soit de renégocier votre assurance actuelle ou d'en trouver une moins chère.

Dans la plupart des cas, on trouve des tarifs plus avantageux tout en bénéficiant des mêmes garanties. Le comparateur d'assurances auto Hyperassur met juste ces différents acteurs en parallèle pour vous aider à dénicher la meilleure affaire.

Mais avant de switcher éventuellement vers un autre établissement, faîtes une résiliation en bonne et due forme, cela vous évitera bien des désagréments, comme devoir payer l'intégralité de la prime en cours ! La lettre avec accusé de réception est indispensable.


8. Prenez les devants

Plusieurs astuces existent pour faire des économies sur votre assurance auto. Par exemple, certaines compagnies proposent à leurs usagers de réaliser des stages de conduite en condition difficile. Ils permettent de voir des situations risques et parfois de vous octroyer une remise sur votre assurance.

Si vous le pouvez, faîtes dormir votre voiture dans un garage. Les économies seront bien réelles plutôt que si vous choisissez un parking public. De même, mieux vaut un seul conducteur par contrat. Les conducteurs secondaires augmentent le tarif. Si vous êtes deux et que vous avez deux véhicules : un conducteur unique pour chaque sera plus avantageux financièrement.

Enfin, plusieurs assureurs ont compris l'intérêt des dashcams. Ces caméras, très répandues en Russie notamment, permettent de filmer la route et de sauvegarder les moments dangereux. En l'échange d'un tel dispositif, certains assureurs vous feront une petite remise.


9. Réunissez vos contrats

Faîtes un devis auprès de votre assureur pour y joindre pourquoi pas votre contrat d'habitation ? Avec plusieurs contrats chez le même assureur, vous serez à même d'entamer de sérieuses négociations.

Vous pourrez alors profiter d'une remise sur votre contrat auto ainsi que sur celui de votre maison ou appartement.


10. Osez !

Dernière astuce de notre top 10 : osez démarcher votre assureur pour ouvrir les négociations. Exposez-lui vos arguments et rappelez-lui que vous êtes libre de changer d'assureur si son offre n'est pas assez compétitive.

Comme tout contrat, il est possible de le négocier, tant que vos arguments tiennent la route et que vous ne demandez pas la lune. Osez donc !

10 astuces pour renégocier votre assurance auto

Au final, renégocier le montant de son assurance auto n'est pas impossible. Il faut sortir les bons arguments et toujours faire un parallèle avec ce que propose la concurrence. N'hésitez pas à opter pour différents éléments de sécurité qui peuvent diminuer la note. Enfin, si les négociations n'aboutissent pas, peut-être devriez-vous changer d'assurance après avoir comparé d'autres enseignes.

Partager cet article

Qu'en dîtes-vous ?