'07 Citroën C2 VTR by Loeb

'07 Citroën C2 VTR by Loeb

En 2003, Citroën fait le pari osé de remplacer la géniale Saxo VTS 1.6 16V par la nouvelle monture 3 portes proposée par le constructeur, la petite C2. Un châssis court et retravaillé ainsi qu'un moteur dynamique de 110 chevaux font leur apparition sur la citadine, lui donnant le nom de C2 VTR. Dès 2007, Citroën rend hommage au pilote de rallye Sébastien Loeb en dévoilant une série spéciale pour les C2 et C4 Coupé. Mais alors, est-ce que cette C2 VTR peut vraiment reprendre le flambeau laissé par la Saxo ?
 

Fiche technique
Citroën
C2 VTR by Loeb

2003 - 2008
  Dimensions3,67 x 1,66 x 1,46 mètre
  Poids1 055 kg
  Boîte de vitesseMécanique robotisée, 5 rapports
  TransmissionTraction
1.6 litre 16s
4 cylindres en ligne
110 chevaux
144 Nm
6 CV
  0 à 100 km/h10"9
  Vitesse max.190 km/h
  Consommation6,3 L / 100 km
  Prix du neuf14 100 € (2003)
'07 Citroën C2 VTR by Loeb

D'où vient la Citroën C2 ?

 

Au début des années 2000, Citroën remplace la Saxo par la désormais très populaire C3, au design ludique et tout en rondeur. Pour plaire à une clientèle plus jeune et dynamique, Citroën décide alors de créer un nouveau modèle 3 portes basé sur la mécanique de la C3 : la petite et abordable C2. Malgré une campagne de promotion négligée de la part de Citroën, la C2 connue un véritable succès auprès des français. Au choix sur la C2, sept motorisations ayant toutes des utilités différentes. Ce sont quatre moteurs essence et deux moteurs diesel qui seront proposés, tous communs à sa cousine la Peugeot 206. Deux boîtes de vitesses seront également proposées, dont une simple boîte manuelle à 5 rapports ainsi que la très controversée boîte manuelle robotisée SensoDrive. Elle arrive néanmoins à trouver ses adeptes - comme Vincent, le propriétaire de cet exemplaire, et comme moi aussi -. Quant à la C2 VTR, troisième niveau de finition, elle est disponible en trois motorisations : le 1.4 HDi 70, le 1.4i 75 et le 1.6 16V 110 du modèle ici présenté mais n'est vendue qu'avec la boîte robotisée.

'07 Citroën C2 VTR by Loeb

La digne remplaçante de la Saxo VTS ?


Même si le poids de la C2 VTR 110 est légèrement supérieur à celui de la Saxo de l'époque, l'esprit est bel et bien le même. La C2 VTR adopte le 1.6 16V de 110 chevaux bien connu chez PSA et équipant aussi - entre autre - la C3 et la Peugeot 206. Aucun doute, ce TU5JP4 a fait ses preuves et suffit amplement pour se faire plaisir sans se ruiner. En revanche, malgré une boîte relativement courte, les accélérations ne sont pas hors du commun et le moteur est moins rageur que celui de la Saxo VTS, qui adorait monter haut dans les tours. Il ne faut pas moins de dix secondes pour atteindre les 100 km/h à bord de la C2. Cela n'en reste pas moins un moteur très agréable et relativement coupleux pour sa cylindrée.

 

A l'instar de sa petite soeur la Saxo VTS, la C2 VTR adopte un look de petite bombinette avec quelques modifications esthétiques par rapport à une version de base. Sur la VTR, un nouveau bouclier plus incisif fait son apparition, et un discret becquet de toit vient sublimer la ligne de cette dernière - ici remplacé par un aileron Pilot -.

'07 Citroën C2 VTR by Loeb

Un châssis aux petits oignons


N'ayant pas l'habitude de conduire de si petites autos, la première chose qui frappe après quelques tours de roues seulement c'est la longueur réduite du châssis. Avec un empattement de seulement 2 315 mm, on a l'impression d'être aux commandes d'un kart au comportement très sain et ô combien rafraichissant ! La direction à assistance variable électrique est douce, précise et rassure le conducteur. Les freins sont quant à eux très efficaces et freinent très fort d'un coup, il faut apprendre à dompter la course de la pédale ! Si l'avant de l'auto se montre incisif et très accrocheur, le train arrière de l'auto - ici remplacé par celui de la VTS - ne bouge pas non plus et il semblerait que l'auto soit montée sur des rails.
Seule ombre au tableau, l'impossibilité de choisir entre cette boîte robotisée et une boîte manuelle classique qui ne sera disponible que sur la VTS et son 1.6 16V poussé à 125 chevaux.

'07 Citroën C2 VTR by Loeb

Une édition limitée à 750 exemplaires pour la France

 

En 2007, Citroën rend hommage au pilote de rallye Sébastien Loeb en créant cette série spéciale baptisée en son nom. Elle permet aux C2 VTR et VTS d'adopter un look encore plus sportif et exclusif. Il était possible de la commander en noir Onyx ou comme ici, en rouge Aden.

 

Pour accompagner ces deux teintes, Citroën propose, au choix, des coques de rétroviseurs gris Aluminium ou rouge Aden ainsi que des jantes Suzuka ou Guépard de 16 pouces. Des stickers à l'effigie du pilote font leur apparition tout autour du véhicule, avec un adhésif de numérotation sur la porte conducteur uniquement. En ce qui concerne l'habitacle, les changements sont mineurs, mais efficaces. Les cerclages d'aérateurs sont chromés, et les pommeaux et pédalier passent en aluminium. De simples détails certes, mais qui font toute la différence avec les C2 classiques.

Chaque exemplaire étant numéroté, celui de Vincent porte le numéro 660 sur la portière conducteurChaque exemplaire étant numéroté, celui de Vincent porte le numéro 660 sur la portière conducteur

Chaque exemplaire étant numéroté, celui de Vincent porte le numéro 660 sur la portière conducteur

Un exemplaire unique

 

Si cette C2 est déjà peu courante grâce à cette livrée signée Sébastien Loeb, Vincent, son propriétaire, l'a modifiée pour convenir encore plus à ses goûts. Au programme : une sonorité complètement modifiée par le remplacement de la boîte à air d'origine par un kit d'admission dynamique signé Simota et un silencieux arrière en inox sur mesure réalisé par Pro Inox, à Lyon. Achetée pour une somme modique après que la belle ai subit un accident, Vincent l'a entièrement restaurée à un état proche du neuf. Son comportement est plus incisif que jamais grâce à un train arrière de VTS et à des pneus relativement larges de 215/40 ZR17. Malgré une désactivation permanente de l'ESP, il est très difficile de prendre la C2 en défaut. Son comportement est sain et privilégie l'efficacité à un comportement joueur, à l'inverse de sa cousine la 206.

 

Cet exemplaire possède également une cartographie hybride qui lui permet de rouler à l'essence ou à l'éthanol. Et pour ce modèle, c'est SP98 ou E85, rien d'autre ! Un plein d'éthanol dans son petit réservoir de 41L ne lui coutera que 30€ à Lyon - les prix variant énormément en fonction des villes - et apportera une légère hausse de performances par rapport à de l'essence classique. Saul bémol auquel il faut penser lorsque l'on roule à l'E85, la consommation. Annoncée à 6,3L/100 km, la C2 VTR ici présentée sera plus proche des 10L en roulant calmement.

Chaussée de grandes jantes TSW R System en 17 pouces, la C2 a fière allure et reste collée à l'asphalte en toute circonstanceChaussée de grandes jantes TSW R System en 17 pouces, la C2 a fière allure et reste collée à l'asphalte en toute circonstance

Chaussée de grandes jantes TSW R System en 17 pouces, la C2 a fière allure et reste collée à l'asphalte en toute circonstance

Et question habitabilité ?

 

Avec à peine une dizaine de centimètres de plus qu'une Fiat 500, il ne faut pas s'attendre à des miracles en terme d'habitabilité. Cependant, la petite citadine se débrouille plutôt bien en la matière et quatre adultes pourront - péniblement - prendre place à bord à la condition de subir quelques douleurs aux genoux pour les passagers qui iront à l'arrière. Les deux passagers qui auront la chance de pouvoir s'installer à l'avant de l'auto bénéficieront quant à eux d'une belle place aussi bien pour les jambes que pour la tête. La position de conduite est excellente puisqu'elle est entièrement réglable et permet un positionnement parfait du volant.

 

Petit plus pour la C2 que ses concurrentes ne proposaient pas : le hayon qui s'ouvre en deux parties  permet de s'asseoir et propose même un rangement supplémentaire pour quelques affaires en tout genre. Question équipement, on ne manque de rien à bord de cette C2 : climatisation automatique, vitres électriques et une radio CD. Le minimum vital en soit.

'07 Citroën C2 VTR by Loeb

En ce qui concerne les modifications intérieures, elles sont très simples. Le volant d'origine a été remplacé au profit d'un volant tulipé en cuir retourné, très agréable à manier. Seul hic, le tulipage est tel que les palettes ne sont plus accessibles lorsque l'on a les mains sur le volant, bravo Vincent (lol).

 

La tableau de bord est quant à lui directement repris de la Citroën C3 mais correspond plus à la philosophie de la C2 VTR. En effet, l'affichage numérique n'est pas sans rappeler celui utilisé dans les voitures de rallye.

Fait amusant : une LED s'allume en orange pour vous indiquer qu'il faut bientôt passer le rapport supérieur et s'éclaire en rouge juste avant le rupteur

Fait amusant : une LED s'allume en orange pour vous indiquer qu'il faut bientôt passer le rapport supérieur et s'éclaire en rouge juste avant le rupteur

Faut-il acheter une Citroën C2 VTR by Loeb ?

Même si on ne peut pas considérer la C2 VTR by Loeb comme une sportive à proprement parler, c'est en tout cas une vraie voiture plaisir. Aujourd'hui facilement trouvable en occasion à des sommes très faibles, la C2 VTR (voir même VTS) confère des performances honorables sans pour autant dépenser sans compter. Le moteur, un classique TU de chez PSA, est très facile à entretenir et à
améliorer, puisqu'il existe bon nombre de pièces performantes pour ce type de moteurs. En somme, une bonne voiture plaisir facilement utilisable au quotidien. Du tout bon pour cette citadine !
 

3 arguments3 contre-arguments
Châssis en or
Bouille indémodable
Boîte SensoDrive souple
Consommation élevée
Châssis raide au quotidien
Pas de boîte manuelle

Référence article : AB56 • Version 3.2

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?