AD53 • Audi TTS (8J) '08

Thomas DROUART      20 Février 2015       Audi 4 cylindres Allemandes Années '00

AD53 • Audi TTS (8J) '08

La seconde génération d'Audi TT élargit sa gamme vers le bas... et vers le haut ! Et entre la sage TT et la sulfureuse TT-RS, il y a le TTS. Ce bon compromis qui unit le meilleur des deux mondes sur le papier. Mais qu'en est-il en réalité ? Le 4-cylindres de 272 chveaux tient-il ses promesses ?

 

Fiche technique
 Modèle Audi TTS
 Moteur 2.0 4 cylindres en ligne 272 chevaux
 Dimensions 4,20 x 1,84 x 1,34 mètre
 Masse 1 395 kg
 Commercialisation 2008 - 2014
 Côte moyenne 25 000 €
 0 à 100 km/h 5"4
 Vitesse max 251 km/h
 Consommation 8,1 l/100 km
 Date et lieu 9 février 2015, Le Mans
AD53 • Audi TTS (8J) '08

Sorti en 1998, l'Audi TT est un exercice de style particulièrement réussi qui a plu rapidement. Disposant de mécanique essence plaisantes, ce coupé deux-places parvient à créer un nouveau segment et à se détacher de la concurrence. La gamme est coiffée par une version V6 de 250 chevaux. La deuxième mouture apparaît en 2006. Elle affine ses lignes et gagne en agressivité. Mais l'esprit originel est là. Et malgré que la concurrence naissante pointe le bout de sa calandre, les ingénieurs Audi font le choix d'élargir la gamme. Par le bas, avec une version diesel qui connaîtra un succès particulier en France et par le haut avec de nouveau une version V6. Puis une version TTS, sur base du 2.0 TFSI aidé d'un turbo, puis enfin du TT-RS, la cerise sur le gâteau.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

Face à des modèles de plus en plus efficaces (on pense notamment au BMW Z4M, à la Lotus Europa ou encore le Porsche Cayman), il devenait indispensable au TT de sauter une catégorie pour toucher une clientèle plus large. Un modèle qui ait une identité propre, un moteur efficace et une plastique aguicheuse. La réponse s'appelle TTS. Ce "S" qui permet de regrouper tous les modèles sportifs de la firme aux anneaux. Dotée d'une nouvelle technologie (Audi Space Frame), le TTS ne se prive pas et arbore le 2.0 TFSI. De 200 chevaux, la suralimentation permet d'atteindre les 272 chevaux. La boîte de vitesse est manuelle de série mais la séquentielle S-Tronic peut-être choisie en option, comme sur ce modèle.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

Le TTS reçoit une panoplie complète destinée à lui faire gagner en agressivité. Cela commence par des teintes exclusives, comme ce Orange Magma qui ne passe pas inaperçu. Le pare-choc avant arbore un pare-choc massif entouré de copieuses prises d'air, donnant une impression de puissance. Les bas de caisse sont aussi revus afin de donner l'illusion d'être collé au sol. Ce kit carrosserie sera proposé ultérieusement sur les TT "classiques" dans le kit carrosserie S Line.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

Les jantes sont de série en 18 pouces. Une monte importante mais qui correspond à la philosophie donnée à ce coupé décalé. Plusieurs modèles de jantes sont proposés, dont un à cinq doubles branches et plus particulièrement celui ici illustré. Ce sont des jantes issues de l'Audi RS4 (B7) de 2006 en finition anthracite. Un modèle qui permet d'admirer les imposants disques de frein. La tenue de route est bonne. Le TFSI est plus léger que le V6 monté dans les TT "classiques". Malgré la transmission Quattro, l'usage important d'aluminium permet de maintenir un poids total inférieur à 1,4 tonnes. Le TTS témoigne ainsi d'une belle agilité.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

Le TTS, c'est l'exacerbation du TT. Sportive du dimanche, elle n'est pas le modèle le plus efficace, ni le plus radical. Elle offre en revanche la possibilité d'avoir des frissons, des sensations qu'un TT classique ne pourrait rendre. En outre, son esthétique revue en fait un modèle à part entière au sein de la gamme. Et face aux concurrentes, il n'en fallait pas moins. Comme bon nombre d'Audi, elle ne souffre pas de soucis majeur. Elle est une voiture plaisir pour les yeux et pour les oreilles. Les amateurs de sportivité s'orienteront vers le TT-RS, plus affûté et dynamique... Mais qui n'offre pas la polyvalence de cette version S.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

Le TTS permet à Audi de relier injection directe et turbocompresseur, deux éléments chers à la marque. Primé trois fois, le 4-cylindres déjà implanté dans bon nombre de modèles aux anneaux et Volkswagen, n'a plus à faire ses preuves. Avec plusieurs composants revus, il délivre 272 chevaux avec un couple maximal de 350 Nm, de quoi expédier le 0 à 100 km/h en 5,4 secondes et d'afficher 250 km/h en vitesse de pointe. À l'arrière, on découvre un aileron escamotable qui se déploit à partir de 120 km/h pour augmenter l'appui. En plus, il affine parfaitement bien la sillhouette sensuelle du TT. On regretterait presque qu'il ne soit pas fixe, comme il l'a été pour la version RS.

AD53 • Audi TTS (8J) '08

À l'arrière, on découvre également quatre sorties d'échappement, avec un couple de chaque côté, séparées par un diffuseur gris clair du plus bel effet. Il n'en fallait pas moins pour parfaire et finir la ligne de ce TT sportif. Commercialisé dès 2008 à partir de 48 350 €, il était plus compétitif que le Porsche Boxster ou encore la Lotus Europa. La version RS, sortie l'année suivante pour près de 60 000 € a tout aussi convaincu bien qu'étant plus onéreuse. Le S est ainsi un bon compromis qui tient la côte. Il fait partie de ces modèles coup de cœur, que l'on adore ou que l'on déteste, mais qui ne laissent jamais indifférent.

AD53 • Audi TTS (8J) '08
Faut-il acheter un Audi TTS ?

La carrière du TTS s'est éteinte en 2014 à l'arrivée du TT de troisième génération. La deuxième, quant à elle, présente tous les arguments pour convaincre. Son moteur est éprouvé et fiable. Il délivre de bonnes sensations mais sans jamais brusquer. Pas trop énergivore, il s'affiche comme un compromis intéressant entre passion et raison. Pour une utilisation sur circuit, mieux vaut toutefois s'orienter vers le TT-RS et son 5-cylindres ; c'est son terrain de prédilection ! Pour tous les autres, le TTS est un choix qu'on ne regrette pas. En occasion, il faudra compter 20 000 € pour un exemplaire sain et 25 000 € minimum pour un modèle correctement optionné.
 

3 arguments
3 contre-arguments
Esthétique
Efficacité
Tarifs corrects
Performances justes sur circuit
Poids élevé
Cher en occasion si bien optionné


Référence article : AD53 • Version 3.1


Commentaires