L'impunissable vol à la doublette

Thomas DROUART      8 Octobre 2015       Vie pratique Législation

L'impunissable vol à la doublette

Lorsqu'il s'agit de voler une voiture ou une identité, les malfrats ne manquent pas d'ingéniosité. Nous vous parlerons ici de la méthode la plus répandue, tristement. Plus de 40 % d'augmentation du vol à la doublette entre 2009 et 2010. Difficilement détectable, nous verrons comment s'en prémunir et comment agir si on se trouve victime d'une doublette.

Nous allons vous présenter le déroulement d'un vol à la doublette. Ainsi, nous verrons quelles étapes peuvent indiquer que notre véhicule est victime est doublette. Mais d'ailleurs, c'est quoi un vol à la doublette ?


Le vol à la doublette, c'est quoi ?

Le vol à la doublette consiste à apposer les plaques d'une voiture sur une autre. Cela dans un but simple : commettre une ou plusieurs infractions. Dans ce cas, ce n'est pas le malfrat qui reçoit l'amende, mais bien le propriétaire du véhicule qui s'est fait usurper ses plaques d'immatriculations. Un dispositif compliqué à détecter où prouver sa bonne foi n'est pas toujours possible, malheureusement.


Comment les voleurs procèdent-ils ?

L'impunissable vol à la doublette
L'impunissable vol à la doublette
L'impunissable vol à la doublette
L'impunissable vol à la doublette
L'impunissable vol à la doublette

Vous l'aurez compris, la démarche n'est pas spécialement compliquée et ne demande pas énormément de temps. Une fois les plaques usurpées et les documents administratifs falsifiés, il devient très difficile de déceler la supercherie. C'est pour cela que le phénomène continue de prendre de l'ampleur.


Les risques

L'impunissable vol à la doublette

La personne qui a eu ses plaques d'immatriculation usurpées se trouve maintenant dans un cas de figure complexe. Le malfrat risque de commettre de nombreuses infractions et à chaque fois, ce sera l'honnête citoyen la victime et qui devra assumer les erreurs de l'autre. Il y a heureusement moyen de contester. C'est pour cela qu'en cas de procès verbal pour excès de vitesse par exemple, mieux vaut demander la photo pour se disculper et porter plainte au plus vite afin d'intercepter l'indiividu. Mais les cas de figure peuvent être pire, dans le cas d'un braquage par exemple, qui risque fortement d'amener la police chez vous de bon matin...


Les moyens de prévention

Ils ne sont malheureusement pas nombreux ! Depuis 2013, le Gouvernement impose aux gendarmes et policiers de noter la plaque d'immatriculation mais aussi la marque et le modèle du véhicule en infraction. Mais ce n'est pas suffisamment, la plupart des malfrats copient la plaque d'un véhicule identique au leur.

Lorsque vous mettez une photo de votre véhicule en ligne, masquez sa plaque d'immatriculation. C'est très important car les malfrats utilisent principalement ce moyen pour trouver le véhicule victime.

Les centres autos et sites de vente en ligne de plaque d'immatriculation sont normalement tenus de demander aux clients de leur présenter un justificatif. Ce n'est pas toujours le cas, laissant aux malfrats l'opportunité d'éditer leurs plaques d'immatriculation en toute quiétude.

Avec un véhicule original, vous réduisez le risque que votre plaque d'immatriculation soit copiée. Par exemple, il est beaucoup plus simple de trouver une Clio 4 grise dans la rue plutôt qu'une Chevrolet Aveo bleue. Il en est de même pour le malfrat.

Au final, il n'y pas de réelles mesures pour enrayer le phénomène. Prouver sa bonne foi peut suffir à se disculper mais la procédure peut-être longue.


Commentaires