On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

Nous sommes en 1992, date à laquelle McLaren Cars présente sa première création, la McLaren F1. Cette auto a été créée dans le seul but d'être "la meilleure voiture de série jamais construite, ou susceptible d'être construite". Autant dire que les ingénieurs de l'époque n'étaient pas là pour faire de la figuration, surtout lorsque l'on sait que le projet était dirigé par Gordon Murray en personne, ingénieur issu du milieu de la Formule 1. C'est - grossièrement - ainsi que je me suis retrouvé à Bordeaux sur un coup de tête, pour assister à l'une des concentrations les plus exaltantes de ma vie.

Augustin, notre jeune pilote suivant péniblement une douce P1. Encore merci à lui !

Augustin, notre jeune pilote suivant péniblement une douce P1. Encore merci à lui !

Je suis navré, mais j'ai envie de raconter un peu ma vie, alors libre à vous de sauter ce paragraphe, y'a pas de problème. Tout a commencé par un appel téléphonique reçu le soir du 29 mai 2017.

"McLaren organise un méga road-trip à Bordeaux avec tous les modèles de production, on y va ?"

Le lendemain, à midi, nous étions en route à bord d'une modeste Mazda 2 pour plus de 500 kilomètres au départ de Lyon, sans réellement savoir dans quoi on se lançait, et sans aucune certitude de tomber sur le dit convoi. Après un long trajet d'autoroute éreintant, nous arrivons finalement à bon port. L'hôtel "Les sources de Caudalie", non loin de la ville de Bordeaux, accueillait l'évènement très privé organisé par le McLaren F1 Owners Club.

Nous nous sommes garés à l'entrée du parking, avons fait quelques pas et là, surprise. Deux McLaren F1 gentiment alignées devant l'entrée principale de l'hôtel. La première n'est autre que celle qui participa aux 24 Heures du Mans en 1996 pour terminer à la cinquième place du classement général et la seconde, disposée au fond est le dernier châssis produit (n° 075). Autrement dit, une bonne mise en bouche de ce qui nous attend pour les trois prochains jours (non on a pas fait dans la demi-mesure).

McLaren F1 GTR Gulf Racing #34 - GT1 - Raphanel / Owen-Jones / Brabham

McLaren F1 GTR Gulf Racing #34 - GT1 - Raphanel / Owen-Jones / Brabham

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

Quelques dizaines de mètres plus loin étaient disposées deux autres autos, une splendide McLaren F1 grise venue tout droit du Gibraltar ainsi qu'une F1 GTR Long Tail ayant également participé aux 24 Heures du Mans, mais cette fois-ci durant l'année 1997. En revanche, cette dernière a déclaré forfait à cause d'un incendie, ce qui ne l'a pas pour autant empêchée d'être présente en pleine forme à Bordeaux cette année !

C'est pas moins d'une quarantaine de propriétaires qui ont fait le déplacement depuis le monde entier avec leur(s) auto(s) pour fêter comme il se devait cet anniversaire si particulier, celui des 25 ans de la McLaren F1.

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

The McLaren F1 25TH Anniversary Tour

Peut-être devrais-je effectivement commencer par là... Du 29 mai au 2 juin, les propriétaires de McLaren en tout genre et membres du club F1 étaient conviés à participer à un road-trip un peu spécial axé autour de la découverte de la région de Bordeaux et de son vin mondialement reconnu. Nous les avons donc suivis pendant trois jours, sur des routes à couper le souffle et au détour de quelques uns des domaines viticoles les plus prestigieux de la région bordelaise.

Le constructeur britannique mettait également à disposition quelques modèles presse pour permettre aux acheteurs et/ou futurs acheteurs de découvrir la nouvelle gamme actuellement en vigueur. Ils ont donc eu le privilège de prendre les commandes de quelques 720S (pas encore commercialisées), mais aussi de quelques 570S et GT, qui ne m'ont pas laissé indifférent.

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

Où allons-nous ?

Le problème - parce qu'il en faut bien un - était que nous n'avions absolument aucune espèce d'idée de l'endroit où étaient censées se rendre les autos le lendemain, et personne n'était vraiment autorisé à nous le communiquer. Après quelques questions posées à gauche et à droite, nous avions une petite idée, mais rien de très concret sur leur route précise. Mais nous voulions impérativement la connaître afin de pouvoir se placer dans un bel endroit avant même que les autos partent de l'hôtel afin de réaliser les clichés les plus travaillés possible.

C'est alors qu'au détour d'un parking, nous découvrons l'auto officielle affrétée par McLaren pour l'équipe en charge de l'impressionnant drône. Sur son tableau de bord, ouvert à la page du lendemain, une carte sur laquelle était tracée la route précise du convoi. Un coup de chance inespéré...

"Ah oui" est le seul son sorti de ma bouche devant ce line-up

"Ah oui" est le seul son sorti de ma bouche devant ce line-up

Je n'ai pas eu la décence d'esprit de compter le nombre de chaque modèle présent, mais comme vous pouvez le constater par vous même, c'est assez affolant. Rien que sur cette photo, il y a 10 McLaren P1, dont une GTR rose fluo et deux LM cachées tout au fond...

Et bien évidement, que des configurations de très bon goût

Et bien évidement, que des configurations de très bon goût

Bien que l'évènement soit considéré comme très privé, quelques badauds se retrouvèrent par hasard au milieu de ce parking, sous l'oeil méfiant des vigiles. Je dois avouer que nous nous sommes fait exclure quelques fois, mais il nous en faut plus pour nous dissuader de nous approcher de telles merveilles. C'est une chance plus qu'unique qui s'était offerte à nous ce soir là. L'immense parking, rien que pour nous.

Bien sûr, un tel rassemblement de McLaren, ça fait du bruit. Impossible pour les passionnés du coin de ne pas faire le déplacement pour se rincer l'oeil, à l'image de cette petite famille, arrivée dans cette splendide 991 Turbo S bleue Miami.

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

Rolls-Royce Sweptail

Oui, je sais qu'elle a été présentée à Villa d'Este seulement deux jours auparavant, mais cela n'a vraisemblablement pas empêché son propriétaire de prendre la route avec. Malheureusement, elle n'a pas bougé de toute la semaine, le propriétaire étant trop occupé à chouchouter sa McLaren F1.

Si vous n'avez jamais entendu parler de cette Rolls, il s'agit tout simplement d'un modèle unique qui aura pris pas moins de quatre ans à être développé. Au passage, elle est aussi la voiture neuve de série la plus chère du monde, avec 11,4 millions d'euro. Ceci dit, c'était loin d'être l'auto la plus chère du rassemblement...

On a suivi le Road-Trip McLaren pour les 25 ans de la F1 : Partie 1/3

La soirée fut plus mouvementée pour nous, car suite à une erreur de réservation, nous avions bien un hôtel, mais pour deux semaines plus tard. Après quelques explications avec la réception de ce dernier, nous nous retrouvâmes sans toit pour la nuit, avec pour seule solution que de contacter TOUS les hôtels bordelais, TOUS complets.

Après de longues heures de recherches, nous trouvons finalement un hôtel (médiocre beurk caca) pour la nuit. Une fois arrivés dans la chambre, je suis tombé comme une enclume. Quelques heures plus tard, au milieu de la nuit, je fus réveillé par mes camarades qui avaient planifié notre parcours pour la journée qui suivait. Nous étions donc prêts à avaler les kilomètres pour rejoindre le coin photo parfait. "Ca va être méga lourd" et effectivement, ce fut méga lourd.

McLaren F1 GTR Gulf Team Davidoff #40 - GT1 - Nielsen/ Bscher / Goodwin

McLaren F1 GTR Gulf Team Davidoff #40 - GT1 - Nielsen/ Bscher / Goodwin

Ce sera tout pour cette première journée, mais ne vous en faites pas. Le debrief de la seconde journée arrive très bientôt, avec d'autres photos, mais aussi d'autres modèles...

Partager cet article

Repost 0

Qu'en dîtes-vous ?