AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

Thomas DROUART      19 Mai 2015       Audi V8 Allemandes Années '00

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

Depuis 2007, l'Audi A5 s'est imposée dans le secteur des grands coupés. Pour ne pas détonner dans la gamme, elle hérite dès le départ d'une version sportive, la S5. Cette dernière arbore le V8 atmosphérique de la S4, ce qui est convenons-en, plutôt bon signe ! Mais alors, l'Audi S5 coupé est-elle pour autant une vraie sportive ou en a-t-elle juste l'apanage ?

 

Fiche technique
 Modèle Audi S5
 Moteur 4.2 V8 354 chevaux
 Dimensions 4,63 x 1,85 x 1,37 mètre
 Masse 1 735 kg
 Commercialisation 2007 - 2010
 Côte moyenne 28 000 €
 0 à 100 km/h 5"4
 Vitesse max 250 km/h
 Consommation 12,5 l/100 km
 Date et lieu 15 avril 2015, Le Mans
AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

Le XXème siècle est particulièrement prospère pour Audi. La marque est clairement à la mode est les nouveautés agrandissent la gamme. Le modèle A5 est présenté à Genève en même temps que la S5. Il faut dire que le second modèle découle du premier. Quand l'Audi A5 propose un grand coupé orienté confort avec des motorisations 4 ou 6 cylindres, essence ou diesel, la S5 joue la carte de la sportivité en dégainant un V8 emprunté à l'Audi S4. La S5, c'est d'abord un exercice de style audacieux pour la marque d'Ingolstadt qui doit composer avec une concurrence affutée et une image des modèles allemands de plus en plus élitiste et aboutie. Elle doit également s'ouvrir à une nouvelle clientèle, habituée aux modèles allemands porteurs d'hélice ou d'étoile.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

C'est désormais une habitude chez Audi, presque un rituel : les modèles "classiques" sont déclinés dans une première version S, sportive mais pas radicale puis d'une seconde, qui elle, est radicale et peut s'aventurer sans soucis sur circuit. Notre sportive en costard reçoit quelques éléments stylistiques qui lui sont propres pour marquer sa différence avec la standarde A5. Le designer en charge du projet, Walter Da'Silva, considère la S5 comme son plus beau projet. Et on le comprend, la S5 joue la carte de l'élégance tout en glissant subtilement des signes de performances. Cela commence dès la calandre Single frame, à nid d'abeille, en gris anodisé qui reçoit le logo S.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

La ligne générale de la S5 est épurée. Les pare-chocs sont plus marqués et on retrouve à l'avant des grilles d'air plus importantes. On notera aussi les rétroviseurs gris anodisé et des jantes de série en 18 pouces, auxquelles le propriétaire de cet exemplaire a préféré le 19 pouces. Aérodynamique, la S5 a préféré une certaine discrétion et mise sur le confort. Avec près de 1,75 tonnes sur la balance, on découvre un tempérament plus GT que sportive. Hormis les feux au xénon et ses bandes led, on notera un équipement très riche de série mais qui laisse des possibilités de personnalisation, comme les bandeaux intérieurs en bois, acier, aluminium ou carbone. Mais aussi aux sièges semi-baquets qui peuvent être préférés gratuitement aux sièges sport classiques. Le démarrage sans clé est aussi de série, il ne lui manque donc (presque) rien.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

Sur les ailes, on découvre la motorisation sous le capot de la S5. Deux moteurs bien différents y ont effectivement pris place successivement. De 2007 à 2009, les S5 coupé n'ont reçu que le V8 atmosphérique de 354 chevaux. À la sortie de la S5 cabriolet, c'est un V6 suralimenté de 333 chevaux qui a assuré la relève. Moins puissant mais moins lourd et moins polluant, il semble revêtir toutes les qualités attendues sous le capot de la S5. Pour notre exemplaire de 2009, c'est ainsi le V8 qui officie. Fort d'une cylindrée de 4,2 litres, il offre le 0 à 100 km/h en 5,4 secondes et une vitesse de pointe bridée, comme bien souvent, à 250 km/h. Un V8 atmosphérique, quel doux rêve ! Jusqu'à 7 000 tr/m, le vaillant V8 s'élance dans une sonorité flatteuse. La répartition des masses (45-55%) autorise à la S5 une bonne agilité, malgré un poids conséquent.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

Les puristes apprécieront d'autant plus l'unique boîte de vitesse proposée : la boîte mécanique à 6 rapports. Combinée au V8 atmosphérique, ce couple se raréfie dangereusement de nos jours. Le chassis tout neuf de l'A5 est ainsi repris. La modernité de sa conception se ressent nettement. Le comportement est agréable, la montée en puissance sécurisante. Le train avant a été particulièrement travaillé grâce à l'emploi de triangles superposés. Le système Quattro est également de la partie de série, offrant un grip impressionnant mais gommant aussi les sensations à l'accélération, le "coup de pied au cul" n'est pas si intense qu'espéré. On comprend alors mieux la philosophie de la S5, qui sans surprise, s'apparente davantage à une GT plutôt qu'à une sportive. Les ingrédients sont là, mais l'équipement dangereusement aseptisant, la prive d'offrir davantage de sensations.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

La S5 témoigne du travail fait chez Audi pour dynamiser sa gamme et élargir son offre. Le développement de la R8 et des modèles RS a profité à l'ensemble de la gamme. Ainsi, on retrouve sur notre belle allemande en robe blanche le différentiel placé avant l'embrayage, permettant de reculer légèrement le moteur et de profiter de l'empattement allongé. La polyvalence souhaitée prend son sens en analysant l'habitacle bien fini et présenté, offrant quatre vraies places à bord (il faudra attendre 2010 pour la version 5 portes). Et ce n'est qu'en 2011 que la RS5, version plus radicale verra le jour. En refaisant honneur au V8 dont la puissance est cette fois portée à 450 chevaux.

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09

À l'arrière, les différences avec l'A5 sont peu nombreuses. Pas d'aileron pour dénaturer la ligne mais un "simple" logo S5, marque de fabrique et quatre sorties d'échappement rappellent que nous avons affaire à une version sportive. Dynamique, pardon. Bien née et fiable, la S5 V8, avant même l'usage du V6 "downsizé" de 2009, offre une consommation en carburant correcte, de 12,5 litres en cycle mixte. L'entretien, quant à lui s'approche de celui de la R8 puisque la base moteur est très proche. Pour tout amateur de confort et de performances, l'Audi S5 apparaît comme un compromis idéal : suffisamment puissante et très bien équipée, elle se revend aussi bien qu'elle s'achète !

AC01 • Audi S5 (8T) V8 coupé '09
Faut-il acheter une Audi S5 V8 ?

À partir de 25 000 € en occasion, l'Audi S5 à moteur V8 est un bon choix, serein et plaisant. Certes, la consommation est plus élevée que sur la version V6 Turbo plus récente, mais le plaisir du V8 atmosphérique conjugué à la boîte manuelle en fait un modèle très désirable et une philosophie en voie de disparition. Comptez toutefois 30 000 € pour un exemplaire plus récent (2009) avec une configuration et une combinaison de couleurs qui change du blanc ou du gris. Rassurante et efficace, la S5 est sûrement le modèle le plus polyvalent de la gamme !
 

3 arguments
3 contre-arguments
Ligne réussie
V8 atmosphérique
Équipement riche
Poids élevé
Pas de boîte Tiptronic même en option
Trop aseptisée


Référence article : AC01 • Version 3.1


Commentaires