AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Thomas DROUART      10 Novembre 2015       BMW Alpina V8 Allemandes Années '00

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Constructeur automobile à part entière, Alpina utilise des bases BMW pour ses productions. La B5 que nous avons sous les yeux dispose d'une mécanique de 550i. Avec son V8 et ses multiples optimisations, a-t-elle les arguments pour lutter face à la redoutable M5 à moteur V10 ? La réponse dans notre test.

 

Fiche technique
 Modèle Alpina B5
 Moteur 4.4 V8 500 chevaux
 Dimensions 4,84 x 1,85 x 1,47 mètre
 Masse 1 720 kg
 Commercialisation 2005 - 2007          425 exemplaires
 Côte moyenne 22 000 €
 0 à 100 km/h 4"6
 Vitesse max 314 km/h
 Consommation 12,3 l/100 km
 Date et lieu 13 juin 2015, Le Mans
AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Alpina. Demandez à un passant dans la rue de vous énoncer la liste des constructeurs automobiles qu'il connait. La probabilité qu'il vous cite Alpina est moindre. Alpina Burkard Bovensiepen GmbH & Co. KG (ou juste Alpina pour les intimes) est en effet un cas à part dans le monde de l'automobile. Lors de la création de la marque en 1965, il s'agissait d'un préparateur qui s'était spécialisé dans des compétitions de voitures de tourisme. Sa notoriété a connu une belle croissance, s'imposant comme le premier préparateur d'Europe dès les années '70. Mais très vite, la marque s'est attelée à la modification de véhicules BMW, les utilisant comme base et y apportant de nombreuses pièces pour améliorer les performances, le confort et les équipements. Travaillant en collaboration avec BMW, Alpina qui est aussi producteur de vins, acquiert le staut de constructeur automobile à part entière en 1983. Une belle ascension et une entreprise à taille humaine qui mériterait d'être plus connue.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Une B5 sobre et élégante. La B5 est apparue pour la première fois en 1974, basée sur la BMW Série 5 (E12) 525i. Après une longue absence, elle revient en 2005 basée sur la génération E60 de la BMW Série 5, alors en production. Cette fois encore, Alpina ne laisse rien au hasard et part de la version 550i à moteur V8. Hormis la M5 à moteur V10, il s'agit de la plus puissante motorisation au catalogue. L'Alpina B5 est présentée au salon de Genève de 2005, affichant une ligne proche de la Série 5 dont elle dérive mais toutefois de nouveaux pare-chocs, plus aérés, de possibles bandes latérales et de généreuses jantes en 19 pouces qui dissimulent tant bien que mal d'imposants disques de frein. Le style est élégant, raffiné et plus subtil que la M5. Inévitablement, la comparaison a été faîte et les résultats, que nous verrons tout à l'heure, n'ont rien de vraiment surprenant.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Performante. Le profil de la BMW Série 5 est largement perceptible sur cette Alpina B5. Il faut donc soulever le capot pour comprendre le travail opéré. Le V8 de cylindrée 4,4 litres passe ainsi de 367 à 500 chevaux en utilisant un compresseur rotatif, alchimie entre le compresseur et le turbo qui offre des accélérations conséquences et un couple qui passe de 450 à 700 Nm, tout en restant une stricte propulsion. Le tout est animé par une boîte de vitesse automatique à six rapports. Disponible en berline (E60) ou en break (E61), l'Alpina B5 a fait l'objet d'études approfondies dans le but d'améliorer son comportement et rivaliser avec la BMW M5 et autres Mercedes AMG ou Audi RS. Les trains roulants ont aussi été adaptés en conséquence, de même que les freins. Le 0 à 100 km/h est avalé en 4,6 secondes et la vitesse de pointe atteint les 310 km/h. Difficile dans ces conditions d'esquiver la confrontation avec la M5.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Croqueuse de sportives. En comparant les Alpina B5 et BMW M5, on obtient des rapports assez similaires, bien que la première dispose d'un V8 et la seconde d'un V10 issu de la Formule 1, avec 500 et 507 chevaux. Les performances sont assez similaires mais légèrement supérieure pour la M5. Il n'y a qu'en reprise et principalement sur le quatrième rapport que la B5 parvient à rattraper le très faible écart. Mais une Alpina ne s'apprécie pas que pour ses performances. L'intérieur a été revisité avec l'emploi de sièges sports en cuir de haute qualité, de nouvelles instrumentations éclairées en bleu, des tapis de sol et seuils de portes mieux ajustés et l'emploi d'un bois de luxe sur le tableau de bord. Un intérieur encore plus raffiné qui frise l'excellence. Quant au prix de l'ensemble, il était de 95 000 € neuf, soit 1 000 € de plus qu'une M5, certes plus puissante, plus agressive esthétiquement mais nettement plus répandue aussi et moins assemblée.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Discrète et efficace. L'arrière est relativement sobre et ne se différencie d'une BMW Série 5 que par ses sigles et sa lèvre de spoiler arrière. Contrairement à de nombreux autres modèles Alpina, la B5 conserve les logos BMW. Pour 2007, la B5 profite du restylage de la Série 5 pour gagner de nouveaux phares et feux arrière. Ces derniers ne se différenciant que par leur signature lumineuse. La B5S, sortie en 2007 améliore la donne, offre de nouvelles teintes et augmente sa puissance à 530 chevaux, de quoi battre la M5 cette fois. La commercialisation des Alpina B5 fut assez confidentielle puisque seules 425 berlines ont été produites de 2005 à 2007, permettant de maintenir une côte assez haute tout en ayant une voiture plus discrète qu'une M5.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07

Rare. L'Alpina B5 s'adresse à un public de connaisseur. Elle fait partie de ces modèles restés dans l'ombre qui ne déméritent pas. Moins tape-à-l'œil qu'une BMW M5, elle est aussi nettement plus fiable et affiche un compromis à faire palir les concurrentes. En France, elles sont extrêmement rares et sont affichées à des prix plus élevés que les M5. Préparées avec soin, elles sont parfaitement homologuées mais difficilement trouvables. On pourrait reprocher le poids élevé de l'ensemble, avec près de 1,8 tonnes sur la balance mais ce serait oublier la philosophie d'Alpina : cette B5 n'est pas faîte pour le circuit ; c'est une berline (très) dynamique qui veut offrir le meilleur compromis possible entre confort et sportivité.

AE26 • Alpina B5 (E60) '07
Faut-il acheter une Alpina B5 (E60) ?

L'achat d'une Alpina B5 est rationnel dans le sens où il conjugue le luxe d'une routière aux performances d'un modèle sportif. Un mélange savoureux et très rare puisque tiré à seulement 425 exemplaires en trois petites années. Néanmoins, l'entretien n'est pas plus onéreux qu'une Série 5 car il peut s'effectuer chez BMW directement. Le plus grand dilemme à se poser quand on désire acquérir une Alpina, c'est : vais-je avoir la patience d'en trouver une ou vais-je m'orienter sur un modèle concurrent ?
 

3 arguments
3 contre-arguments
Exclusivité
Intérieur de très haute qualité
Performances
Poids élevé
Très rare
Cote haute


Référence article : AE26 • Version 3.1


Commentaires