Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Thomas DROUART      15 Décembre 2015       Vie pratique Informations

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

À l'usage, certaines voitures révèlent des aspects bien peu pratiques : autonomie ridicule, accès à bord complexe ou bien encore une mécanique désastreuse... Quelles sont ces voitures, y a-t-il des parades pour grapiller quelques aspects pratiques ?

Cet article n'est pas exhaustif mais comprend plusieurs modèles ayant des défauts pratiques assez dérangeants. Vous en connaissez d'autres ? Je vous invite à commenter cet article en apportant vos anecdotes ou expériences à bord de voiture pas pratiques.


La capote du Porsche Boxster Spyder

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Pour gagner du poids, le Porsche Boxster dispose d'une capote manuelle. Selon Porsche, il faut deux minutes maximum pour la mettre et l'ôter. Dans les faits, c'est souvent plus, voire beaucoup plus... En effet, la capote est logée sous le capot arrière, derrière les appuie-têtes. Il faut alors lever le capot bosselé, attraper la capote, la fixer au dessus des pare-soleils avant de la tendre dans les aérations. Un travail qui demande expérience et rigueur pour réussir du premier coup.


La tenue de route de la Reliant Robin

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Si la Reliant Robin ne séduit pas par sa ligne, ce n'est pas pour sa tenue de route non plus. Avec son unique roue avant, cet engin ne tient pas la route et la moindre bourrasque de vent ou virage pris un peu trop rapidement conduit au retournement ou à une chute. Ce n'est pas pour rien que ce modèle commercialisé de 1973 à 2002 soit souvent moqué dans la série Mister Bean et dans Top Gear. Aucun doute, elle fait partie des voitures les moins pratiques jamais produites.


La marche arrière en BMW Isetta

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Petite charmeuse des années '50, la BMW Isetta avait pourtant un défaut majeur. Outre son unique porte situé sur la face avant qui elle, est plutôt pratique, elle ne dispose tout simplement pas de marche arrière. Pour reculer, il faut donc sortir par l'unique ouverture : la porte avant et pousser. Mais imaginez que vous êtes stationné en marche avant contre un mur. Comment ferez-vous pour reculer ? C'est pour cela que les ingénieurs ont disposé un toit découvrable de série, pour les cas d'extrême nécessité.


La capote des Citroën 2CV jusqu'en 1957

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Jusqu'en 1957, les 2CV A, AZ et AZL disposaient d'une capote en toile descendant jusqu'aux feux. Inutile de préciser que son fonctionnement était manuel et que par conséquent, il fallait qu'elle puisse être mise ou ôtée rapidement. Inévitablement, de nombreux vols ont été commis, simplement en remontant la capote par l'arrière, une manœuvre simple qui donnait accès à tous les habitacles. Dès la fin de l'année 1957, Citroën a proposé une malle de coffre.


Les ampoules de la Renault Modus

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Une ampoule de phare a grillé sur votre Renault Modus et vous n'en aurez que pour une dizaine de minutes pour la remplacer ? Que nenni. Le bloc moteur de ce modèle est extrêmement compressé. Pour remplacer une simple ampoule de phare, il faudra d'abord démonter le pare-choc avant pour accéder ensuite, encore difficilement, à l'arrière du bloc optique concerné. Là encore, c'est pas vraiment pratique.


Les plastiques de la Citroën Xsara

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

La Citroën Xsara a certes plein de qualités mais elle vieillit assez mal. De nombreux plastiques dans l'habitacle, notamment les vide-poches et le couvercle de boîte à gant ont tendance à gondoler et parfois même se casser. La cause est le soleil qui fait chauffer ces plastiques définitivement trop fins. Des économies de bouts de chandelle qui ternissent le bilan de cette compacte pourtant très bon. En prime, les modèles restylés ont le chevron supérieur du logo qui a tendance à se décrocher à cause des vibrations !


Les places arrière de la TVR Cerbera

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

La TVR Cerbera est une 4-places, ou plutôt une 2+2 car celles de l'arrière sont tout simplement inutilisables pour des adultes. Au-delà de 1,40 mètres, les contorsions nuisent au confort et le voyage prend rapidement des airs de supplice. Elles sont donc à réserver à des enfants ou des personnes de petite taille. Un mauvais point pour la polyvalence pour ce modèle pourtant doté de multiples qualités, à commencer par la qualité de son intérieur full-cuir.


Le coffre de l'Audi A4 Avant

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Quand on choisit un break, c'est généralement pour satisfaire un besoin d'espace, comme un grand coffre. Avec l'Audi A4 Avant, le gain est négligeable puisque le volume de coffre du break est soit légèrement inférieur, égal ou supérieur de 10 litres à celui de la version berline. Autrement dit, le gain de place est nul. À moins bien sûr de retirer la planche arrière mais ce qui n'est pas des plus pratiques au quotidien.


Les phares de la Renault Clio 2

Voitures mal fichues : lesquelles et pourquoi ?

Chez Renault, plusieurs modèles ont des problèmes d'étanchéité au niveau des phares, qui les rendent progressivement opaques. C'est notamment le cas de la Clio II phase II. Un nettoyage doit alors être réalisé régulièrement afin de passer au contrôle technique et d'assurer une bonne visibilité. Certaines Laguna sont également impactées.


Commentaires